Salle comble au Parc des expositions à Mâcon pour la deuxième soirée du concours.

Le concours international des jeunes talents de cette 24ème édition des Vendanges de l'humour s'est achevé vendredi soir avec quatre humoristes, trois Français et un Suisse.

Harold Barbé humoriste français a ouvert la soirée avec son nouveau spectacle « Sous pression », un stand-up américain made in Normandie. Harold, le Normand, porte un regard empreint d'humour noir sur le monde qui l’entoure et pose cette question : « Comment gérer le fait d’être en même temps humoriste, reporter sportif et croque-mort ? ».

Harold, partage sa vie entre la scène, les pompes funèbres et les matches caennais de foot et de basket qu’il commente. Grand admirateur du stand-up américain, il parle des gens, de la société, de sa vie.

Julien Bing, le Dunkerquois, dans « Toute la vérité, rien que la vérité ou presque », aborde des vérités qui dérangent. Peut-on rire avec tout le monde ? Pour ne blesser personne, Julien Bing parle de lui, d'amour, des complexes...

Attention, il prévient son public : s'il va trop loin avec lui-même, il s'insultera sur les réseaux sociaux, mettra fin à sa carrière, et s'il va encore plus loin, il s'attaquera en justice.

Thibaud Agoston, humoriste suisse, propose avec « Homme Moderne » un spectacle singulier et engagé où il dépeint avec un humour acerbe le portrait de sa génération, celle de ses parents et celle d'après. Dans un stand-up hors-norme, il blague, rappe, slame et danse.

« À quoi ressemblera mon spectacle dans cinq ans ?  Comment peut-on définir l'homme moderne ? » Une succession de gags déjantés pour pallier au « manque de folie ». « Ce soir, contentons-nous de rire pour respirer le bonheur. »

William Pilet, entre l'humour british et l'humour noir, démontre dans « Normal »  n'existe pas que la logique c'est surfait et qu'être "normal" ça n'existe pas. Comment entrer dans la tête des gens de manière durable ?

"Bienvenue dans ma tête", William débute ainsi son show-business surprenant et inattendu. En scène, il utilise des accessoires : piano, synthétiseur, pipeau. Un seul-en-scène pétillant et interactif.

Après plus d'une demi-heure de délibération, le palmarès a été annoncé tard dans la soirée :

Prix du public : Inno JP.

Prix de la Cave de Lugny : Les Apollons.

Prix des Jeunes : Thibaud Agoston.

Prix du jury : William Pilet.

M. A.

 

Photos © M. A.

William, le présentateur

Harold Barbé

 Julien Bing

Thibaud Agoston

William Pilet

Fabien Ruggieri

Prix des Jeunes

 

Prix Cave de Lugny

Prix du Jury