mercredi 6 juillet 2022

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

Bas les masques

Depuis quelques jours, on peut enfin quitter son masque et reprendre une vie quasi normale. Je précise d’entrée pour ceux qui oseraient grincher du matin que j’ai bien écrit ‘’peut’’ du verbe pouvoir, et non ‘’doit’’ du verbe devoir. Donc, rien d’obligatoire pour le moment. Ceux qui veulent garder leur masque le garde, ceux qui veulent l’ôter, l’ôte. Chacun fait, fait, fait, c’qui lui plait, plait, plait… Comme le chantait si bien le groupe Chagrin d’amour en 1982. Bref, les masques sont majoritairement tombés au Cosec. La buvette est ouverte, la tireuse à bières tourne à donf, le four à pizza est chaud comme une femme sicilienne qu’a la braise. Une vie presque normale reprend, et c’est bon pour tout le moral de tout le monde.

Qui vient jouer ce soir ?

Charleville-Mézières. Commune de 46000 âmes située dans le département des Ardennes, à deux pas du royaume de Belgique. Jouxtant la magnifique forêt ardennaise, Charleville est également connue pour être la ville de naissance d’Arthur Rimbaud le poète, et pour les moins poètes, celle de l’humoriste Jérémy Ferrari. Les habitant(e)s de Charleville-Mézières se nomment les Carolomacériens, et les Carolomacériennes. Hop !! Terminé le cours de géographie, qui ne nuit pourtant à personne, et fait même plaisir à tout le monde. Question balle orange, l’équipe des Flammes Carolos, déboule à Charnay, avec sa place de dauphine de Bourges au championnat de Ligue Féminine. Pas de star dans cette équipe, mais des joueuses d’expérience qui font que leur équipe est à ce niveau à une poignée de matchs de la fin de saison. Bref, les ardennaises ne viennent pas au Cosec pour enfiler des perles, mais bien pour conforter cette belle seconde place.

Et Matthieu Chauvet

A l’ère des réseaux sociaux, tout va très vite, et ce n’est plus une surprise pour qui que ce soit, Matthieu Chauvet ne sera plus l’entraineur du Cbbs la saison prochaine. Après six belles années aux commandes de l’équipe première, avec des titres inconnus et des montées inespérées pour le club, Matthieu sera remplacé, quelle que soit l’issue de la fin de saison, dès septembre, par Stéphane Leite. Stéphane que le Cbbs connait bien, est l’ex-coach des bretonnes de Landerneau, et a failli se trouver aux commandes du BLMA, en ce début de saison. Mais licencié et remplacé brutalement par Valéry Demory au dernier moment. Ou quand le sport et la politique se télescopent.

Ce soir, le Cbbs enlève le haut

Le coup avait bien été préparé depuis quelques semaines par ses copines. Laure Belleville, joueuse emblématique du club depuis plus de 25 ans, s’est vue mise à l’honneur, avec le retrait définitif de son maillot N° 6. Ce qui signifie que plus aucune joueuse de l’équipe première ne pourra porter ce numéro. D’anciennes joueuses du club ont spécialement fait le déplacement jusqu’au Cosec pour cette soirée unique. Elodie, Charlotte, Margot, Géraldine, Emilie, Clémentine, toutes désormais mères de famille étaient présentes avec les poussettes, sans oublier toutes les autres joueuses.

D’anciens coachs, et d’anciens présidents ont répondu à l’appel. Cette soirée de retrouvailles s’est vite transformée en soirée d’émotions. Encore un énorme et grand merci à toi, Laure, pour tout ce que tu as fait, et continue de faire pour le Cbbs depuis toutes ces années. C’est mérité. Chapeau Laurette.

Incognito ? ben oui presque

Cathy Melain, joueuse aux 241 sélections en Équipe de France de basket, et au palmarès long comme un jour sans pain, était en pleine papoterie avec Jean-François Jaillet. Oui je sais, on ne dit pas papoterie, mais papotage. Mais il est tôt ce dimanche matin, et j’écris ce que je veux. Et toc !! Actuellement entraineuse assistante de l’Equipe de France féminine, Cathy se trouvait au Cosec en compagnie du nouvel entraineur de cette même Equipe de France, Jean-Aimé Toupane. Pour quelles raisons ? J’en sais rien. Ça vous va ??

