dimanche 25 septembre 2022

 

À défaut de caravane faute de monteurs de barnum, c'est un moment de tractage auxquels se sont livrés courageusement de jeunes militants socialistes à la pause méridienne. Parmi eux, Léopold Comtet, 24 ans, secrétaire de la section mâconnaise du parti socialiste ; Anthonin, 20 ans, venu de Bretagne ; et Ilyes, 19 ans, venu de Paris. Ces messieurs ont pris place sur la place St-Pierre pour aller à la rencontre des quelques passants.

 

« Depuis cinq ans, les jeunes sont les victimes de la politique injuste du gouvernement et à qui l’on propose pour seules alternatives le repli identitaire de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour et le libéralisme à outrance d’Emmanuel Macron, qui veut instaurer la retraite à 65 ans. Les jeunes de la caravane du vivre mieux refusent que l’on abandonne la jeunesse à ces deux seules options. »

Nos idées sont justes. Anne Hidalgo a eu beaucoup de parrainages, cela veut dire quelque chose. 5 ans que c'est la droite qui gouverne » lâchait même le secrétaire de section, assurant qu'Anne Hidalgo n'avait jamais soutenu le locataire de l'Elysée dans ses choix économiques, ni en tant que ministre ni en tant que président. Et si Hollande a remis en question la défiscalisation des heures supplémentaires mise en place par Sarkoy, mesure pourtant apprécié par beaucoup de travailleurs, Léopold Comtet a répondu avec assurance : « Anne Hidalgo préférera augmenter les salaires, car la défiscalisation des heures supplémentaires, c'est bien mais c'est de l'impôt en moins. » Et de redire les propositions de la candidate : augmentation de 200€ du SMIC, et augmentation des salaires.

D'autres propositions de la candidate

« Revenu minimum pour les jeunes, accès au logement partout et pour tous, capital de 5.000€ à 18 ans pour permettre à tous les jeunes de s’installer dans la vie active, le retour de l’impôt de solidarité sur la fortune pour financer la transition écologique, la hausse du SMIC de 15%, la suppression de PARCOURSUP, baisse de la TVA sur les billets de train et sur le prix du carburant, grande loi pour le droit de mourir dans la dignité, l’égalité salariale réelle entre les femmes et les hommes, c’est ce qu’Anne Hidalgo fera comme présidente de la République. »

R.B.

 

 

POLITIQUE : Les Républicains de la 1ère circonscription ouvrent, avec Aurélien Pradié, la route du renouveau

J.-P. Belville, délégué du parti Les Républicains de la 1ère circonscription, ouvrait hier soir à Charnay une séquence nouvelle vers l’élection du président du parti LR.

POLITIQUE - Gilles Platret : «Il ne faut pas donner d’air à ce gouvernement et je souhaite qu’il soit renversé»

Le Maire de Chalon et Président des Républicains 71, qui dira d’ici une semaine s’il est effectivement candidat à la Présidence des Républicains, se confie dans une longue interview. La première depuis de longs mois.

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.