vendredi 7 octobre 2022

 

Alors que partout dans le monde des manifestations sont organisées depuis hier, alors qu’à Glasgow des milliers de personnes auront défilé vendredi pour dénoncer les « bla-bla » des dirigeants de la planète venus pour beaucoup faire seulement acte de présence à la COP 26, qui en jet privé, qui en avion de ligne malgré quelque fois de très courtes distances à franchir, si peu en train ou en bateau, alors qu’en France des centaines de regroupements étaient annoncés aujourd’hui samedi, militants associatifs, simples citoyens du mâconnais se sont retrouvés square de la paix pour dénoncer à leur niveau les enjeux de l’urgence climatique.

De deux cent cinquante au moment du regroupement, très vite le cortège aura réuni environ trois cent personnes avec de nombreuses familles venues avec enfants, eux-mêmes bien conscients des enjeux du jour à l’avenir si incertain pour les 30 ans prochains, c’est alors demain.

Prise de parole d’ATTAC pour rappeler les objectifs de la marche au programme : nommer nos dirigeants comme étant responsables de l’inaction climatique, proclamer l’inaction climatique comme crime contre l’humanité, en soutien aux peuples autochtones et aux pays du Sud, et, en tant que citoyens responsables, appeler à l’action pour montrer que des liens existent entre l’international et le local.

Et de dénoncer les gouvernements de tous les pays, compris la France, qui rendent les peuples, les plus vulnérables, coupables des pollutions alors que se sont les industriels, les plus riches et les systèmes économiques basés sur le capitalisme qui ont lancé la machine infernale qui aboutit aux pires dérèglements que notre planète connait aujourd’hui avec des tempêtes, des inondations, des feux de forêts… pratiquement continuels dans certaines régions de la terre.

« La justice climatique ne peut se penser qu’avec la justice fiscale et la justice sociale. Il n’est pas pensable de faire reposer les efforts sur les plus vulnérables alors que ce sont les plus riches qui polluent le plus. Avec un slogan qui pourrait être “Fin du monde, fin du mois même combat ” » conclura le porte-parole d’ATTAC.

 

Des initiatives locales et lycéennes

Ainsi, pendant la manifestation, les initiatives de plusieurs associations locales bénéfiques pour le climat et pour l’environnement ont été présentées, comme le Repair café, les Petites cantines ou Mâcon vélo en ville.

Un message des lycéens a été lu pour exprimer l’inquiétude des jeunes et pour demander plus d’action de la part des élus. Autre but de la marche, dénoncer les effets destructeurs de la publicité en poussant vers une consommation excessive au détriment du climat.

A la Marche pour le Climat à Mâcon, Léopold Comtet a été la voix de la génération-climat.

Il a ainsi pris la parole pour dire l’inquiétude et les envies de la génération-climat et a accepté de répondre à quelques questions de Mâcon-infos :

 

« Pour toi, quel est l’enjeu de cette Marche pour le Climat ?

Nous, les jeunes, craignons que la COP26 soit un rendez-vous manqué. En 2015, l’Accord de Paris avait soulevé un espoir. Six ans plus tard, l’Etat et son gouvernement est condamné pour inaction climatique. Par la Justice de la République ! Le préjudice écologique est juste gravissime.

Que faire contre le dérèglement climatique ?

Nous voulons la justice climatique. Il y a une responsabilité de chacune et chacun. Nous sommes beaucoup qui nous responsabilisons. Les associations, nous les jeunes : « agissons » ! Mais il y a aussi la responsabilité collective. Cette responsabilité, elle est politique.

Nous devons saisir nos élu(e)s, les solliciter, les mobiliser, leur dire : « agissez » !

Et localement ?

Juste ici (square de la Paix, ndlr), l’Arbre de la Libération a été abattu par les services de la ville pour prévenir sa chute. Pourquoi ? À cause du stress lié aux rapides changements météorologiques et aux importants écarts de températures constatés ces dernières années. Le dérèglement climatique, il est là !

Victor Hugo a dit de la liberté :

« Comme l'arbre, elle élève et déploie ses rameaux dans le ciel ; comme l'arbre elle grandit sans cesse et couvre des générations de son ombre ».

La génération climat veut qu’un Arbre de la Liberté soit planté à Mâcon.

Planter un arbre, c’est un signe d'avenir, c’est un signe de vie et de respect de la vie. »

 

La marche se sera terminée place Saint-Pierre après passage cours Moreau, Préfecture, place de la Barre, gare ferroviaire.

À noter la présence du maire de Tramayes , Michel Maya. Village en pleine transition énergétique, France 2 lui a consacré un reportage diffusé le 1er novembre dernier dans son JT de 20 heures. Cliquez ici pour voir le reportage.

 

MsP

Photos ©Michel Pelletier

 

MÂCON : Dernier acte après 25 ans de violences conjugales ?

D.D., 53 ans, se retrouve encore dans le box des accusés ce 7 octobre. Il comparaît au tribunal correctionnel pour des violences commises le 5 octobre sur son épouse (sous curatelle).

