Plus d'une quinzaine de jeunes avec Macron (JAM) se sont mobilisés en Saône et Loire ce dimanche pour leur rentrée départementale.

La délégation officielle était composée des trois députés du département : Benjamin Dirx, Rémy Rebeyrotte, Raphaël Gauvain, Jérémy Decerle, député européen, Maud Bregeon, Porte parole de LREM, Vincent Chauvet Maire d’Autun, Julie Pinchon, membre du Conseil national des JAM, Nathan Dos Santos, Coordinateur régional des JAM, Florence Battard, référente LRE 71, Vice présidente à l’agglomération et élue à Mâcon, Laure Verraest, Vice présidente à l’agglomération, élue à Mâcon et député suppléante de Benjamin Dirx, Philippe Exertier Référent départemental LREM, Alexandre Husson coordinateur LREM et Alexandre Vuillot, référent départemental des JAM, élu à Mâcon.

À Chalon ce matin, la délégation et les jeunes ont eu un temps d'échanges avant une action de tractage sur le marché.

À Mâcon, à la mi journée, une partie d'entre eux s'est retrouvée pour un déjeuner avant une action de collage d'affiches et de tractage dans la ville.

Depuis le 6 septembre, les JAM ont débuté une grosse campagne de mobilisation sur tout le territoire, collé déjà plus de 20 000 affiches « 5 ans de plus pour les jeunes » et distribué plus de 30 000 tracts en à peine trois semaines.

Les JAM compte actuellement plus de 27 500 adhérents au niveau national et international. « C'est le premier mouvement de jeunesse en France, confie Julie Pinchon. Nous avons un coordinateur régional dans chaque région outre des groupes régionaux et des référents départementaux qui maillent le territoire. »

La porte parole nationale LREM, bénévole, souligne l'objectif de cette rentrée : motiver les militants sur le terrain.

« Je fais le tour de tous les départements le weekend, indique Maud Bregeon. Aujourd'hui, pour la rentrée départementale des JAM, je suis venue les encourager sur le terrain et prendre le pouls. Il est important de les écouter, d'entendre leurs attentes, de discuter de la suite à mener. On me parle beaucoup de la gestion de crise perçue comme bonne par les commerçants, du pouvoir d'achat, des questions de ruralité. Je leur rappelle la promesse tenue des baisses d'impôt depuis le début du quinquennat, ce qui a été fait pour les agriculteurs, le service public, le désenclavement territorial, l'accès au numérique, le déploiement de la fibre sur le territoire, la sécurité, la décentralisation de ministère, ce qui est fait pour la jeunesse... Globalement, l'accueil est bon. L'idée est d'aller dans des lieux où il y a moins de cadre national. »

Emmanuel Macron ne s'est pour l'instant pas déclaré candidat à la présidentielle mais les jeunes militants l'espèrent de tout coeur.

« Notre but est de faire campagne pour Emmanuel Macron. Nous, on est en campagne. On a un bilan à défendre et on est présent sur les trois circonscriptions de Saône et Loire et sur tout le territoire. La France a besoin d'Emmanuel Macron et Emmanuel Macron a besoin des militants et des jeunes dans les semaines et les mois à venir. La politique est faite pour préparer l'avenir et la jeunesse c'est l'avenir. Tel est le message », a conclu Maud Bregeon.

Alexandre Vuillot remercie Maud Bregeon, Benjamin Dirx, Rémy Rebeyrotte, Jérémy Decerle, Florence Battard, Laure Verraest et Maxime Plat, élu de Mâcon, pour leur présence et leur soutien.

M. A.

Photos © M.A.