samedi 28 mai 2022

 

La bataille fait rage autour de l'édifice qui relit la Saône et l'Ain.

 

En 2017, la décision de construire un nouveau pont a été prise par les différents acteurs départementaux et communaux, avec comme point de départ le concours des concepteurs. Il faut dire qu'à la fin du XXème siècle, on en parlait déjà.

Les travaux pouvaient ainsi commencer en 2021, (pour une livraison fin 2022 et une finition totale fin 2024) après les différentes études de faisabilité, et dérogations éventuelles, le futur pont étant entouré d'une zone Natura 2000, mais n'en faisant pas partie.

Alors que les pelleteuses commençaient à peine a vrombir, les écologistes de l'association Bien vivre à Replonges, soutenue par France nature environnement (FNE), ont posé un recours contre la construction devant le tribunal administratif, qui leur a donné provisoirement raison, avant de statuer définitivement au premier trimestre 2022.

La raison ? Des chauves souris protégées nicheraient vers le pont, ainsi que d'autres espèces protégées, le nouveau pont empêcherait le cours naturel de la Saône, et garder les piliers de l'ancien ferait moins de dégât à l'environnement !

Le pont construit en 1899 et reconstruit en 1946 a connu les crus historiques. Il a aussi été bombardé durant la guerre. Sa structure en acier montre des signes de rouilles évidents. Quant aux piliers, ils présentent de larges fissures.

L'association écologiste souhaite que le pont soit reconstruit sur les anciens piliers, à la place du nouveau pont. Alors que les riverains souhaitent un nouveau pont, double voie, autorisé au 44 tonnes, et à la mobilité douce.

Plus de 2 200 véhicules passent dessus quotidiennement pour aller au travail, dans les deux sens, vers les différentes entreprises du coin. Construire sur l'ancien pont, déjà interdit au plus de 26 tonnes, conduirait à le fermer pendant deux années minimum, et obligeraient les gens à faire le tour par les ponts de Mâcon, ou de Tournus… ce qui ne fait pas l'unanimité chez les riverains obligé pour certains de rajouter 40 kms a leurs trajets quotidiens!

macon-infos est allé à leur rencontre dans les rues de Pont de vaux et a recueilli leurs avis :

Sur un panel de vingt personnes, les réponses sont identiques, et la plupart assez virulentes. "Les écolos sont lamentables, ce n'est pas possible, ils embêtent tout le monde. Bien vivre à Replonges, et bien qu'ils y restent." Pas la peine d'en rajouter, on a bien compris la colère contre l'association.

Les riverains eux ont bien compris l'intérêt économique d'un nouveau pont sans fermer l'ancien durant les travaux, pour les commerces, pour que les camions ne traversent plus pont de Vaux sur la D933 aussi. Des actions sont prévues, alors que le tribunal administratif doit rendre son verdict au premier trimestre 2022, et que chaque jour qui passe rapproche les habitants d'une catastrophe.

De nombreux habitants évitent de l'emprunter lorsque c'est possible craignant un écroulement comme le pont Morandi de Gênes. On peut s'interroger aussi sur le manque de communication de l'équipe municipale, malgré le panneau pocket, application smartphone et les affichages. Un silence qui ne rassure donc pas les habitants, et ne leur donne ni certitudes, ni informations, si l'on excepte quelques réunions assez confidentielles.

On peut également se demander, sur un pont qui mets 8, 10 ,15 ans à se concrétiser, voir plus, comment la FNE a réussi à trouver et s'engouffrer dans une faille aussi petite soit elle ? Les demandes de dérogations et les études étaient elles parfaitement faites pour qu'une association puisse faire un recours ?

Une rumeur s'empare de Pont de Vaux. 2 240 habitants et de nombreux commerces, certains demandent avec humour... la sortie de Pont de Vaux du canton de Bagé.

L'association Bien vivre à Replonges se vengerait d'avoir été déboutée à plusieurs reprises alors qu'elle essaie de faire interdire le mondial de Quad depuis plusieurs années pour diverses raisons ?

Sans confirmation aucune, les chauves souris auraient été chassées de leur logement durant la nuit de mardi.

Des actions sont imaginées comme un blocage du pont avec distributions de tracts pour que tous les habitants du canton prennent conscience du problème, des banderoles, du tractage…

D'autres sont prévues suite à une Pétition sur internet.

En effet, si les voitures et camions ne passent plus par Fleurville, c'est par Feillens entre autres qu'ils passeront. Et lorsque la question a été posée aux habitants de Feillens, les mines étaient plutôt grimaçantes.

En tout état de cause, la guerre fait rage sur les réseaux sociaux, dans les médias, dans les villages, en espérant qu'aucune action violente n'ait lieu. Une bataille de clocher à l'heure de l'Europe.

L'association, malgré un message sur son site internet et l'envoi d'un email, n'a pas répondu à nos sollicitations.

Comme disait Dick Rivers, "Faire un pont, pour de bon"… Voilà la seule demande des Pontevallois !

Bruno Larran

 

JEUX DE SAÔNE-ET-LOIRE : La flamme est passée par Mâcon

Jeudi en fin d’après-midi, une douzaine d’élèves des collèges St-Exupéry et Notre Dame, accompagnés d’Elise Cabaton, présidente du Comité de l’UNSS, ont emmené la flamme des 9es Jeux de Saône-et-Loire de l’esplanade Lamartine jusqu’à l'hôtel du Département où les attendait une délégation.

GRAND SITE DE SOLUTRÉ-POUILLY-VERGISSON : L’Été en fête avec plus de 130 rendez-vous

Le département de Saône-et-Loire et l’équipe du Grand site de France ont lancé ce jeudi soir la saison estivale et dévoilé la programmation complète. Une nouvelle fois, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, avec quelques nouveautés à découvrir.

MÂCON : L’Amicale féline du Val Lamartinien lance un appel au bénévolat et à l’adoption

L’association de protection des chats continue son action sur le territoire mâconnais. Accompagnés par plus de 160 adhérents, mais seulement 6 bénévoles, Nicole et Michel Glatz, présidents, recherchent activement des familles pour leur prêter main forte et aider les chats abandonnés de la ville. 

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils inventent le 6ème doigt !

Découvrez vite leur belle invention, qui leur a valu un podium aux olympiades régionales des sciences de l'ingénieur.

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ? (2)

La suite de notre reportage photos sur la fête du jeu ce mercredi 25 mai

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ?

Un après-midi sans console, ordi ou télé c’est possible !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».