Coup d’envoi et parrains de matchs

Public plutôt clairsemé ce soir dans les travées du Cosec. Allez !!  je dirais, une demie-salle. Le XV de France aurait-il fait ombrage aux Pinkies ? C’est ben possible ma p’tite dame. Corsin Autos et Arcem Assurances se partagent le parrainage du match de ce soir, et donnent ensemble le coup d’envoi fictif de la rencontre. Pas un, ni deux, mais trois partenaires viticulteurs pour la soirée d’après-match. Les Vins Aujoux de Fleurie, les Domaines Passot de Chiroubles, et Thibert de Fuissé régaleront les papilles des invités à l’Edenwall. Merci à vous tous.

Coup de sifflet arbitral et hop début du match

Le bon duel (comme on dit chez Cassegrain) des presque deux extrêmes du championnat va-t-il avoir lieu ? Réponse dans quarante minutes. Il faut attendre presque 2’30 pour enfin voir le premier panier rentré. Il est pour le Cbbs, et c’est Taya Reimer qui le marque. Ewl Guennoc l’imite, mais la carolomacérienne Nia Coffey, brûlante comme un percolateur balance un 3 points. On arrive à la moitié du premier ¼ temps, et le score n’affiche qu’un petit 6-4. Vraiment léger.

Ensuite, arrive le fameux jeu du fonctionnaire où le premier qui bouge a perdu. Mais à Charnay, ce n’est pas perdu, mais gagné. Maïa Hirsch, qui ne veut pas faire carrière dans la fonction publique réussit un panier à 2 points. L’américano-ardennaise Jacinta Monroe égalise, avant que Zoé Wadoux ne missile à 3 points.  (11-8). A ce propos, prononcez ouadoux, et non Vadoux. Merci à toi Zoé pour cette précision. Et bisou à ma petite fille Zoé.

Deux petites minutes de pause avant que le second ¼ temps ne débute

Dès l’entame, les deux équipes s’observent. Il y a des 2 points ratés, des 3 points loupés, de la faute réussie, de la perte de balle réussie aussi, du rebond également. Et ce, des deux côtés du terrain. Et stop !! On ne joue plus au fonctionnaire en stand-by, mais plutôt au jeu du musée Grévin. On se change en statue, et on recommence à ne plus bouger pendant deux minutes. Perso, j’en ai rien à cirer, et c’est la frangine de Marylin Monroe qui ramène les Flammes à un point des Pinkies. C’est sans compter sur Maïa Hirsch, qui, pas folle la guêpe, tire à 3 points. Three points en anglais. Mais l’ardennaise Tima Pouye réplique (ploc). L’artilleuse charnaysienne Zoé Wadoux, met 2 fois 3 points. Ce qui fait vous en conviendrez, et sans sortir vos calculatrices poussiéreuses de vos tiroirs encombrés, 6 points de plus dans la musette. Musique préférée de mon copain André, accordéoniste qui vit vers Suresnes.

Il reste cinq minutes dans cette première mi-temps (22-17). Les Pinkies sont toujours devant au tableau d’affichage. Les protégées de Romuald Yernaux discutent entre elles et se proposent de faire mix mi-jeu du fonctionnaire et mi-musée Grévin pendant près de 180 secondes. Les panthères roses en profitent à peine, en ne marquant que quatre points de Zoé et Cap’taine Lezin (26-17). C’est ballot. Mais les ardennaises qui ne sont pas nées de la dernière pluie entament une remontada. Un vrai retour des Flammes. Coffey, Bouderra et Akhator sonnent l’hallali, et ha la la, se partagent le boulot en enquillant 6 points consécutifs en moins de temps qu’il n’en faut à mon dentiste pour prendre une licence de bridge (26-25). Zoé redonne un peu d’air avec un 3 points venu de loin.

