jeudi 7 juillet 2022

 

Tenant réunion publique lundi soir à la salle Joug Dieu, les membres de l'association Un Projet pour Crêches ont fait intervenir notamment Alain Houdinet, leader de l'opposition municipale, et Rémi Besson, siégeant également au conseil municipal (Rémi Besson est membre de la commission urbanisme), pour évoquer les grandes lignes du PLU, inspiré du PADD qui a fait l'objet d'une concertation publique en 2019 et 2020.

Rappelons que le conseil municipal a voté le 21 avril 2022 l'arrêt de projet du PLU qui fixera les règles générales d'utilisation des sols. Cette réunion s'est don tenue avant l'ouverture de l'enquête publique.

 

« Trois débats avaient été organisés. Le premier en mars 2019, le second en septembre 2020 et le troisième en octobre 2020. Hélas, cela n'a pas abouti à grand chose. Quand on demande des précisions ou des explications, on n'a pas de réponse. Quand c'est toujours le même qui pose les questions – en l’occurrence moi-même, car je connais le sujet, je maîtrise certains aspects techniques, ils me voient venir et c'est hélas, perdu d'avance. C'est pour cette raison qu'il faut vous emparer du sujet. Et je vous confirme ce soir qu'il y a beaucoup de choses incompréhensibles dans ce PLU. Tout est légal, certes, mais pour ce qui est de la logique et de la cohérence, c'est une toute autre affaire » a développé Rémy Besson en faisant défilé PLU et PADD sur vidéo-projecteur.

 

Parmi les incohérences pointées, « des bâtiments agricoles qui passent en zone constructibles alors que nous sommes déjà en excédents de zones constructibles » ; « un terrain de-ci de-là sorti de la périphérie urbaine et qui est maintenant constructible » ; « l'ancien PLU comptait 4 zones protégées dans le centre. Le nouveau n'a plus de zones classées... » « On ajoute par ci, on enlève par là, je ne comprends pas la logique. »

Plus d'une heure et demi d'exposé pour montrer ce que les deux élus estiment relever de l'incohérence de ce document d'urbanisme pourtant essentiel dans un contexte d’augmentation significative de la démographie, de l'ordre de 0,5 % par an en 10 ans (2020 à 2030).

 

Crêches-sur-Saône doit être en mesure d'accueillir près de 3 500 habitants au total (3 455 pour être précis, soit 161 habitants de plus) à échéance du PLU. Ceci nécessite la construction de 85 logements supplémentaires à l'issue de ces dix prochaines années selon cette hypothèse de développement. Le besoin en foncier constructible est donc estimé à 5,7 hectares ces 10 prochaines années, contre 23,56 les 11 dernières années !

 

La conclusion de cette réunion publique est revenue à Alain Houdinet, meneur de l'opposition, qui a fait savoir qu'il attendait du conseil municipal de l'équité dans le traitement des Crêchois et des Crêchoises... « Si cette équité n'est pas au rendez-vous, notre groupe votera contre ce PLU. »

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

 

Alain Houdinet

TRANSPORTS SCOLAIRES : Plus de 400 familles mâconnaises répondent à une enquête de la FCPE

Au printemps dernier, les conseils locaux de la Fédération des Conseils de parents d’élèves (FCPE) des collèges Pasteur, Saint-Exupéry et Bréart à Mâcon ont lancé une grande enquête sur les transports scolaires et les autres mobilités pour se rendre au collège… Les résultats viennent d'être dévoilés…

MÂCON : Les CAP agroalimentaires font leur marché !

Cette année encore, les stagiaires du « CAPA » (CAP Agricole à dominante agroalimentaire) ont organisé une vente de produits alimentaires sur le marché de Mâcon.

BISON FUTÉ : Un samedi rouge sur les routes

Et même noir en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs !

MÂCON : Des jeunes influenceurs de la sécurité routière récompensés

Le concours « Devenir influenceur de la sécurité routière » a été organisé par la préfecture et la direction académique des services de l’Éducation nationale de Saône-et-Loire. L’objectif : sensibiliser à la sécurité routière dans les lycées du département et améliorer la connaissance des jeunes en matière de sécurité routière…

BAC 2022 : 86,40 % de réussite à l'issue du 1er groupe d'épreuves dans l'académie de Dijon

Tous bacs confondus, ce taux est en net recul par rapport aux années 2021 et 2020, mais bien supérieur à celui de 2019. Tous les chiffres de cette première session. 

BAC 2022 : Sophie, Amira Hadil et Camille, trois belles réussites au lycée Lamartine

Avec internet et la contrôle continu, plus de foule fébrile quelques minutes avant l'affichage des résultats... Malgré tout, quelques uns.es profitent encore de ce moment unique. C'était le cas ce matin au lycée Lamartine, où Amira Hadil et Sophie ont fait le déplacement pour savourer l'instant. À lire aussi, les résultats du 1er tour.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les plaisirs de l'eau sous contrôle

Plus de 82 % des sites d'excellente qualité

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La baisse de la natalité se poursuit

La population régionale diminue depuis 2015. Le déficit naturel poursuit sa dégradation et figure parmi les plus élevés de France métropolitaine. Les détails de l'enquête de l'INSEE.

MÂCON : Inscriptions ouvertes à la MJC de l'Héritan !

Publi-info - Actualisé : tous les liens vers vos activités de prédilection, ainsi que le programme de la nouvelle saison... Inscription en ligne possible !

SAÔNE-ET-LOIRE : « La chasse du renard en été doit cesser ! » exhorte l'AOMSL

Près de 3 500 renards ont été tués à l'été 2020 !...

MÂCON : L'IMC des Saugeraies en proie aux flammes cette nuit

Le bâtiment en construction était inoccupé

MÂCON - Été frappé : un rythme latin s’est propagé sur l’esplanade Lamartine

En cette fin de premier weekend de juillet, une initiation au tango était proposée au Kiosque à musique sur l’esplanade Lamartine.

MÂCON : Un dimanche parfait pour chiner

Les vides greniers des Blanchettes et du centre Paul Bert ont accueillis les brocanteurs et curieux toute la journée.

CHAINTRÉ : Sourire de retour au Club hôtelier mâconnais

C’est autour de leur président, Jérôme Pouponnot de l’Hôtel de Bourgogne) que les membres du Club Hôtel Mâconnais (CHM) se sont retrouvés au Château de la Barge, pour leur assemblée générale ordinaire.