var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="https://maconinfos.matomo.cloud/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '1']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src='//cdn.matomo.cloud/maconinfos.matomo.cloud/matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })(); Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - BASKET : Bon d’accord, l’Asvel c’est l’Asvel, mais les Pinkies méritaient ce match

 

 

vendredi 9 décembre 2022

Le match vu par le « speaker », la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

 

Ce samedi, le patron du zoo de Touroparc en aurait pâli d’envie

En effet dix panthères roses contre dix Lyonnes noires dans la même enceinte, et entourées de plus de 900 spectateurs payants, ça avait de la gueule. Bon je vais tout de suite calmer les ronchons qui commencent à baver en disant ‘’ Lyonnes, ça ne s’écrit pas avec un y, mais avec un i’’. Je le sais et bien sûr que vous avez raison, mais j’ai simplement voulu faire un mix de Lyon et de lionnes, et ça fait Lyonnes. Et pis, si ça ne vous va pas, écrivez à Mâcon-Infos qui transmettra. Mais j’en reviens à mes félines (Renaud). L’Asvel c’est aussi son armada de joueuses internationales médaillées aux derniers JO à Tokyo : Helena Ciak, Alexia Chartereau, Marine Johannes. Y’a du lourd au Cosec. Donc ce soir, le match de l’année à ne pas rater était à Charnay. Tous les fans de basket savent que le Président de L’Asvel c’est Tony Parker. Et il était là, himself (service). Simple, décontracté, sans chichi assis sur le banc de ses joueuses. Il a su répondre aux nombreuses sollicitations photographiques en fin de match. Sympa. Merci de ton passage au Cosec.

 

Petit point sur l’effectif du Cbbs

Les meneuses, Inès et Coralie, toujours blessées, Yacine Diop partie ailleurs, le banc charnaysien commençait à souffrir. A la recherche de joueuses, le Cbbs s’est finalement fait prêter par Charleville-Mézières, une jeune joueuse de 20 ans. Ewl (prononcez Ewel) Guennoc qui recherchait du temps de jeu s’est finalement retrouvée titulaire à la mène. 37 minutes, 44 secondes, et 10 points plus tard, elle a déjà trouvé sa place parmi les Pinkies.

 

Saône-et-Loire contre Hautes-Pyrénées en entrée

En lever de rideau (Rémy), les espoirs locales, ou Pinkettes rencontraient les espoirs de Tarbes. Match serré comme un jean taille basse jusqu’au coup de sifflet final, et ce sont les charnaysiennes qui s’imposent finalement 71-65. Oui, vous avez bien lu, 71 pour la Saône-et-Loire, et 65 pour les Hautes-Pyrénées. D’ailleurs, Philippe Colas, ramasseur de coquilles St-Jacques, buveur de Coca, qui rentre de Bretagne, et qui n’en est pas à une Vannes prêt, me le faisait remarquer. Le score correspond aux numéros des départements respectifs. Bravo de cette fine observation qui a échappé à l’œil des plus avertis. Si l’affaire se répétait, dites-vous qu’il vaudra donc mieux jouer pour Mayotte, que pour Feillens ou Manziat. Merci Philippe de cette pertinente remarque, et si toutefois tu vas aux huitres avant Noël...

 

Comme pour les baptêmes, un par un + une marraine (Margot)

Le groupe HBI Locamuc, représenté par Ludovic Badey, était le parrain du match. Le Domaine Gérald Talmard d’Uchizy et la Cave des 2 Roches se tenaient prêts à dégainer les tire-bouchons pour la soirée d’après-match. Merci à tous ces partenaires.

