Travailler autrement

 

À l'heure où l'emballement médiatique et la pression entêtée des autorités se fait de plus en plus forte avec l'arrivée du variant omicron, quelques médecins ouvrent une voie encore très inexplorée en France, celle de la médecine intégrative. C'est le cas ici-bas, à Mâcon, d'Aleksendra Jozwiak, médecin généraliste et homéopathe.

 

Notre système immunitaire se construit dès l'enfance. L'écoulement nasal à la petite enfance, par exemple, est une bonne nouvelle, c'est l'immunité qui se développe. Notre médecine conventionnelle est encore très académique et, sous la pression des firmes pharmaceutiques, fait la part belle à la chimie, ce qui n'est pas la meilleure façon de construire son immunité.

 

 

La chimie, donc les médicaments, participe de la médecine curative. C'est important qu'elle existe évidemment, et que nous ayons fait d'énormes progrès dans ce domaine. Mais elle ne doit pas constituer l'essentiel d'une approche de santé globale, bien au contraire. N'oublions jamais que les médicaments ne sont que des extraits de plantes et de minéraux que les chimistes ont appris à synthétiser. N'oublions pas non plus qu'il n'y a qu'une seule médecine mais des approches diagnostiques et thérapeutiques diverses : médecine chinoise, ayurveda − la plus vielle médecine du monde −, phytothérapie, homéopathie, aromathérapie, naturopathie et bien d'autres approches physiques et psychologiques qui participent à la vision globale de l'être humain. La médecine intégrative englobe tout cela. Acupuncture, nutrition également. Nous devons, nous médecins, intégrer toutes les dimensions de l'être pour retrouver le sens de la prévention, autrement dit, l'entretien de la bonne santé tout autant que le curatif. La médecine intégrative est une médecine globale, holistique, qui considère l'être dans toutes ses dimensions : mécanique, fonctionnelle, matérielle mais aussi énergétique, spirituelle et environnementale. Nous vivons toutes et tous dans un écosystème qu'il faut prendre en compte.

La maladie est une manifestation, dans la matière, d'un déséquilibre énergétique. La question essentielle qui se pose en médecine intégrative est la suivante : pourquoi la maladie survient ? L'approche globale, ou holistique, de la santé permet au médecin ou thérapeute d'accompagner la personne pour retrouver cet équilibre.

 

Aleksendra Jozwiak

 

 

Pour traduire cet idéal dans le réel, elle interviendra lors d'une cure organisée par une amie professeure de Holo Yoga, psycho-énergéticienne, Alexia Fachon (pure-experience.com), en février et avril : Wellness et Yoga – un esprit dans un corps sain. Deux dates sont proposées : du 4 au 7 février ou du 22 au 25 avril 2022, à Plottes, à côté de Tournus.

 

Une dizaine d'intervenants.es seront au rendez-vous : Naturopathe, kinésiologue, médecin généraliste, professeurs.es de Yoga, masseuse énergétique, sophrologue, chiropracteur.

 

Alexia Fachon - pure-experience.com

 

 

Hélas, la cure n'est pas remboursée par la Sécurité sociale. Un jour peut-être, avec une politique de santé publique qui en soit réellement une...

 

Rodolphe Bretin