samedi 13 août 2022

De nombreux maires et conseillers départementaux de l'Ain et de la Saône-et-Loire ont participé à cette manifestation.

 

Ce matin entre 10h et 12h, la manifestation en faveur de la reconstruction du pont de Fleurville, et contre la décision du tribunal administratif de suspendre les travaux, a vu près d'un millier de personnes se réunir sur le pont.

André Accary a précisé combien la reconstruction du pont de 122 ans était importante, pour le tissu local, pour la sécurité des usagers.

Il a rappelé que les populations trouvaient le pont dangereux depuis plus de 40 ans.

Il a rappelé également le processus démocratique dans les élections des maires environnant qui avaient bâtis leur campagne sur la reconstruction du pont, entre autres.

Jean Deguerry a rappelé lui, que le temps du changement était venu, après l'entretien, la réparation, il faut penser au changement.

Tous les deux espèrent une issue rapide, en restant discret sur le rôle du tribunal administratif et des écologistes, mais pensant plutôt à l'avenir.

Dans la semaine, Jean Deguerry avait affirmé ne pas être contre une décision de justice, simplement en colère contre de cette décision...

En tout état de cause, la reprise des travaux est prévue cet été.

Le président de l'Ucap, l'union commerciale Pontevalloise, Christophe Bouchet, a lui aussi pris la parole, expliquant les pertes de 30 % dues au pont qui fermerait, et demandant une meilleure information des usagers par les équipes municipales.

Aucun panneau n'est d'ailleurs posé près du pont, comme cela doit se faire, expliquant le projet le coût, les maîtres d'oeuvre, les délais.

Les maires de Pont de Vaux et de Fleurville ont également pris le micro prévu pour l'occasion, expliquant leur souhait que le pont se fasse très rapidement, pour la sécurité de tous.

A noter que le maire de Pont de Vaux n'a pas répondu favorablement à notre demande d'interview et d'information, nous renvoyant vers le président de l'Ucap.

Le temps de trajet de 5 minutes avec le pont passerait à 1h pour aller de part et d'autre du pont.

Certains ont rappelé l'événement tragique du pont Morandi de Gênes, même si il faut le rappeler et si cela peux rassurer tout le monde, le pont Morandi avait un problème de conception dès le départ.

Guy Billoudet, conseiller départemental, s'est aussi exprimé, espérant que le pont se fasse également rapidement pour la sécurité de tous.

Enfin, Dominique Rousseau, industriel, s'est exprimé sur les problèmes de transport entre les deux rives.

Précisons que le pont est interdit au plus de 26 tonnes.

Tout le monde s'est ensuite éparpillé dans le calme et sereinement.

Rappelons que les deux Départements font appel de la décision du tribunal administratif de Lyon auprès du Conseil d'Etat.

 

Bruno Larran

 

 

Le président du Conseil départemental Saône et Loire André Accary

et le député de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire Benjamin Dirx

 

Le président de l'union commerciale Pontévalloise Christophe Bouchet (Optique Wolf)

 

Le maire de Pont de Vaux Yves Pauget

 

 

Le président du conseil départementale de l'Ain Jean Deguerry

 

Guy Billoudet conseiller départemental de l'Ain

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un incendie brûle 40 hectares au dessus du lac de Vouglans (Jura)

Les pompiers de Saône-et-Loire sont partis en renfort. Actualisé

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets de la Fondation Orange pour l’inclusion numérique des jeunes

Les associations d’insertion peuvent déposer leurs projets autour du numérique jusqu’au 18 septembre.

MÂCON - Révision du PLU : Avis défavorable de la commission d'enquête publique

Nommée par le président du tribunal administratif, la commission d'enquête, composée de trois commissaires enquêteurs, a travaillé du 31 mai au 1er juillet 2022.

BOURGOGNE : Les douaniers saisissent 7,76 kg de cocaïne à Brognon

La brigade des douanes de Dijon a réalisé une nouvelle interception de produits stupéfiants.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département placé en vigilance orange canicule

Et ce à compter de ce mercredi 3 août après-midi, avec des températures pouvant atteindre les 38 degrés localement.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Près de 90 000 personnes vivent dans une structure collective

Internats scolaires, casernes militaires, maisons de retraite... 3,2% de la population de la Bourgogne-Franche-Comté vit dans une communauté selon une enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE : On pourra voir l'ISS ce dimanche soir

Rendez-vous à la tombée de la nuit

MÂCON : La Grisière dans une forme olympique (2)

La suite de notre reportage photos

AZÉ : La 60e édition de la foire est lancée !

C’est parti pour quatre jours de foire ! Ce vendredi soir, l’avenue des plantages et le centre-bourg du village étaient en fête avec l’ouverture de la foire commerciale.