 

Et zou, c’était parti pour les deux clubs félins pour l’autre

Quarante minutes ou 4 fois 10 minutes pour voir quelles joueuses auront les dents les plus longues. Il faut attendre plus de 120 secondes pour voir un premier panier. Il est pour le Cbbs, et c’est Kankou Coulibaly qui le met. La Lyonnaise Crvendakic lui rend la monnaie (2-2). Le Cbbs pointe déjà à 3 fautes. L’Asvel met du point alors que le Cbbs prend de la faute. Chartereau entre dans la danse et marque. Mais, qui voilà qui balance le premier panier primé ? C’est Johanna Muzet, et donc le score se resserre (à rien) (7-11). Kankou se transforme en Canteloup et l’imite une minute plus tard. Paf, 3 points (10-11). Et ensuite ? Me demandez-vous. Les lyonnaises jouent au fameux jeu du fonctionnaire pendant plus de trois minutes, ne bougent plus, et donc ne marquent pas. A cinquante secondes du buzzer, Helena Ciak refait bouger le filet, met un 2 points, suivie de Marine Johannes qui elle, marque à 3 points à quinze secondes. Mais l’américano-charnaysienne Lexie Brown propulse un 3 points, et paf, dans le panier. Le buzzer buzze, et c’est d’ailleurs son but premier (13-16). Intéressant. Mais il y a déjà cinq fautes au compteur du Cbbs. Dont deux pour Johanne Lauvergne et Kankou Coulibaly. Quelques pas de danse pour notre mascotte Pinky 71, et le second ¼ temps redémarrait.

 

Mets ta cagoule, ou t’auras froid, t’auras les boules, le nez qui coule

C’est Lexie Brown qui ouvre les débats. Le public, jusqu’ici froid comme un surgelé Picard, frissonne un peu, jusqu’à ce que la Lyonnaise Marine Johannes balance à 3 points. Mais Ewl Guennoc, et Lexie Brown aiment entendre leurs supporters, et équilibrent le tableau des scores (19-19). Le score bascule côté Pinkie devant un public Picard en train de décongeler. Suite à une faute de Maïa Hirch, Sara Chevaugeon ne se fait pas prier pour réussir ses deux lancers (21-20). Ensuite comme dit mon copain Tonio, ‘’coup de mou chez Balladur’’ du côté Pinkies. L’Asvel en profite, et sous l’impulsion de Cassidy Burdick, les Lyonnaises ne rigolent pas et passent un 7-0 à leurs adversaires (25-30). Ewl Guennoc pose un garrot (gorille), stoppe l’hémorragie et ramène Charnay à -3 points. Calya Robinson et Lexie Brown y vont de leurs paniers respectifs, et les Panthères reviennent se coller aux Lyonnes (31-32). Devant cette opposition, Pierre Vincent le coach adverse demande un temps mort, qu’il obtient, et en profite pour remonter les bretelles de ses joueuses. Bien lui en prend, car les Lyonnes revigorées enclenchent un 6-0, devant un public froid et médusé (du Louvre) (31-39) au buzzer de la mi-temps. C’est encore Johannes qui balance un missile venu d’outre-tombe juste avant que la sonnerie sonne.

 

Quinze minutes de repos réglementaire et obligatoire

On en profite pour faire un petit coucou aux gens qu’on connait. Mes collègues de Vnf, Cécile, Sabine et leurs conjoints Mathieu et Gilles. Evelyne et Fanny sont là également. Mon poulet préféré, Éric est présent avec Vanessa et Laurent. Merci à vous d’être venus. Sobre, je refuse au moins trois bières qu’on me propose pour me faire la voix.

 

