mercredi 25 mai 2022

Un Mâconnais de 39 ans comparaissait lundi pour des faits de violences envers son père, en fauteuil roulant…

Samedi en fin de journée, les policiers sont appelés par un habitant de Mâcon. L’homme âgé et en fauteuil roulant explique avoir reçu des coups de pied de son fils, débarqué à l’improviste à son domicile. Lorsque les policiers arrivent, l'individu est déjà parti… La victime, elle, est prête à déposer plainte dès le lendemain. Mais quelques plus tard, vers 22 h, son fils revient pour en découdre… Quand la police arrive cette fois, elle découvre le suspect ceinturé au sol par trois hommes. Les policiers procèdent à son interpellation et le place en garde à vue.

Au commissariat, il insulte en continue les forces de l’ordre, crache, urine dans sa cellule, et blesse même l’un d’entre eux en poussant la porte de la cellule sur lui.

Le lendemain, lorsque le père vient déposer plainte au commissariat, il explique les difficultés rencontrées avec son fils depuis des mois et revient sur les faits. « J’ai peur de lui. Il passe chez moi pour réclamer de l’argent et payer sa consommation de cannabis. S’il est relâché, je devrais quitter Mâcon », explique-t-il. Sur les événements de la soirée, il réaffirme les coups de pied et affirme qu’il s’est blessé au doigt avec le couteau qu’il garde sur lui pour se protéger de son fils.

Présenté en comparution immédiate au tribunal de Mâcon ce lundi, l’individu, âgé de 39 ans, sans domicile, sans travail, accro au cannabis (6-7 joints par jour) explique qu’il était juste venu pour manger « juste me faire une omelette. Et quand il est entré dans la cuisine, il m’a demandé de partir. Il a pris son téléphone pour appeler les flics, oui j’ai donné un coup de pied dedans. C’est la première fois que ça arrive. Je regrette ce coup, mais pas celui sur la lame ! Il voulait me planter. Il dit qu’il a peur de moi, mais c’est pas vrai. Il veut juste profiter de ma mère et de l’argent, mais il me donne rien… »

 

Une individu « impulsif, intolérant à la frustration, impatient »

« Nous n’aimez surtout pas que l’on vous dise non », lui répond le juge. Ce que le rapport du psychiatre confirme d’ailleurs. L’individu est en effet considéré comme « impulsif, intolérant à la frustration, impatient avec risque important de réitération ce comportements violents. »

Pour le Ministère, « on a à faire à une personne particulièrement violente, avec des troubles de la personnalité, qui n’arrive pas à se prendre en main. Il se positionne comme un enfant, n’arrive pas à être indépendant et s’en prend à son père handicapé et âgé. Mais remettez vous en cause, soignez-vous et prenez-vous en main ! Vous ne pouvez pas continuellement rejeter toutes les responsabilités sur vos parents ! »

Déjà condamné à plusieurs reprises pour détention et usage de stupéfiants, et violences, Mourad M. a été condamné à dix huit mois de prison, dont neuf mois de prison ferme. Incarcéré immédiatement, il a en outre l’interdiction de rentrer en contact avec son père et d’aller à son domicile, et l’obligation de se soigner. Les quatre policiers victimes d’injures et de violences, qui s’étaient constitués partie civile, recevront chacun 150 € de dommages et intérêts.

D. C.

 

VINZELLES : Deux poids-lourds se percutent et prennent feu sur l’A6

L’accident s’est produit la nuit dernière et la circulation est toujours perturbée à la mi-journée sur l’axe autoroutier…

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE - Un enfant renversé le 10 avril par une trottinette : La gendarmerie lance un appel à témoins

La gendarmerie de Mâcon enquête sur un accident de la circulation qui a eu lieu le dimanche 10 avril entre 17h30 et 18h sur la commune de St-Martin-Belle-Roche. Le conducteur avait pris la fuite.

MÂCON : Un piéton entre la vie et la mort suite à un accident de circulation

Actualisé : La victime serait sortie d'affaire. Le conducteur était identifié et placé en garde à vue.

RCEA-RN79 : À plus de 200 km/h à hauteur de Milly-Larmartine !

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont multiplié les contrôles au cours du week-end. Trois automobilistes ont perdu leur permis de conduite et ont vu leur véhicule mis en fourrière.

SAÔNE-ET-LOIRE : Cinq excès de grande vitesse ce week end sur le département

Dont deux dans le Mâconnais, à hauteur de Milly-Lamartine.

FLEURVILLE - Fuite de gaz sur un train de marchandises : la circulation des trains interrompue

Une vingtaine de pompiers est mobilisée depuis 5h10 du matin. La population est invitée à éviter le secteur. Actualisé à 08h39 : Fin d'incident - la circulation des trains a repris.

MÂCON : Un sauvetage héroïque en Saône la nuit dernière

Peu après 23h mardi soir, un homme a sauté du pont de Saint-Laurent. Heureusement, un témoin passait par là… le commandant Maussan, intervenu, nous raconte...

SAÔNE-ET-LOIRE : Trois excès de très grande vitesse ce week-end en Charolais et en Mâconnais

L'un des automobilistes était à près de 200 km/h sur la RCEA, à hauteur de Milly Lamartine.

MÂCON : une neige de pollution inquiétante

Depuis vendredi matin, une étrange neige, qui ne tombe pas du ciel, est présente en ville.

MÂCONNAIS : Deux excès de grande vitesse ce week end sur l'autoroute et la RN 79

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de Saône-et-Loire ont été amenés à placer en fourrière administrative les voitures de deux automobilistes qui avaient très largement dépassé les vitesses autorisés.

RCEA : Cinq excès de vitesse et une rétention de permis entre Cluny et Mâcon

Dont un automobiliste contrôlé à 160 km/h à hauteur de Milly-Lamartine…

CORMATIN : Grave accident de la route hier

La fillette de 6 ans est décédée cette nuit au Centre Hospitalier de Mâcon

MÂCON : Incendie dans un restaurant en plein centre-ville le jour de Noël

Ce samedi 25 décembre, en fin d’après-midi, un feu s’est déclenché dans une pizzéria rue Saint-Vincent, près de la Préfecture.