L'Agglomération précise dans un communiqué de ne pas tenir compte de la campagne nationale « Désormais, tous les emballages se trient » pour ne pas entraver la mise ne place des nouvelles consignes à l’horizon 2023.

 

Communiqué

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) prend de nombreuses dispositions visant à mettre fin à l’utilisation du plastique à usage unique, en changeant le modèle de production et de consommation. Pour préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat la loi s’est notamment fixée comme axe d’action, la sortie du plastique jetable d’ici 2040 de manière échelonnée. Des mesures progressives sont ainsi mises en vigueur au fil des années pour atteindre cet objectif.

Ainsi, 2021 a vu l’interdiction de la distribution gratuite de bouteilles en plastique dans les établissements recevant du public ou la fin de l’usage de confettis de ce même matériau.

Au 1er janvier 2023, l’ensemble du territoire national devra simplifier ses consignes de tri et collecter de nouveaux plastiques. Cela implique pour les collectivités en charge de la gestion des déchets, de repenser leurs modes de collecte, de trouver rapidement des solutions de traitement de matières plastiques ou les infrastructures adaptées aux nouveaux tonnages générés.

Aujourd’hui, un peu plus de la moitié des Français seulement peuvent prétendre à la collecte de TOUS les emballages plastiques. Or, une communication nationale informant les usagers qu’ils peuvent désormais jeter tous les emballages dans leur poubelle de recyclage est déployée dans les médias. Mâconnais Beaujolais Agglomération informe ses usagers que le territoire n’est pas encore concerné par cette simplification du geste de tri.

Le tri de TOUS les emballages plastiques ne rentrera en vigueur sur le territoire de l’agglomération qu’à l’échéance fixée par la loi, soit au 1er janvier 2023. D’ici là, MBA souhaite rappeler que les consignes appliquées sont inchangées. Ainsi, pots (yaourts, crème, compote…) et films plastiques doivent encore être jetés dans la poubelle d’ordures ménagères résiduelles et non dans les bacs et colonnes de recyclage sous peine d’être rejetés par le centre de tri qui facturera à la collectivité ces rejets. Cette campagne de communication risque de coûter cher aux administrés alors qu’ils sont par ailleurs de bons élèves en matière de tri.

 

 

NDLR : Pensez aux pots de yaourt, crème, compote en verre. Ils vont dans les conteneurs vert et sont donc recyclables.