Seconde mi-temps : Il y en a pour 20 minutes à ma montre Breitling Automat 

C’est Ewl Guennoc qui lance les hostilités avec un 2 points. Côté Asvel, Chartereau et Chevaugeon signent des 3 points en moins de temps qu’il n’en faut à la barbe d’Edouard Philippe pour prendre la couleur des pandas. Pandi, Panda !! (33-44) le public remonte son col et se cale sur sa chaise. Kankou, qui ne veut pas être en reste en met un aussi (36-44). Le public rabaisse son col. Ingrid Tanqueray y va du sien. Crevendakic ne pinaille pas pour ses deux lancers francs, suite à la faute de Johanna. Chartereau remet un 3 points. Dix-sept points d’avance pour les Lyonnaises. Ça commence à causer. Ne baissant pas les griffes, les Pinkies mettent six points d’affilé (de sardine). Helena Ciak rate un lancer sur deux, et c’est tant mieux. Sarah Hajij fait son entrée sous les encouragements de ses copines de NF2. Maïa renquille un 3 points. A une minute, Sarah envoie un exocet sol-panier sous les hourras de ses coéquipières, et des spectateurs qui commencent à tiédir. Bravo Sarah (49-60). – 11 points, mais les Lyonnaises qui ne sont pas des lapereaux de trois semaines, remettent 4 points (49-64).

 

Dernier ¼ temps de cette rencontre qui en comporte 4

Ewl et Maïa s’associent et mettent cinq points (54-64). Le Cbbs revient à dix points et rien n’est terminé. Les charnaysiennes s’accrochent, tel du lierre sur un mur de briques. Mais les Lyonnaises veillent au grain comme ma grand-mère le lait sur le feu. + 14 pour les protégées de Pierre Vincent. Vexées, les Pinkies passent un 8-0 sans trainer les pieds, et reviennent à – 7. Il reste 3’37 à mon chrono numérique. Rien n’est foutu, tout est possible. Le public est enfin chaud comme une baraque à fricadelles, et se met enfin à encourager ses joueuses. Chartereau, meilleure marqueuse de l’Asvel ce soir, ne va pas contre cette situation. Kankou marque les derniers points pinkiesques, alors que Chartereau et Burdick prennent le soin de clôturer ce match (63-74). Pas de ban bourguignon ce coup-là, mais un tour d’honneur.

Cette rencontre à haut-risque aurait pu basculer côté Pinkie sur la fin. Ça se joue sur des détails, et à ce niveau-là, ça ne pardonne pas. Les Pinkies n’ont pas à rougir de cette excellente prestation, qui met en appétit pour la suite de la saison. Belle équipe qui doit confirmer. Et ce, dès samedi prochain.

 

Prochains matchs : Les Pinkies reçoivent Landerneau en Coupe de France samedi prochain. Puis voyage à Bourges le 11, avant la réception de Saint-Amand le 18.

Les scoreuses : Caliya 2 ; Lexie 14 ; Kankou 16 ; Maïa 15 ; Johanna 3 ; Sarah 3 ; Ewl 10, Joanne 0, Prescillia 0, Coralie 0 ; Inès 0 pour le CBBS.

Chartereau 16, Crvendakic 13, Chevaugeon 13, Johannes 11, Burdick 11, Tanqueray 5, Ciak 3, Badiane 2 pour le LDLC Asvel Féminin.

Plus d’infos sur les réseaux sociaux

Rémy Mathuriau

 

BASKET : Face à Strasbourg, Charnay pédale dans la choucroute

Hier soir, les Pinkies se déplaçaient en Alsace lors de la septième journée de championnat de Ligue Féminine 2

BASKET (NM2) : Prissé recevait Golfe Juan - Vallauris

Après deux semaines sans match, l’Étoile Sportive Prissé Mâcon jouait ce samedi soir contre l’Azurea Club Golfe Juan - Vallauris pour son dernier match à domicile de l'année 2022.

CHARNAY : Label Club Formateur pour le CBBS !

Le club reconnu sur dossier et de par ses moyens offerts, belle promotion et reconnaissance !

BASKET - Charnay vs Aulnoye : Coq au vin contre coq à la bière, pot-au-feu contre Waterzooî etc.

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LF2) : Les filles du CBBS ont-elles conforté leur place de leader ?

Les Pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud accueillaient l’A.S. Aulnoye Basket ce samedi soir au cosec lors de la 6ème journée du championnat LF2.