Mais, suite à une faute de Maïa, Evelyne Akhator ne loupe pas le panier deux fois, et les Flammes recollent aux fesses des Pinkies (29-27) en cette fin de première mi-temps.

Lors des quinze minutes de repos réglementaires et obligatoires

Petit tour par la buvette qui est prise d’assaut par des spectateurs amateurs de pizzas. Mais les anchois, et les olives noires sont salés, et il faut s’hydrater. Soit..

Reprise du match

D’entrée de jeu, les carolomacériennes égalisent, puis passent devant pour la première fois de cette rencontre. Kim Gaucher, met 1 + 3 points et ré-égalisent (33-33). La meneuse des Flammes s’enflamme, a la main chaude, et fait et un, et deux et trois. Ce qui se traduit par un panier simple, suivi de deux paniers primés. Paf ! 8 points consécutifs, et re-paf, ça fait mal (33-41). Le syndrome du troisième ¼ temps ressurgirait-il à ce moment-là ? Je pose la question. Côté Pinkies, Kankou s’y met suivi de Taya, qui elle, ne fait pas le yoyo. Sinon, on parlerait de la fameuse Taya yoyo, mais vous me connaissez, ce n’est pas le genre de la maison. Revenons à nos moutons du Grand Est.

Encore une fois, les joueuses de Charleville, grâce à un double-encollage de super-glue sous leurs baskets, restent collées au parquet pendant plus de trois minutes. Egalement encore une fois, les filles de Matthieu Chauvet n’en profitent pas. Seule, l’inarrêtable Zoé marque encore à 3 points (40-43). Sentant le vent souffler sur les braises, les Flammes ardennaises continuent de scorer comme elles savent faire (à souder). (40-47). marque sur le buzzer un 3 points bien aidé par la planche (40-50). Dix pions dans la vue Lulu. La messe est-elle dite Edith ? Il reste dix minutes de jeu.

Dernier et ultime ¼ temps et, aussi fin du match

Ewl, Maïa et Taya pilonnent le panier adverse. Le public réagit L’écart se resserre (47-54). Lisa Berkani s’offre un numéro de magie abracadabrantesque, et réussit un trois points dont elle-même n’en est toujours pas revenue (47-57). Ewl et Maïa ne se disent pas perdues. La première met 2 points, et la seconde 3 (52-57). Il reste 4’30 à ma montre Tambour Damier de Vuitton. A trois minutes du buzzer, sept points séparent les deux équipes.

A deux minutes, même topo (56-63). Puis, grâce Lisa Berkani, Charleville reprend un peu d’air (56-65). Matthieu demande un temps-mort, l’obtient et en profite pour expliquer à ses joueuses sa façon de voir les choses, avant le coup de sifflet final. Charleville chope une faute antisportive. Kankou se venge, puis Ewl met un 3 points (61-67). Il reste 33 secondes. Mon cœur palpite, alors que le public est enfin debout, en poussant ses joueuses préférées. Matthieu redemande un time out. Un temps mort pour les francophones convaincus. Il reste 21 secondes. Dans la foulée, Zoé en profite pour marquer son sixième et dernier panier primé. Bel exploit (64-67).  Mes pulsations cardiaques repartent de plus belle. Mais Akhator marque côté Mézières. (64-69). Faute de Berkani, Ewl ne tremble pas devant le panier de la ménagère de moins de 22 ans (66-69).

Il reste 9 secondes. Tout est possible pour une égalisation. Mais une faute vient encore briser ce rêve de victoire, et Lisa Berkani ne se fait pas prier pour marquer les derniers points de cette rencontre à suspens. Le buzzer buzze trop tôt (66-71).Toujours pas de victoire, ni de de ban bourguignon. Les nouvelles joueuses ne le connaissent pas, mais le mériteraient. Alors chiche, on le reprend tous en chœur mercredi lors de la venue de Basket Landes, les Championnes de France en titre.

Et les paniers à 3 points

11 sur 27 tentés, soit 40 % de réussite. Dont un 6 sur 12 de la part de Zoé. Soit 50%. Alors que les Flammes ne font que 28% de réussite à cet exercice avec un 6 sur 21. L’équipe ardennaise en met autant que Zoé à elle seule. Chapeau bas, miss.

