Dans le cadre de la semaine nationale de l’intégration des primo-arrivants, les services de la direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités de Saône-et-Loire participent à plusieurs événements en coopération avec les acteurs de l’intégration.

Une rencontre sur le placement éducatif entre : les services de l'État, le Département représentée par sa vice-présidente en charge de l'Enfance Famille et Violences intra-familiales, Amelle Deschamps, Jean Louis Bouillon, Président du Prado, Abderrazzak Izzar et Dominique de Colin, respectivement directeur général et directeur du pôle éducatif du Prado, Gilles Vulin directeur général de l'association « Le Pont », plusieurs éducateurs et deux jeunes en placement venus témoigner, s'est tenue au Prado Bourgogne à Mâcon ce jeudi après-midi.

À la demande des services de l'État, le Département a donc organisé une journée d'intégration visant à montrer comment les jeunes pris en charge s'insèrent dans leur parcours. Un parcours jalonné de bilans qui vise à une insertion sociale, à une vie relationnelle favorable à l'épanouissement de chacun(e).

Le Prado gère un service de placement familial éducatif. 90 jeunes y sont accueillis et répartis dans des appartements.

Le Pont est chargé d'un dispositif de jeunes majeurs. Il accompagne des jeunes jusqu'à leur accès à un logement autonome. Son objectif est de les rendre autonomes dans leur vie quotidienne.

La préfecture délivre des titres de séjour.

Le Département a pour mission la protection de l'enfance et l'accompagnement des mineurs non accompagnés.

« Le Département a mis en place un projet adapté à chaque mineur, l'objectif étant de couvrir tous les aspects de l'intégration : sociale, scolaire, personnelle, professionnelle », a indiqué Amelle Deschamps. « L'aspect préventif est un enjeu très important. Le Département a acté l'embauche de 7 travailleurs sociaux pour des actions éducatives à domicile. Des équipes de travailleurs sociaux sur le terrain s'adaptent aux nouveaux besoins. Le Département prépare de nouveaux engagements pour répondre à tous les aspects de la prévention et ce dès le plus jeune âge avec les Services de protection maternelle et infantile. »

Le Département chef de file de la protection sociale à l'enfance a également mis en place une cellule départementale de recueil d'informations préoccupantes qui enregistre une explosion des chiffres depuis le covid.

Le temps d'échanges a été suivi par la visite d’un hébergement pour jeunes majeurs appartenant au Pont.

Le Pont a placé 27 jeunes sur Mâcon répartis dans 9 appartements. Chaque appartement (des T4) héberge 3 jeunes colocataires.

Damien Binauld, éducateur au sein du dispositif jeunes majeurs pour Le Pont, gère l'accompagnement administratif et professionnel ainsi que l'organisation des colocations. Damien et Julien Dupuy, chef de service au Pont en charge du service jeunes majeurs, ont permis la visite d'un appartement avenue E. Herriot.

Yaya, jeune malien, titulaire d'un CAP de maçon est locataire depuis plus d'un an et Karaba, guinéen, bachelier en maintenance des équipements industriels, depuis 3 semaines.

Yaya décrété par son patron meilleur ouvrier de son entreprise vient d'obtenir un CDI. Il attend désormais un titre de séjour.

M.A.

 

Photos © M.A.

Abderrazzak Izzar, Jean-Louis Bouillon & Dominique de Colin

 

 

 

 

Amelle Deschamps (2ème à d) à côté de Gilles Vulin & Julien Dupuy (2ème à g)

 Yaya, Karaba & Damien