...et de redonner espoir aux jeunes. Rencontre.

 

Originaire de la Drôme, Éric Bon dirige le centre scolaire Notre Dame Ozanam de Mâcon depuis cette année. Un établissement qu'il connaît déjà pour avoir été, trois ans auparavant, directeur adjoint du lycée Ozanam.

En 2018, il occupe dans la Drôme, le poste de directeur d'un collège de 600 élèves. Son premier poste en tant que chef d'établissement après avoir enseigné en physique chimie pendant plus de 15 ans.

Éric Bon se dit heureux de retrouver la région et l'établissement qui accueille aujourd'hui,1600 élèves.

« Je veux former des jeunes pour qu'ils grandissent, pour qu'ils soient bien dans leurs convictions et deviennent de belles personnes », confie-t-il. « Je vais essayer de diminuer leur pression et faire en sorte qu'ils retrouvent les joies de l'effort à l'encontre de cette société du bonheur immédiat et du tout, tout de suite. »

Avec le retour progressif vers une situation proche de la normale, Monsieur Bon souhaite ouvrir l'établissement à des intervenants extérieur et programmer des sorties et des voyages en France, à défaut de l'étranger.

« Il faut que l'école soit un lieu d'ouverture même si on ne fera pas encore de voyage à l'étranger cette année. On doit sortir et faire rentrer des gens. Il me semble important de travailler le destin collectif, le Nous qui est supérieur au Je, contrairement à ce que l'on vit. S'engager pour le service du prochain et pour le bien commun est lié au programme de l'enseignement catholique. Redonner espoir et espérance à nos jeunes à l'opposé de ce que montrent les médias : la vision d'un avenir désenchanté dans un climat d'inquiétude. On se doit d'offrir aux jeunes cet espoir, cette espérance. Voilà ce qui va guider ma politique de gestion de l'établissement et des équipes. »

 

Les effectifs de rentrée

École maternelle : 103 jeunes

Primaire : 257

Collège : 662

Lycée : 586

BTS : 65

Centre de Formation : une trentaine de stagiaires

 

L'établissement poursuit l'accompagnement personnalisé en 6ème avec les pistes correspondant à des niveaux d'acquisitions ainsi que les préparations aux concours d'entrée à Science Pô et en Faculté de médecine pour les 1ères et Terminales.

Une nouveauté a souligner cette année, le double Bac franco-américain.

« Le plaisir de belles rencontres dans ce métier passionnant, varié mais très prenant, voilà ce qui m'anime au quotidien » a conclu Éric Bon.

M.A.