BASKET (NM2) : Prissé a mal face St-Priest

L’Étoile Sportive Prissé Mâcon a joué son neuvième match de championnat Nationale 2 en accueillant l’AL Saint-Priest samedi soir.

BASKET (LF2) Charnay vs La Tronche : La Tronche fait la grimace...

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer en un seul bloc !

BASKET (LF2) : Les Pinkies du CBBS recevaient les iséroises de La Tronche Meylan

Ce samedi soir au cosec de Charnay Lès Mâcon, les joueuses du Charnay Basket Bourgogne Sud jouaient leur deuxième match à domicile de la saison et visaient une troisième victoire en quatre matchs.

MÂCON : Paul Le Guen évoque son expérience auprès des partenaires du CBBS

Le Charnay Basket Bourgogne Sud a gâté ses partenaires avec la présence exceptionnelle de l’ancien joueur pro du PSG pour une soirée d’échanges sur le management dans le sport.

BASKET : Charnay a failli faire la passe de 3 en LF2

Après deux belles victoires consécutives sur Monaco et Reims, les Pinkies se rendaient ce samedi 29 octobre en Eure-et Loire en général, et à Chartres en particulier.

BASKET (NM2) : Les Tangos de Prissé recevaient La Ravoire Challes

Ce samedi soir à Prissé, c’était la 7ème journée de Nationale 2 avec deux équipes à égalité de points avant cette rencontre.

BASKET : Après un bon Monaco, pourquoi pas un peu de champagne

Rémy Mathuriau reprend du service avec sa chronique d'après-match. Le match vu par le speaker après la victoire des Pinkies contre Reims.

BASKET (LF2) : Les Pinkies ont retrouvé le sourire au Cosec !

Pour leur deuxième match en ligue féminine 2, le premier à domicile, les charnaysiennes se sont largement imposées samedi soir face au Champagne Basket Féminin de Reims, score final 92 - 48.

BASKET (LF2) : Les Charnaysiennes remportent leur 1er match de championnat

Après s'être fait battre de 2 points en Coupe de France le week-end denier dernier par le club de Monaco, promu cette saison, les Pinkies y sont retournées ce samedi.

BASKET (LF2 - préparation) : Large victoire du CBBS

Les joueuses charnaysiennes du nouveau coach Stéphane Leite se sont largement imposées, 68-39, en match amical hier samedi 24 septembre.

BASKET (NM2) : C’était le derby à Prissé !

Samedi soir, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon recevaient le voisin Beaujolais Basket lors de la troisième journée de Nationale Masculine 2.

BASKET (LF2) : Coup d'envoi officiel de la saison pour les partenaires du Charnay Basket Bourgogne Sud

Hier soir l’heure du renouveau sonnait pour le CHARNAY BASKET Bourgogne Sud lors de la traditionnelle soirée annuelle des partenaires organisée, cette année, dans l’enceinte d’Edenwall à Charnay Lès Mâcon.

BASKET : Le club de St-Martin-Belle-Roche a fêté ses 70 ans

Les vieilles licences ont été ressorties

BASKET (NM2) : L'ES Prissé-Mâcon reprend du service

Retour en poule sud, moyenne d'âge de l'équipe abaissée de 4 ans, et embauche d'un manageur général. Telles sont les grandes nouvelles du club en cette reprise.

BASKET (LF2) : Le CBBS découvre les étapes de son tour de France

Suite à trois saisons pas des plus simples en Ligue Féminine, les Charnaysiennes évolueront la saison prochaine en LF2. La Fédération Française De Basket-ball vient de dévoiler les calendriers des différents championnats.

PRISSÉ – Vin't'age basket ball challenge : L'équipe locale des « Bourguignons Vieilles Vignes » conserve son titre !

L’Etoile Sportive Prissé Mâcon a organisé, ce weekend, la troisième édition du Vin't'age Basketball Challenge. Débutée vendredi soir, il s’agit d’un événement alliant le sport et le vin.