mercredi 17 août 2022

 

Le 29 novembre, une femme a été tuée à l’arme blanche par son conjoint : c’était la 105ème victime recensée en France cette année. Et l’année n’est pas finie…

 

Communiqué de Femmes Solidaires Mâcon

 

Des chiffres

Ce sont aussi environ 250 000 femmes qui continuent de subir chaque année, dans l'ombre, les violences physiques ou sexuelles commises par leur conjoint ou ex-conjoint. Ce sont plus de 400 000 interventions pour violences intrafamiliales qui ont été réalisées en 2020 par les services de police et de gendarmerie, soit 45 interventions par heure !


En outre, il est probable que le nombre total de victimes de féminicides soit en réalité beaucoup plus élevé, voire multiplié par trois comme l’estiment certains spécialistes, si l’on tient compte des "suicides forcés" : des femmes qui se donnent la mort en raison des violences conjugales et du harcèlement moral qu'elles subissent. Ces suicides forcés, si l’on parvient à les identifier comme tels, sont reconnus dans la loi comme des crimes depuis 2020, mais ils n'apparaissent encore dans aucun comptage.

Sans oublier qu’une femme qu’on tue, c’est aussi souvent une mère qu’on assassine : au mois de septembre 2021, les 77 femmes tuées jusque-là ont laissé derrière elles 82 enfants orphelins, dont 23 ont été témoins du meurtre de leur mère…

 

Des mesures
Le ministère de l'Intérieur a annoncé cet été le traitement prioritaire des plaintes pour violences conjugales, et la désignation d'un officier spécialisé dans ces violences dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie.

 

Il existe aussi des numéros pour les femmes victimes de violence, et pour leurs proches :

le 3919, disponible 7 jours sur 7, 24h sur 24 ; le 114 , pour les personnes en situation de handicap auditif ou ayant des difficultés liées à la parole. Une application à télécharger, App'elles, permet également d'alerter des contacts ou les services d'urgence.

Au niveau international, la France est l’une des signataires de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, signée en 2011, et dite « Convention d’Istanbul » : c’est un traité international qui engage les 11 états membres* à prendre des mesures contre les violences faites aux femmes, pour la protection des victimes et la fin de l’impunité des auteurs de violences.

 

Des actions

Mais, contrairement à l'Espagne, par exemple, il n'y a toujours pas de loi cadre en France contre les violences faites aux femmes.

Et plusieurs organismes féministes montent au créneau pour exiger du gouvernement, des actes concrets pour faire disparaître toutes les formes de violences** à l’égard des femmes.

Pour lutter contre ce fléau, ces associations dénoncent en particulier les dysfonctionnements et les défaillances de l’Etat et du système juridique dans la prise en charge des affaires
de violences familiales et conjugales. 65% des femmes assassinées en 2021 avaient pris contact avec la police ou la justice !

L’association Femmes Solidaires lutte contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes, et bien entendu contre les féminicides. Elle travaille essentiellement
auprès des jeunes pour briser le continuum des violences et déconstruire le triangle infernal : les hommes ont naturellement des stéréotypes de genre***, qui les entraînent alors parfois à rejeter ce qui n’y correspond pas (discriminations), et peuvent les pousser ensuite à commettre des violences.

Un faible espoir

Aujourd’hui, grâce au travail des associations féministes et au combat des jeunes militantes qui utilisent les réseaux sociaux (Nous Toutes, par exemple), le combat contre les violences faites aux femmes se déplace dans la rue et dans les médias ; la parole se libère (à travers le mouvement #MeToo, par exemple), et la communication utilisée par les jeunes féministes nous permet d'espérer un changement dans notre société.

Au cours de la semaine du 25 novembre, consacrée à la Journée internationale de lutte pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, de nombreuses actions ont été organisées en France : manifestations, protestations die-in****, projections de films et documentaires, collage du prénom des victimes sur les murs (par les Collectifs de Colleuses, par exemple), etc.
Dans la matinée du 25, des lycéennes et lycéens du Lycée Lamartine à Mâcon, rassemblé.e.s dans la cour de leur établissement, ont lu un texte collectif, solennel et fort, contre les féminicides.

 

L’association Femmes Solidaires Mâcon a organisé le 25 novembre en soirée, avec Gwendoline Lefebvre, membre du comité de direction de l’association au niveau national, une conférence intitulée : "Féminicides : une autre pandémie ! Quels sont les gestes barrière ?" Des informations très importantes sur les féminicides et les solutions possibles***** ont été apportées aux 50 personnes présentes, toutes résolues à dire « STOP ».

 

 

 

*la Turquie a quitté la convention en mars 2021 !

