En recevant l’équipe de Saint-Amand-les-Eaux, une équipe de bas de tableau, les Charnaysiennes avaient l’opportunité d’engranger des points pour terminer l’année sur une note positive.

Tout avait bien commencé pour les Charnaysiennes qui, sous leur meilleur jour, régalaient les 800 spectateurs du Cosec d’un basket maîtrisé. Dominatrices, les joueuses de Mathieu Chauvet prenaient l’avantage sur leurs adversaires dès les premières minutes de jeu pour s’imposer 22-18 au terme du premier ¼ temps.

Le deuxième ¼ temps confirmait les bonnes intentions des Pinkies. Grâce aux bonnes remontées de balles d’Ewl Guennoc et à l’impact offensif de Kankou Coulibaly et de Lexie Brown, les Charnaysiennes creusaient l’écart face à des nordistes dépassées dans tous les compartiments du jeu, se payant même le luxe de leur infliger un 16-0. En les voyant regagner les vestiaires sur le score de 48 à 32, les spectateurs se montraient particulièrement optimistes pour la suite des évènements.

Hélas, après la mi-temps, le match changeait de physionomie, la confiance passant du côté des Amandinoises plus entreprenantes face à des Charnaysiennes plus brouillonnes. Preuve, s’il en faut, de ce retournement de situation, le 18-0 infligé aux Pinkies au cours du troisième ¼ temps. Malgré tout, le CBBS parvenait à résister, notamment grâce à un panier à 3 points de Lexie Brown sur le buzzer (66-61).

Au cours du dernier quart-temps, les Charnaysiennes, cramées par les efforts consentis au cours des 3 premières périodes et par un manque de rotation de leur banc, multipliaient les pertes de balles et s’exposaient aux contre-offensives des nordistes qui n’en demandaient pas tant. Les 5 dernières minutes furent un véritable calvaire pour les joueuses du CBBS qui, à l’image de Lexie Brown, seule joueuse à avoir joué les 40 minutes du match, se montraient beaucoup plus approximatives dans leurs shoots et dans leurs passes. Les co-équipières de l’ex-Pinkie Pauline Lithard parvenaient ainsi à prendre l’avantage au score, un avantage qu’elles ont su préserver intelligemment jusqu’à la fin. Score final 79-81.

Il va sans dire que le coup de buzzer final a jeté comme un froid sur le Cosec. Après avoir poussé ses joueuses pendant 40 minutes, c’est dans un silence de cathédrale que le public charnaysien a accueilli le hold-up dont il a été victime.

Du côté du banc charnaysien aussi c’était la douche froide. C’est un Mathieu Chauvet visiblement sonné, quasiment mutique qui est apparu en conférence de presse d’après-match pour délivrer ces quelques mots : « Je n’ai pas d’explications. Je suis déçu. ».

A l’issue de cette dixième journée, le CBBS pointe à la dernière place du classement, devancé par l’équipe de Tarbes que les Pinkies iront affronter le 8 janvier prochain.

David Delecroix

Photos : DD

Durant la mi-temps, les U13 1 et les U13 2 s'affrontaient à distance dans un concours de lancers-francs

Le match se termine sur une ultime occasion manquée pour les Charnaysiennes.

Mathieu Chauvet, le coach du CBBS