Avec deux épreuves annulées en début de saison, le Championnat de France de rallyes sur terre s'est déroulé sur seulement 5 épreuves : Castine, Langres, Lozère, Cardabelles et Vaucluse.

La dernière manche comptant 10 spéciales s'est déroulée sous une météo plutôt clémente pour notre duo. Ils courent sur une Clio RS en Groupe F2000 (2 litres de cylindrée) en Classe F2000/14. Bien placés au championnat depuis le début de saison, ils attaquent cette ultime manche avec prudence, mais avec l'envie d'en découdre.

Malgré une crevaison lors de l'avant-dernière spéciale longue de 12 kilomètres, ils réussissent à terminer en flirtant avec l'équilibrisme. ''Sur trois roues, ça n'empêche pas de prendre 160 km/heure lors des lignes droites" précise Didier le co-pilote. ''Mais il faut tout de même anticiper un peu plus les changements de direction'' complète Jean-Pierre le pilote, en souriant. Ils nous prouvent que tout est possible, alors que leur principal rival ne leur grappille que 7 dixièmes de seconde malgré ce problème. Ils attaquent donc la fin de cette épreuve, sereins mais méfiants, avec une petite avance de 17 secondes au général. Ils terminent l'épreuve avec sept petites secondes d'avances sur leur poursuivant direct.

Malgré une défaillance mécanique lors des Cardabelles en octobre, l'équipage aindinois-Saône-et-Loirien, s'est hissé à la troisième place du championnat de France 2 roues motrices. Jean-Pierre Dazy prend la huitième place au classement des pilotes, et Didier Loizeaux lui prend la sixième place au général, tous les 2 en toutes catégories confondues. Un grand bravo aux deux compères qui roulent en amateurs.

"2021 fut une saison aboutie, mais 2022 sera encore mieux'' soufflent de concert les deux amis. En effet la Fédération Française de Sport Automobile va révolutionner les groupes et les classes en début d'année. C'est donc sur une DS3 en Groupe R / Classe 3 et 2 roues motrices que Loizeaux-Dazy s'envolera en championnat.

Rémy Mathuriau