jeudi 2 décembre 2021

La ville de Charnay s’est engagée dans une démarche volontariste de maîtrise des consommations énergétiques. La ville attend grâce à différentes actions une amélioration de son efficience, en tenant compte notamment des critères essentiels que sont la maîtrise budgétaire, le développement durable et la performance du service public.

Pour cela, en parallèle des travaux d’importance réalisés dans les écoles, un ambitieux chantier de rénovation et d’amélioration des installations d’éclairage public a démarré cette semaine.

Ce vendredi, Christine Robin, Maire de Charnay et Benjamin Dirx, député de Saône-et-Loire, ont assisté à la pose des premiers nouveaux candélabres dans la Grande rue de la Coupée.

« La réfection totale de l'éclairage public de Charnay était devenue vraiment indispensable du fait d'une obsolescence du système, nous en étions arrivés à un point de fragilisation des mâts, de bases rongées, cela était dangereux, des points lumineux étaient devenus irréparables avec des dysfonctionnements », a indiqué Madame le maire. « La réfection de l'éclairage public avait été inscrit dans notre budget de campagne. Grâce au plan de France Relance mais surtout grâce à l'appui de notre député, Benjamin Dirx, que j'avais interpellé très tôt sur ce dossier financièrement très lourd pour la commune, c'est presque plus de 2 millions d'€ d'investissement total qui seront réalisés sur une année. Je voulais remercier Benjamin pour son intervention et la subvention de 800 000€. Nous ferons des économies en terme de consommation énergétique et c'est aussi une plus-value pour la planète. »

Le système d'éclairage date de 35 ans.

La gestion énergétique sera établie sur 4 zones : après le Nord avec la Coupée, le Sud avec Bioux, l'Ouest avec les Giroux et l'Est avec Le Pertuis et Levigny.

« Charnay a mis en place un très beau projet grâce aux dotations de France Relance. Au départ, c'est plus de 100 milliards d'€ dont 30 milliards pour la rénovation énergétique. De plus, ce sont des entreprises locales qui interviennent. On a su gérer la crise et le rebond. Aujourd'hui, on arrive à des économies d'énergie et à de l'emploi pour les entreprise locales. C'est une fierté pour moi d'être là », a déclaré Monsieur le député.

UN CHANTIER AUX OBJECTIFS CLAIRS

Avec près de 90% du parc obsolète ou vétuste, le renouvellement des équipements est une priorité pour la ville poursuivant un triple objectif : mieux maîtriser notre consommation d’énergie, agir pour notre sécurité et sur l’environnement.

1 /La priorité est donnée au remplacement des luminaires anciens par des luminaires de technologie LED moins énergivores. L’économie réalisée permettra de diviser par 3 leur consommation (kWh) d’énergie. Ce remplacement par LED, accompagné d’une gestion de l’abaissement de puissance en cours de nuit permettra de réaliser jusqu’à 70 % d’économie d’énergie. Le passage à la technologie LED permettra ainsi de déclencher très rapidement une baisse de la consommation et c’est un engagement fort car les résultats seront durables. De plus, le changement de technologie permettra d’assurer un taux de panne inférieur à 1%.

Cet investissement permet de maintenir un service de qualité tout en bénéficiant d’une réduction importante des coûts de fonctionnement.

2 /La sécurité est également un enjeu majeur de cette rénovation avec un temps d’éclairage qui devrait être amplifié sur les points de passages importants et/ou estimés dangereux.Par ailleurs, depuis le 3 décembre 2018, l’éclairage public dans certains quartiers est coupé toute la nuit. Ces nouveaux équipements permettront de conserver un éclairage la nuit, mais en baissant l’intensité.

3 /La modernisation de l’éclairage va enfin permettre de réduire la pollution lumineuse en privilégiant une lumière orientée uniquement vers la voirie avec des horaires adaptés. En effet, les points lumineux sont équipés d’horloges astronomiques commandant automatiquement le déclenchement et l’extinction suivant le lever et le coucher du soleil. Cela permet également d’abaisser la puissance d’éclairage durant une partie de la nuit.

UN CHANTIER DE TAILLE ET EN PLUSIEURS PHASES

Après un diagnostic effectué en 2020 montrant que près de 1200 points lumineux étaient vieillissants ou caducs, la ville a défini un schéma directeur de rénovation de son parc.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise SMEE (Société Mâconnaise d’Entreprise Électrique) et à son co-traitant l’entreprise Citelum.

La 1ère tranche des travaux concerne la Grande rue de la Coupée pour laquelle le chantier a débuté le 11 octobre. Il sera terminé le 30 novembre prochain.

106 points lumineux seront déposés et 67 nouveaux points installés. Performants et éclairants suffisamment de part et d’autre de la rue, les nouveaux équipements seront tous installés sur le côté nord de la rue (côté pair des numéros d’habitation). Il n’y aura donc plus de candélabres sur le côté sud. Un choix qui s’explique par la praticité des accès au réseau.