** violences conjugales, sexuelles, psychologiques, administratives et financières, prostitution, mariage forcé, excision, viol, harcèlement, cyberviolence

** violences conjugales, sexuelles, psychologiques, administratives et financières, prostitution, mariage forcé, excision, viol, harcèlement, cyberviolence

**violences familiales et conjugales, sexuelles, psychologiques, administratives et financières, économiques, ainsi que prostitution, mariage forcé, excision, viol, harcèlement et cyberviolence.

***les femmes sont faibles et fragiles, les femmes sont inférieures aux hommes, les femmes doivent rester à la maison, les femmes doivent obéir à leurs époux, etc.

****mises en scène publiques, symboliques et politiques de la mort

*****par exemple, généraliser au plus vite le port du bracelet électronique afin d’éloigner les auteurs de violences de leurs victimes

 

 

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un incendie brûle 40 hectares au dessus du lac de Vouglans (Jura)

Les pompiers de Saône-et-Loire sont partis en renfort. Actualisé

TRIBUNAL DE MÂCON : 19 ans, sept mentions au casier, et pourtant...

Et pourtant le jeune R.M. était à nouveau dans le box des accusés cet après-midi, en comparution immédiate pour vol de voiture, conduite sans permis, cambriolage, tentative de vol et consommation de stup.

TRIBUNAL DE MÂCON : À contre-sens sur l’autoroute, à bord d’un véhicule volé…

Un couple russe était jugé en comparution immédiate vendredi après-midi pour des faits commis le 27 juillet sur l’aire de la Ferté à Saint-Ambreuil et sur l’A6, au niveau de Crêches-sur-Saône…

TOURNUS ET REPLONGES : Deux individus devant la justice pour vols et tentatives de vol

Deux Géorgiens de 26 et 43 ans comparaissaient ce lundi après-midi au tribunal de Mâcon aux termes d’une procédure de comparution immédiate.

MÂCON : La Foire aux affaires en feu dimanche soir

L'incendie a démarré d'une voiture en stationnement à côté de l'entrepôt. Plus de 90 pompiers ont été sollicités. 

MÂCON : Il agresse et percute plusieurs victimes avec sa voiture

Ce vendredi après-midi, comparution immédiate au tribunal pour un homme de 28 ans dans le box des accusés pour violence et menace avec arme, ainsi que conduite d’un véhicule à une vitesse excessive le 12 juillet.

TRIBUNAL DE MÂCON : Il avait mordu deux agents de sécurité incendie aux urgences de Paray

Comparution immédiate ce mercredi 13 juillet pour un homme de 44 ans, né en Israël, au Français difficile, nécessitant la présence d'un interprète, et qui avait demandé un délai pour préparer sa défense.

MÂCON : Deux appartements détruits par un incendie en centre ville

Les pompiers ont procédé au sauvetage d'une personne à l'étage supérieur

MÂCON : L'IMC des Saugeraies en proie aux flammes cette nuit

Le bâtiment en construction était inoccupé

MÂCON - Violence conjugale : un coup de boule pour l'empêcher de partir

Ivre de jalousie, sans alcoolémie, R.O. a fracturé le nez de sa compagne mardi 14 juin. Il a dû répondre de cet acte devant le tribunal correctionnel cet après-midi au cours d'une comparution immédiate.

TRAGÉDIE DE CLESSÉ : Des parents, un village, un territoire et une population meurtris

Plusieurs centaines de personnes ont pris part à la marche blanche en mémoire d'Emma, adolescente assassinée la semaine dernière, ce lundi à 18h. ACTUALISÉ : Les quelques mots de la maman Nathalie, ainsi que le point presse du recteur d'académie.

DRAME DE CLESSÉ : Le recteur Pierre N’Gahane fait un point de situation

« Aucun signal, dans les faits observés, n’avait été détecté et ne pouvait laisser présager un tel drame »

CLESSÉ : Le corps sans vie d'une adolescente retrouvé jeudi matin

Le procureur de la République et le recteur d'Académie se sont rendus sur place ce matin. Actualisé : Elle a été victime d'un assassinat. Les premiers éléments de l'enquête communiqués par le procureur de la République... Ré-actualisé à 19h55. RÉ-ACTUALISÉ ce vendredi à 15h00 : Le suspect entendu a dit sa volonté de tuer. Le communiqué du Parquet...

RN79- RCEA : 125 km/h au dessus de la vitesse limite autorisée à hauteur de Milly-Lamartine !

Deux BMW se suivaient. L'une allait beaucoup, beaucoup plus vite que l'autre. Mais les deux ont été attrapées par les gendarmes.

VINZELLES : Deux poids-lourds se percutent et prennent feu sur l’A6

L’accident s’est produit la nuit dernière et la circulation est toujours perturbée à la mi-journée sur l’axe autoroutier…