samedi 28 mai 2022

 

Ce mardi en fin d’après-midi un contrôle prévention-information de la Police Nationale a eu lieu au rond-point de la gare Mâcon-ville en présence de M. François-Xavier Richard, sous-préfet, directeur de cabinet.

Utilisateur de trottinette électrique, de monoroue, de gyropode ou hoverboard il vous faudra désormais, vous qui faîtes des déplacements personnels quotidiens ou occasionnels, vous mettre au diapason avec la réglementation du code de la route sous peine d’être verbalisé et, en cas d’accident, risquer de gros ennuis financiers en plus des séquelles graves encourus.

 

Reconnus comme une nouvelle catégorie de véhicules depuis 2019, les trottinettes électriques, gyropodes et hoverboards, aussi appelés EDPM, engins de déplacement personnel motorisés, engagent la responsabilité de leurs utilisateurs.

Aussi, pour lutter contre les comportements parfois dangereux de certains conducteurs d’EDPM, une réglementation dédiée a été fixée par décret du 23 octobre 2019.

Souvent méconnues les principales règles à respecter sont les suivantes :

  • détenir une assurance de responsabilité civile de l'EDPM par le propriétaire,
  • en agglomération : circuler sur les pistes et bandes cyclables, ou à défaut, sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/heure,
  • hors agglomération : circuler uniquement sur les voies vertes et pistes cyclables,
  • stationner sur les trottoirs à condition de ne pas gêner les piétons.

Interdictions de conduire :

  • pour les moins de 12 ans,
  • sur les trottoirs,
  • sous l’influence de l’alcool ou après usage de stupéfiants,
  • en étant à plusieurs sur l’engin,
  • avec des écouteurs à l’oreille ou utilisant le téléphone tenu en main.

Équipements :

Les EDPM doivent être équipés de feux de position avant et arrière, de dispositifs rétroréfléchissants, d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore.

De nuit, ou de jour par visibilité insuffisante, les utilisateurs doivent porter un vêtement rétroréfléchissant.

Enfin, les engins doivent être bridés à 25km/h pour pouvoir circuler sur la voie publique.

Le port du casque, bien qu’il ne soit pas obligatoire, est fortement recommandé.

Ainsi, pour garantir une circulation apaisée entre les usagers, des contrôles routiers ciblant les conducteurs d’EDPM sont et seront menés par les forces de l’ordre dans le département de Saône-et-Loire.

Les sanctions peuvent aller de 35€ à 1500€.

« Les utilisateurs des engins de déplacement personnel motorisés ont, pour la plupart, une méconnaissance complète du code de la route. » François-Xavier Richard.

 

Ces engins sont très peu visibles par temps de brouillard comme nous en avons beaucoup en ce moment, de nuit surtout dans des lieux mal éclairés et sur les routes comme on le voit parfois … Les utilisateurs comprennent souvent trop tard que cette législation est surtout là pour les protéger, passer par la réprimande est malheureusement souvent le seul moyen pour les mettre alors dans l’obligation d’avoir conscience des risques qu’ils prennent et font prendre aux autres.

MsP

 

 

 

 

 

JEUX DE SAÔNE-ET-LOIRE : La flamme est passée par Mâcon

Jeudi en fin d’après-midi, une douzaine d’élèves des collèges St-Exupéry et Notre Dame, accompagnés d’Elise Cabaton, présidente du Comité de l’UNSS, ont emmené la flamme des 9es Jeux de Saône-et-Loire de l’esplanade Lamartine jusqu’à l'hôtel du Département où les attendait une délégation.

GRAND SITE DE SOLUTRÉ-POUILLY-VERGISSON : L’Été en fête avec plus de 130 rendez-vous

Le département de Saône-et-Loire et l’équipe du Grand site de France ont lancé ce jeudi soir la saison estivale et dévoilé la programmation complète. Une nouvelle fois, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, avec quelques nouveautés à découvrir.

MÂCON : L’Amicale féline du Val Lamartinien lance un appel au bénévolat et à l’adoption

L’association de protection des chats continue son action sur le territoire mâconnais. Accompagnés par plus de 160 adhérents, mais seulement 6 bénévoles, Nicole et Michel Glatz, présidents, recherchent activement des familles pour leur prêter main forte et aider les chats abandonnés de la ville. 

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils inventent le 6ème doigt !

Découvrez vite leur belle invention, qui leur a valu un podium aux olympiades régionales des sciences de l'ingénieur.

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ? (2)

La suite de notre reportage photos sur la fête du jeu ce mercredi 25 mai

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ?

Un après-midi sans console, ordi ou télé c’est possible !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».