Mâconnais

Dont un automobiliste contrôlé à 160 km/h à hauteur de Milly-Lamartine…

Ce jeudi matin, la compagnie de gendarmerie de Mâcon et l’escadron départemental de sécurité routière ont procédé à des contrôles de vitesse sur la RCEA, sur l’axe Cluny-Mâcon à hauteur de Milly-Lamartine. Huit gendarmes, placés sous l’autorité du lieutenant Samuel Kaddouri, étaient mobilisés entre Milly et Charnay, pour cette opération qui s’inscrit dans le cadre de la lutte constante contre la sécurité routière dans le département.

Ce genre d’opération de contrôles (vitesse, alcoolémie et stupéfiants) est régulièrement reconduit par la police et la gendarmerie. « C’est une absolue nécessité dans ce département parce qu’on a encore des infractions très régulières et ces comportements irresponsables causent des drames, souligne le préfet Julien Charles, présent aux côtés des forces de l’ordre ce jeudi matin. Nous avons eu une année 2021 très chargée en accidents avec une trentaine de morts sur les routes. Même si les résultats sont « mieux » qu’en 2019, ces chiffres restent quand même très élevés avec un mort tous les huit jours sur les routes du département. On fait beaucoup de prévention, mais le contrôle reste indispensable. Il faut que tout le monde sache que l’on ne lâchera pas le morceau. Les forces de l’ordre sont mobilisées à tout moment de l’année, nuit et jour, sur cette mission que j’ai fixée comme prioritaire. »

 

La sécurité routière, mission prioritaire

« Si nous engageons à ce point ce genre de contrôles, c’est que l’on déplore encore énormément de morts et de blessés sur les routes, confirme le lieutenant colonel Folsché du groupement départemental de gendarmerie de Saône-et-Loire. Ce dispositif permet de sanctionner les auteurs d’infractions, mais également de sensibiliser à nouveau sur les dangers d’une vitesse excessive. Sur cet axe de circulation très emprunté par les voitures et des poids-lourds, mais également sur toutes les routes du département. Je tiens également à signaler que nous ne nous cachons pas et que nous sommes visibles des automobilistes. »

Lors de cette opération de contrôles, cinq excès de vitesse ont été constatés en une heure de temps : un excès de vitesse de 20 à 30 km/h au dessus de la vitesse autorisée, trois excès de vitesse de 30 à 40 km/h au dessus de la vitesse autorisée et un excès de vitesse de 40 à 50 km/h. Un automobiliste rhodanien circulant à 160 km/h à bord d’une Peugeot 5008 qui s’est vu retiré son permis de conduire.

D. C.

 

Un poste de contrôle avec deux opérateurs était positionné en amont pour prendre prennent les vitesses et un maximum de renseignements sur le véhicule, deux motards et un véhicule banalisé, positionnés à la sortie de Prissé, partaient en interception, et demandaient aux automobilistes de s'arrêter en bas de la RCEA, vers Charnay, pour que tout le monde soit en sécurité.