samedi 28 mai 2022

Samedi 8 janvier, le centre de vaccination de Mâcon était ouvert et une ligne pédiatrique avait été réservée sur la journée pour lancer la vaccination des enfants. Ces créneaux sont spécifiques car plus longs pour les enfants, 20 minutes contre 6 en moyenne pour les adultes. Il faut en effet prendre en compte le questionnaire, le temps du test sanguin ainsi que les questions-réponses des parents et des enfants.

De nombreux parents avaient donc pris rendez-vous sur Doctolib pour leurs enfants, mais l’avant veille, leur rendez-vous a été reporté comme nous l’explique Olivier Taviot, père de famille, qui a également adressé un courrier au Préfet de Saône-et-Loire pour comprendre ce report dans le contexte sanitaire actuel (lire ci-dessous).

Interrogée la préfecture de Saône-et-Loire confirme que « les rendez-vous de vaccination pédiatriques ont dû être reportés du samedi aux mercredis suivants pour des raisons de logistique. En effet le SDIS (NDLR : qui assurait la vaccination ce samedi) n'a pas pu ouvrir une ligne spécifique pédiatrique afin d'assurer une montée en charge importante (1 500 rendez-vous au lieu de 800 prévus sur une journée) et afin de faciliter la fluidité des rendez-vous. »

La préfecture annonce en revanche que l'opération de vaccination du samedi, qui est amenée à se reproduire cette semaine, « sera cette fois calibrée pour permettre des rendez-vous dédiés aux enfants ».

 

"Monsieur le Préfet

Le 2 janvier dernier le site Mâcon infos a publié un article dans lequel vous annoncez en tant que préfet de Saône-et-Loire je vous site : « Vaccination nous devons poursuivre et accélérer nos efforts. »

Dans ce même article, vous annoncez 50 créneaux pour les enfants de 5 à 11 ans à Mâcon.

Suite à cet article, le 4 janvier je me suis connecté sur le site doctolib. J'ai pris un rendez-vous pour mon fils de 8 ans pour le samedi 8 janvier (1re dose) et 29 janvier (2eme dose).

Ce jour 6 janvier à 17 h, je reçois un appel téléphonique de Doctolib m'informant que le centre de vaccination de Mâcon serait fermé le 8 janvier et que je devais décaler mon rendez-vous. Je vous avoue que j'ai été surpris de cet appel et de cette information.

Je me suis rendu au centre de vaccination de Mâcon pour vérifier. Il m'a été dit que le centre n'était pas fermé, mais que la vaccination pédiatrique, elle était bien annulée.

En rentrant chez moi, j'ai à nouveau consulté le site Mâcon infos et j'ai pu lire Ie communiqué de la préfecture du 06/01 publié à 10 h 12 indiquant une nouvelle fois l'ouverture du centre de vaccination de Mâcon le 8 janvier de 8 h à 22 h. il n'est nullement fait mention que la vaccination pédiatrique est annulée.

Si je me permets ce courrier c’est que je suis un citoyen en colère.

Il y a malheureusement un écart béant entre le discours du gouvernement concernant la vaccination et les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs.

Ou bien nous sommes face à de l'amateurisme ou bien face a de l’irresponsabilité et de la démagogie.

Chaque citoyen français a droit de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner. Je ne porte pas de jugement.

Permettez-moi de paraphraser le président Macron : cet amateurisme « emmerde » les citoyens qui font le choix éclairé de faire vacciner leurs enfants.

Si j'avais choisi un samedi ce n'était pas par hasard. C’était une question d'organisation : je ne travaille pas le samedi 8 janvier.

Décaler le rendez-vous à un mercredi m'oblige à prendre du temps sur mes horaires de travail.

Le gouvernement français ferait mieux de mettre réellement les moyens pour la vaccination pour ceux qui souhaitent se faire vacciner. Il devrait également mettre des moyens pour convaincre les septiques, plutôt que de monter les Français les uns contre les autres.

En tant que citoyen, je considère que la levée des brevets aurait été un acte responsable et ainsi permettre une meilleure adhésion à la vaccination.

Dans ma vie de citoyen je juge aux actes posés.

L'annulation de la possibilité vaccinale pédiatrique le 8 janvier est à mes yeux un acte irresponsable. (…) »

Olivier Taviot, citoyen, père  et ancien conseiller municipal de Mâcon

 

JEUX DE SAÔNE-ET-LOIRE : La flamme est passée par Mâcon

Jeudi en fin d’après-midi, une douzaine d’élèves des collèges St-Exupéry et Notre Dame, accompagnés d’Elise Cabaton, présidente du Comité de l’UNSS, ont emmené la flamme des 9es Jeux de Saône-et-Loire de l’esplanade Lamartine jusqu’à l'hôtel du Département où les attendait une délégation.

GRAND SITE DE SOLUTRÉ-POUILLY-VERGISSON : L’Été en fête avec plus de 130 rendez-vous

Le département de Saône-et-Loire et l’équipe du Grand site de France ont lancé ce jeudi soir la saison estivale et dévoilé la programmation complète. Une nouvelle fois, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, avec quelques nouveautés à découvrir.

MÂCON : L’Amicale féline du Val Lamartinien lance un appel au bénévolat et à l’adoption

L’association de protection des chats continue son action sur le territoire mâconnais. Accompagnés par plus de 160 adhérents, mais seulement 6 bénévoles, Nicole et Michel Glatz, présidents, recherchent activement des familles pour leur prêter main forte et aider les chats abandonnés de la ville. 

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils inventent le 6ème doigt !

Découvrez vite leur belle invention, qui leur a valu un podium aux olympiades régionales des sciences de l'ingénieur.

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ? (2)

La suite de notre reportage photos sur la fête du jeu ce mercredi 25 mai

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ?

Un après-midi sans console, ordi ou télé c’est possible !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».