Dire que l’escalade est un sport qui grimpe au classement des disciplines pratiquées serait un jeu de mots trop facile… Pourtant la réalité est bien là. Nouvelle discipline présente aux derniers JO, l’escalade n’en finit plus de séduire. Et le club Ready to grimpe ne peut que le confirmer. Avant les confinements successifs, il comptait 350 licenciés… on en est aujourd’hui à 450 !

Le 5ème Openwall organisé ce samedi à Edenwall de Charnay-lès-Mâcon est une nouvelle preuve de l’engouement pour cette discipline avec 420 participants tout au long de la journée. Des vagues pleines de 120 inscrits par catégorie, des microbes aux vétérans en passant par les benjamins, les cadets, les juniors ou encore les seniors, venus de toute la région, se sont succédé sur les voies tracées spécialement et les murs de la salle de 10 h à tard dans la soirée. Le travail de Tiffanie et de l’équipe de bénévoles a bien aidé aux bon déroulement de ce contest de bloc à la fois compétitif (l’Openwall est un Open régional qui compte dans le classement national) et festif.

Pour Delphine Janicaud, la présidente de l’association, « voir tous ces grimpeurs et pouvoir enfin réorganiser ce genre d’événement, une des premières compétitions dans la région, est forcément un immense plaisir. Et les sportifs sont également heureux de nous retrouver puisqu’on a eu beaucoup de demandes et on a même dû refuser du monde ! »

Refuser du monde, c’est aussi ce que le club a dû faire à l’école d’escalade (de 7 à 10 ans) cette année. « On a toujours proposé quelques choses à nos adhérents pendant les confinements, on s’est beaucoup adaptés, avec de nouveaux horaires, d’autres activités, et cela a beaucoup plu. On n’a donc pas perdu de licenciés, bien au contraire. L’escalade est un sport qui plait et qui est d’ailleurs en constant développement dans notre département. Mais on manque de place, de structures publiques et de murs. Pour avoir un mur à cordes, on doit aller à Bagé ! On ne peut pas répondre à toutes les demandes, il nous faut pour cela des murs à la hauteur de nos ambitions. On aimerait développer les pôles perfectionnement, compétition et handisport. »

Ready to grimpe, c’est trente cours par semaine à Edenwall, salle privée, avec un chaque fois l’objectif d’amener les licenciés vers ce qui leur plait le plus. « On est là pour accompagner chaque jeune dans sa volonté d’évoluer, sans le pousser vers quelque chose dont il n’a pas envie. On a ainsi quatorze jeunes en compétition et trente six en pôle perfectionnement. Et tout ce que l’on fait l’est avec un contenu pédagogique. »

D. C.

 

Tiffanie, salariée de l'association et organisatrice de l'événement, et Delphine Janicaud, présidente de Ready to Grimpe