jeudi 2 décembre 2021

Un Mâconnais de 39 ans comparaissait lundi pour des faits de violences envers son père, en fauteuil roulant…

Samedi en fin de journée, les policiers sont appelés par un habitant de Mâcon. L’homme âgé et en fauteuil roulant explique avoir reçu des coups de pied de son fils, débarqué à l’improviste à son domicile. Lorsque les policiers arrivent, l'individu est déjà parti… La victime, elle, est prête à déposer plainte dès le lendemain. Mais quelques plus tard, vers 22 h, son fils revient pour en découdre… Quand la police arrive cette fois, elle découvre le suspect ceinturé au sol par trois hommes. Les policiers procèdent à son interpellation et le place en garde à vue.

Au commissariat, il insulte en continue les forces de l’ordre, crache, urine dans sa cellule, et blesse même l’un d’entre eux en poussant la porte de la cellule sur lui.

Le lendemain, lorsque le père vient déposer plainte au commissariat, il explique les difficultés rencontrées avec son fils depuis des mois et revient sur les faits. « J’ai peur de lui. Il passe chez moi pour réclamer de l’argent et payer sa consommation de cannabis. S’il est relâché, je devrais quitter Mâcon », explique-t-il. Sur les événements de la soirée, il réaffirme les coups de pied et affirme qu’il s’est blessé au doigt avec le couteau qu’il garde sur lui pour se protéger de son fils.

Présenté en comparution immédiate au tribunal de Mâcon ce lundi, l’individu, âgé de 39 ans, sans domicile, sans travail, accro au cannabis (6-7 joints par jour) explique qu’il était juste venu pour manger « juste me faire une omelette. Et quand il est entré dans la cuisine, il m’a demandé de partir. Il a pris son téléphone pour appeler les flics, oui j’ai donné un coup de pied dedans. C’est la première fois que ça arrive. Je regrette ce coup, mais pas celui sur la lame ! Il voulait me planter. Il dit qu’il a peur de moi, mais c’est pas vrai. Il veut juste profiter de ma mère et de l’argent, mais il me donne rien… »

 

Une individu « impulsif, intolérant à la frustration, impatient »

« Nous n’aimez surtout pas que l’on vous dise non », lui répond le juge. Ce que le rapport du psychiatre confirme d’ailleurs. L’individu est en effet considéré comme « impulsif, intolérant à la frustration, impatient avec risque important de réitération ce comportements violents. »

Pour le Ministère, « on a à faire à une personne particulièrement violente, avec des troubles de la personnalité, qui n’arrive pas à se prendre en main. Il se positionne comme un enfant, n’arrive pas à être indépendant et s’en prend à son père handicapé et âgé. Mais remettez vous en cause, soignez-vous et prenez-vous en main ! Vous ne pouvez pas continuellement rejeter toutes les responsabilités sur vos parents ! »

Déjà condamné à plusieurs reprises pour détention et usage de stupéfiants, et violences, Mourad M. a été condamné à dix huit mois de prison, dont neuf mois de prison ferme. Incarcéré immédiatement, il a en outre l’interdiction de rentrer en contact avec son père et d’aller à son domicile, et l’obligation de se soigner. Les quatre policiers victimes d’injures et de violences, qui s’étaient constitués partie civile, recevront chacun 150 € de dommages et intérêts.

D. C.

 

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : L'auteur principal d'une série de cambriolages et tentatives interpellé par les gendarmes

Au cours des mois d'octobre et novembre, plusieurs cambriolages, tentatives et autres vols aggravés sont commis sur la commune entre autres.

MÂCON : Il frappe son père handicapé et insulte les policiers

Un Mâconnais de 39 ans comparaissait lundi pour des faits de violences envers son père, en fauteuil roulant…

MÂCON : Voitures incendiées dans le centre-ville, l’auteur condamné

Ce week-end, sept véhicules ont été détruits par les flammes, place Carnot. Retrouvé grâce à la vidéosurveillance, l'auteur des faits, qui n'a aucun souvenir de cette soirée, a été jugé ce lundi après-midi en comparution immédiate…

MÂCON : La préfecture condamne les runs en zone industrielle

Un rassemblement illicite de près de 300 voitures a été constaté samedi soir. 

MÂCON : Il percute volontairement la voiture des policiers municipaux et les insulte

Situation assez rare au tribunal ce lundi 27 septembre : le prévenu, jugé au cours d’une comparution immédiate, a nié quasiment tous les faits qui lui étaient reprochés…

TRIBUNAL DE MÂCON : 1 200 appels téléphoniques passés depuis la prison en 6 mois à sa compagne

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

NAVOUR-SUR-GROSNE : à plus de 70km/h au dessus de la vitesse autorisée pour traverser le village

Excès de grande vitesse constaté aussi ce week end sur la RCEA, à hauteur de Milliy-Lamartine.

MÂCON : Trois piétons percutés par une voiture devant le club 400

L'un d'eux était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours.

LYON : Il tentait de rentrer chez lui par le balcon

Un drame s'est déroulé dans le 7ème arrondissement dans la nuit du 30 au 31 juillet.

AUTOROUTE A6 : 2 morts dans un accident entre Vinzelles et St-Symphorien d'Ancelles

Jusqu'à 10,5 km de bouchon se sont constitués dans le sens Paris-Lyon. ACTUALISÉ À 12h00 : Les interventions sont terminées et toutes les voies sont ouvertes. La circulation reste difficile. L’important bouchon de 7 km tend à se résorber entre Vinzelles et St-Symphorien-d'Ancelles, au km 400.

MÂCON : Un ado se défenestre du 5ème étage

Non, il n'est pas mort et n'est pas quadragénaire... Actualisé à 17h45.