Les travaux s’enchaîneront ensuite dans les rues de Charnay et le renouvellement complet du parc est programmé pour la fin de l’année 2022.

FINANCEMENT

Le financement de cette opération d’envergure dont le coût total est de 2 000 000€ TTC a été possible grâce à la participation importante de l’État à travers le plan France Relance notamment.

Grâce à cette aide, le renouvellement de l’ensemble du parc est réalisable en une année ce qui est exceptionnel en terme de délai.

Les différents financements :

Plan France Relance : 800 000 €

Fonds de concours Mâconnais Beaujolais Agglomération : 175 000 €

Autres financements (certificats d’énergie, Terme E, FCTVA) : 578 080 €

Le reste à charge pour la commune est de 446 920 €.

M. A.

Photos © M. A.

 

 

 

 

HÔPITAL DE MÂCON : L'appel à l'aide d'une équipe de soignants en service de psychiatrie

Ils sont victimes de violences de la part d'un patient psychotique lourd et demandent son transfert en unité pour malade difficile. Or, l'ARS ne répond pas !

MÂCON - Téléthon 2021 - Les entreprises ont du coeur : Donnez pour remporter le défi des entreprises !

En 2016, la Ville de Mâcon a lancé « le défi des entreprises ». Le but : inciter les entreprises mâconnaises à s’engager pour aider à trouver des traitements thérapeutiques et des dispositifs d’accompagnement social pour les malades. Cette année, la Ville relève à nouveau le défi, avec vous, entrepreneurs.es.

MÂCON : Les lauréats du GRETA 71 ont reçu leurs diplômes

Le GRETA 71, Sud Bourgogne antenne de Mâcon, a remis, ce mardi soir, les diplômes aux stagiaires de l'année qui se termine. Cette cérémonie s'est déroulée salle de réunion du conseil municipal à l’Hôtel de ville de Mâcon.

MÂCON : Une vélorution des lumières le 11 décembre

Un rendez-vous proposé par l'association Mâcon Vélo en Ville.

ROMANÈCHE-THORINS : Le Hameau Duboeuf, cadre féerique de la soirée des professionnels de l’oenotourisme en Saône et Loire

Le Hameau Duboeuf a été choisi par André Accary, président du Conseil départemental, et Elisabeth Roblot, présidente de l’Agence touristique Destination Saône et Loire, pour accueillir tous les acteurs de l'oenotourisme regroupés sous le label « Vignobles et découvertes » et promouvoir cette marque nationale. 

MÂCON - Lycée Dumaine : Le bac et ensuite…

Ce lundi, le lycée professionnel Alexandre Dumaine élargissait l'horizon et proposait des perspectives aux futurs bacheliers.

MÂCON : Mâcon Tendance, force de proposition pour un centre-ville attractif et dynamique

Après la cour de l’Académie de Mâcon en juillet dernier, c’est le musée des Ursulines qui a accueilli cette semaine l’assemblée générale de l’association des commerçants, Mâcon Tendance. L’occasion de faire un bilan des actions menées et des projets à venir…

SOLIDARITÉ : Le président national de la Croix Rouge en visite à Mâcon

Ce vendredi, les responsables locaux et départementaux de la Croix-Rouge, le président départemental, Jean-Guy Cinquin en tête, ont accueilli Philippe Da Costa qui a passé deux jours en Saône-et-Loire entre Mâcon et Chalon-sur-Saône.

MÂCON - Baromètre des villes cyclables : plus que 4 jours d'enquête !

Ce vendredi en fin d’après-midi, l’association Mâcon Vélo en Ville s’est mobilisée à l’entrée de la gare SNCF dans le cadre de la campagne « baromètre des villes cyclables ».

SAÔNE-ET-LOIRE - Etats généraux de la Sécurité routière : « Les produits stupéfiants augmentent de 1,8 le risque d'accident mortel ! »

La déléguée interministérielle à la Sécurité routière Marie Gautier-Melleray a conclu cet après-midi les Etats généaux qui se sont déroulés au théâtre. « Le comportement, on peut le changer, on ne peut pas et on ne doit donc pas se résigner » a-t-elle ajouté.

MÂCON - Lycée Lamartine : Les jeunes veulent agir contre les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, les élèves du lycée ont lu ce matin un texte dans la cour de l'établissement…

SAÔNE ET LOIRE : Les États généraux de la Sécurité routière à Mâcon, une première !

Ils se déroulent ce jeudi au théâtre jusqu'à 16h15, en présence de Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière.

MÂCON : Plus de 300 offres et 150 candidats au job dating des Blanchettes

Ce jeudi, la MJC des Blanchettes a accueilli la deuxième matinée de job dating, organisée par le député Benjamin Dirx en collaboration avec les élus et services de la ville de Mâcon, l’antenne locale de Pôle emploi, la mission locale et les responsables des quartiers.