Le club solidarité a voulu clore cette semaine d'échanges et de témoignages sur le thème des migrants par ce rassemblement devant le lycée ce matin, brandissant le slogan MONDE SANS FRONTIÈRES.

 

Les élèves ont reçu la Ligue des Droits de l'Homme, l'ASTI, 100 pour un toit, le Secours populaire et Villages solidaires pour évoquer la problématique des migrants toute la semaine. Ils ont pu écouter également le témoignage d'un Afghan arrivé récemment en France et on évoqué le camp de migrants installé pendant plusieurs semaines à Mâcon en 2017.

 

Une semaine très riche qui avait pour but de « déconstruire les préjugés » selon l'expression même de l'enseignante animatrice du club. « Les migrants sont un plus économique et pas seulement l'image péjorative qu'on en donne trop souvent en ce moment. Nous avons vu ce qui pouvait être fait pour les aider, combien le parcours du jeune migrant isolé demandeur d'asile est compliqué. »

 

 

 

Clarence, élève de terminale, impliqué dans le club, a donné son sentiment sur cette semaine : « C'était super intéressant. Mes parents ont un appartement à Briançon. J'ai pu rencontré des migrants là-bas. Ce ne sont pas des envahisseurs ! Ils sont même très sympathiques quand on se donne la peine de discuter avec eux. Ils ont simplement besoin d'aide. Cette semaine, nous avons appris comment leur tendre la main, comment les aider plutôt que les rejeter. »

R.B.