Communiqué :

Depuis le début de l’année, le prix du carburant a augmenté de près de 30%. Cette situation a certes des conséquences pour les salariés mais elle impacte aussi les entreprises, et notamment les PME. Les coûts de logistique et de livraison s’en ressentent et les métiers qui exigent des déplacements sont frappés de plein fouet.

« Il est donc pour le moins surprenant d’entendre des voix s’élever pour réclamer une prise en charge financière, sous une forme ou une autre, par nos entreprises, réagit Thierry Buatois, président de la 1ère représentativité patronale. Et ce, d’autant plus que les taxes constituent près de 60% du prix des carburants.

Nos entreprises ne peuvent être tenues pour responsables de l’augmentation des prix du carburant, proteste-t-il, elles en sont également victimes et ne peuvent en être comptables. »