 

 

Les scoreuses : Zoé 22; Kankou 4 ; Taya 8 ; Ewl 11; Maïa 15 ; Kim 4 ; Coralie 0 ; Prescillia 2, Adeline Labesse 0 ; Mariam Sanogo 0 pour le CBBS.

Lisa Berkani 13 ; Amel Bouderra 14 ; Nia Coffey 14 ;Marie-Michelle Milapie 2 ; Evelyne Akhator 13 ; Jacinta Monroe 12 ; Tima Pouye 3 ; Mame-Marie Sy-Diop 0 et Naigouma Coulibaly 0 pour Charleville-Mezières

 

Prochains matchs : Suite du marathon des 3 matchs à domicile. Avec la venue de Basket Landes mercredi 23, et de Montpellier samedi 26. Même endroit, même heure.

Rémy Mathuriau

 

PRISSÉ – Vin't'age basket ball challenge : L'équipe locale des « Bourguignons Vieilles Vignes » conserve son titre !

L’Etoile Sportive Prissé Mâcon a organisé, ce weekend, la troisième édition du Vin't'age Basketball Challenge. Débutée vendredi soir, il s’agit d’un événement alliant le sport et le vin.

BASKET (LF2) : Le staff technique du CBBS est connu

Après l'arrivée de Stéphane Leite, nouveau coach du club charnaysien, le staff professionnel s'est étoffé afin de permettre aux Pinkies de préparer dans les meilleures conditions pour la saison prochaine.

BASKET (LF2) : Ça bouge au CBBS !

Après sa relégation en Ligue 2 suite à sa défaite lors du dernier match de playdowns contre Landerneau, les dirigeants et le staff charnaysiens sont en train de reconstruire une nouvelle équipe.

BASKET (LF2) : Le CBBS et ses partenaires réunis hier soir au domaine des 3 Lacs

À l’occasion de cette belle soirée, le Charnay Basket Bourgogne Sud a officiellement présenté le nouveau coach de l'équipe 1ère Stéphane Leite, et en a profité pour annoncer deux nouvelles recrues.

BASKET : 2 étoiles pour l'école française de minibasket de l'ES Prissé-Mâcon !

Après deux années d’interruption, l’ESPM organisait son 20ème Tournois Raphaël samedi, réunissant les équipes des catégories U7 Prissé ; La Chapelle ; CBBS ; U9 Prissé ; La Chapelle ; St Martin et Cluny ; U11 Prissé ; BC Veyle ; St Martin ; St Rémy et Elan Chalon. L'occasion aussi de recevoir une belle distinction.

PHOTOS - Basket : Pleins feux sur le tournoi de Saint-Martin-Belle-Roche (2)

La suite de notre reportage sur le tournoi de basket avec les photos d’équipes des jeunes champions.

BASKET (LFB) - Charnay vs Landerneau : Bon… ben, quoi dire ?

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (Playdowns LFB) : Triste soirée pour le CBBS, relégué en LF2

Dans ce dernier match décisif des playdowns, les pinkies de Charnay ont complétement sombré face à Landerneau ce mardi soir. Elles redescendent donc en LF2.

BASKET (LFB) - Charnay vs St-Amand : St-Amand, c'est le Nôôôôrd !!

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (Playdowns LFB) : Le CBBS s’offre une finale mardi 24 mai

Hier soir face à Saint-Amand, dans le match 5 des playdowns, les Pinkies se sont données le droit d'espérer et joueront un match fatidique, mardi prochain, contre Landerneau pour le maintien.

BASKET : Une semaine décisive pour la réserve de l'ESPM

Samedi soir, les Prisséens joueront à Dijon contre Hery (Yonne). À la clé de ce match : une montée en Nationale 3. Rencontre avec David Thévenon, coach de cette équipe réserve.

BASKET (NM2) : Officiel, Prissé-Mâcon s’offre le podium !