MÂCON – Collège Schuman : C'est reparti pour les cordées de la réussite, qui s'enrichissent du tutorat

Depuis 3 ans, le collège Robert Schuman accueille des étudiant.e.s. de l'ENSAM de Cluny qui témoignent de leur parcours jusqu'à l'école d'ingénieur.

MÂCON : Le Spot fête ses 10 ans avec les enfants et sert la cause d'Octobre rose

Mercredi après-midi à 16h30, le Spot ouvrait ses portes au public pour fêter ses 10 ans. Les enfants ont été invités à courir pour la cause.

MÂCON : Achetez une brioche aux Papillons blancs, au profit des enfants handicapés

Comme chaque année, l’association « Les Papillons blancs » vous donne rendez-vous dans la galerie marchande d’Auchan jusqu’à samedi pour leur traditionnelle vente de brioches.

ÉCOLOGIE : La Chambre d’Agriculture accueille le premier enjambeur électrique de Saône-et-Loire

Plusieurs fois mis à l’épreuve lors de démonstrations techniques dans notre vignoble, l’enjambeur 100 % électrique Alpo de la marque Sabi Agro va poser ses valises sur les domaines expérimentaux de la Chambre d’Agriculture afin d’évaluer ses performances dans un objectif de neutralité carbone.

SANCÉ : Le site de compostage de la cantine, pour le cuit et le cru, une expérience et un modèle à suivre

Gilles Jondet, maire de Sancé et vice-président de MBA, en charge du traitement des déchets, a choisi les semaines européennes du développement durable, 18 septembre au 8 octobre, pour mettre en lumière l’initiative de la commune.

MÂCON - Travaux en centre-ville : Les rues de la Barre et Philibert-Laguiche concernées

Des travaux de réseaux se tiendront dans le centre-ville pendant plusieurs semaines.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département lance son schéma de développement du tourisme et des loisirs

Elisabeth Roblot, vice-présidente en charge du tourisme et de l’attractivité, a réuni lundi les offices du tourisme et les EPCI de Saône-et-Loire à l'occasion du lancement de l'élaboration de son futur schéma de développement et de promotion du tourisme 2023-2026.

CLIN D'OEIL : Laura, élève au lycée Alexandre Dumaine, vous présente la Margarita

Les métiers de la salle et du service sont à l'honneur sur macon-infos. En partenariat avec le lycée Dumaine, un ou une élève présente un cocktail préparer et servi au restaurant d'application. Vendredi dernier, Laura, 1ère HRA*, proposait et préparait des Margaritas.

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 30 septembre attribue 54 millions d'€ d'aides

Plus de 300 000 € sont accordés à l'institut ESS de Tramayes

ROMANECHE-THORINS : “Du vestiaire à la Cave” déroule le tapis rouge

Pleins feux sur la collection du magasin. Miss Bourgogne a défilé aussi.

CHARNAY : La marche nordique inaugure son local pour marcher et rêver !

L’association a été créée en 2021 et déjà, par la volonté de ses membres, elle a pu inaugurer son local vendredi, après une rénovation complète par les adhérents, dans la Grande Rue de la Coupée, au numéro 25 B, c’est alors dire le dynamisme du club !

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Bilan à mi-parcours de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de renouvellement urbain (OPAH)

Lancée en juin 2019 pour une durée de 5 ans, Mâconnais Beaujolais Agglomération porte une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) jusqu’en juin 2024.

PROJET DE PARC HISTORIQUE À TOURNUS : Le Collectif Pas d’ECLAT demande des comptes au président Accary

Il l'a fait en manifestant son opposition au projet devant le conseil départemental ce jeudi en début d'après-midi.

MÂCON : Le renouvellement de la DSP pour quatre parkings à l'ordre du jour du Conseil muncipal lundi soir

Une délibération qui a fait l'objet d'un échange électrique entre la cheffe de l'opposition Eve Comtet-Sorabella et le rapporteur Gérard Colon. Le renouvellement de la DSP interviendra en juin 2023. Les élus de gauche ont voté contre cette délibération.

HURIGNY : Au plus près de la réalité pour un exercice incendie à l’école primaire

9 h 15 ce matin à l’école primaire d’Hurigny, travail scolaire et calme studieux règnent dans chaque classe de l’école, depuis le CP jusqu’au CM2. Le directeur, David Duquennoy, arpente le couloir de l’établissement…

ALIMENTATION : L’UFC-Que Choisir 71 part en campagne pour rendre obligatoire le Nutri-Score !

L'association de défense des consommateurs sera vendredi matin au centre E.Leclerc Mâcon.

CRÊCHES : Un road trip solidaire au profit de la Fondation Frédéric Gaillanne

Le club de foot local de la JSC et deux Crêchois habitués à sillonner les routes en vélo participent à ce beau projet qui les mènera jusqu’à Barcelone d’ici dix jours…