Les Tangos de l’ESPM ont réussi à accrocher la 3ème place de la poule D au terme d’une magnifique saison et d’un dernier match à domicile maitrisé du début à la fin. Outre la bonne agressivité défensive des Prisséens, la différence s’est faite sur les tentatives à trois points avec beaucoup plus d’adresse de la part des hommes de Fred Brouillaud.

BASKET : La belle aventure continue pour Charnay

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET : Afterwork dégustation et visite viticole à Péronne pour le Tango Business Club

Les partenaires de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon se sont réunis dans les nouveaux locaux du domaine de Rochebin à Péronne hier soir.

BASKET – Charnay/Tarbes : Le début du dernier quart temps sonne la fin des haricots pour Tarbes

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (N2) - Prissé-Mâcon VS La Charité : Les Tangos dominent leur sujet !

Avant dernière rencontre à domicile pour les Tangos hier soir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça c'est très bien passé. 

BASKET (LFB) : Un grand ouf de soulagement et d’espoirs pour le CBBS !

Les Charnaysiennes jouaient gros, très gros, pour cette dernière rencontre de la saison régulière...

BASKET : La 3e édition du Vin’t’age Basketball challenge à Prissé

Elle se déroulera du 1er au 3 juillet à la salle des sports avec huit équipes intergénérationnelles et internationales…

BASKET : Comme dit Fred le croisiériste, ça aurait pu être un weekend de Pâques beau

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LFB) : Les pinkies de Charnay recevaient les filles de Bourges, récemment sacrées championnes d’Europe

Match de gala pour le Charnay Basket Bourgogne Sud ce samedi soir avec la réception des leaders de la ligue et tout juste vainqueures de l’Euro Ligue.

BASKET (LFB) : Un CBBS déterminé avant la dernière ligne droite pour le maintien

Les Charnaysiennes ont encore plusieurs rendez-vous importants en cette fin de saison et comptent sur votre soutien pour rester au plus haut niveau du basket féminin français…

CHARNAY BASKET BOURGOGNE SUD : Après 30 ans au club, Cécilie Nicolas range ses baskets

Ce n'était pas vraiment une surprise mais ses copines avaient bien préparé leur coup. Pour ce dernier match de la saison de PréNat, Cécilie avait convié famille et amis afin de fêter ce jubilé.

BASKET : Le 3x3 à l’honneur avec le 1er Open Mac Dav

Quatre poules de cinq équipes, quatre demi-terrains, des lycéens venus de tout le département, beaucoup d’envie et du jeu ! Tout était réuni ce mercredi après-midi à la salle des sports de Prissé pour promouvoir le basket 3x3 et passer un bon moment…

BASKET (NM2) : L’ESPM passe à côté du derby

Fin de série pour les Tangos ! Dans une salle des sports pleine à craquer et une ambiance de folie, les Prisséens n’ont pas réussi à prendre leur revanche face aux voisins de Beaujolais Basket…

BASKET : Foutu réchauffement climatique, les gazelles mangent les panthères

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) : Le CBBS toujours en quête de victoire

Les pinkies de Charnay affrontaient les héraultaises de Lattes-Montpellier ce samedi soir au cosec dans le but de décrocher une 3ème victoire cette saison.

BASKET (NM2) : L'ESPM a t-il confirmé sa bonne forme du moment ?

Les Tangos de Prissé jouaient leur match de retard comptant pour la 15ème journée de Ligue Nationale Masculine 2 à domicile ce samedi soir.

BASKET - Charnay/Basket Landes : Pour un peu, c’était la valse des canards…

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) : Gros match du CBBS contre Basket Landes, et pourtant...

Les Pinkies jouaient leur match de retard, comptant pour la 13ème journée, hier soir au Cosec, face au 4ème de la Ligue Féminine de Basket, Basket Landes.

BASKET (LFB) : Charnay reçoit Landes ce soir

Match en retard comptant pour la 13ème journée de championnat. Une collecte de produits d'hygiène intime commencera ce soir. Plus d'infos ici

BASKET - Charnay/Charleville : Malgré la présence des Flammes, le Cosec n’a pas pris feu

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc