vendredi 22 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

BRIGITTEMAITRE4.jpg

 

Une cardiologue mâconnaise engagée dans l'ONG Médecins du monde (seule Française) revient de l'île greque de Lesbos, à côté de la Turquie, et témoigne de ce qu'elle y a vu sur la situation des migrants.

 

Le discours est humanitaire bien sûr, mais aussi politique pour cette femme qui est partie au Tchad, en Afrique du Sud, au Mozambic, au Rwanda, en Palestine et au Mali, dans tous ces pays qui ont connu les horreurs de la guerre. Discours politique, forcément, car la situation interpelle directement le politique : des guerres qui conduisent des milliers de personnes à fuir pour chercher asil politique, et des traitements de ces populations différents. « Guerre, harcèlement politique, menace permanente pour des gens qui ont vu parfois leur famille entière mourir sous leurs yeux. Ces gens fuient l'horreur, la peur et la mort. (…) Et la France qui a perdu ses valeurs. Elle ne fait plus beaucoup rêver, les migrants demandent d'abord à rejoindre l'Allemagne et les pays scandinaves, la Hollande. »

Plus qu'un sentiment, c'est du vu et du vécu que cette cardiologue mâconnaise nous rapporte de cette île greque toute proche de la Turquie où tous les migrants convergent pour se rendre en Europe du Nord. Île où elle vient de passer 5 semaines en action humanitaire avec Médecins de Monde auprès des migrants qui affluent massivement de Syrie, d'Afghanistan, de Somalie et du Mali. « Ils fuient la guerre. Ils n'ont plus rien, leur vie se résume au seul sac à dos qu'ils prennent pour partir. »

Discours politique, comment pourrait-il en être autrement ?... « un autre monde est possible ! L'accueil est une richesse » revendique-t-elle en insistant sur le rôle majeur du maire de Mytilene, commune de l'île de Lesbos, maire qui a travaillé sur les conditions d'accueil des migrants. « A Mytilene, un ancien terrain d'auto-école a été réquisitionné pour eux, où ont été installés douches et sanitaires. Le maire fait un travail exemplaire en mobilisant les bus, l'hôpital, et même la population, qui nourrit les migrants. »

« Oui, l'accueil est une richesse pour ces gens qui n'ont pas le choix. Nous ne l'avons pas non plus si nous suivons nos valeurs. »

 

Pas tous logés à la même enseigne

 

Et d'alerter également sur la situation des non-Syriens : « Le gouvernement grec aide en priorité les Syriens, qui sont de culture proche de la notre. Ces gens avaient souvent de bonnes situations professionnelles, sont des intellectuels, ont plus d'argent que les autres. Mais attention à la discrimination. Les conditions de migration des non-Syriens sont différentes. Ils restent plus longtemps sur des terrains plus loin de la ville de Mytilene, plus loin des centres commerciaux, et obtiennent des papiers en 15 jours ou 3 semaines quand les Syriens les obtiennent en 48h. »

Une différence de traitement qui inquiète Brigitte Maitre : « On ne peut pas discrimer les gens comme ça dans de telles situations. Heureusement que la population de Mytilene est solidaire. 1 000 repas par jour sont servis grâce à elle sur les centres de Kara Tepe et Moria. Mais beacoup de non-Syriens se trouvent à 12km de la ville et n'ont qu'un repas par jour. Ils ne disposent que de 15 douches et 10 toilettes pour 3 000 personnes  Ils subissent l'humiliation de la saleté et agravent leur handicap. »

 

Une situation inédite en Grêce

 

L'ensemble des migrants dispose en effet de 4 lieux d'accueil : deux camps (Kara tepe et Moria), le stade et le port. Seul le port n'a pas été aménagé, pour permettre la navigation. Pour autant, près de 5 000 Syriens affluent en ce moment. « Ça déborde » alerte la cardiologue. « D'autant plus que ce sont 20 000 réfugiés qui s'installent au port de Lesbos, une île qui compte 85 000 habitants. Vous imagez ce que doivent gérer les élus... quand je suis arrivée au début, début août, c'était 1 500 à 2 000 personnes par jour qui affluaient. Début septembre, ce sont 4 000 perosnnes par jour quand je suis partie de là bas ! C'est inédit sur les îles greques. La solution est de faciliter la migration en la rendant légale, accorder les mêmes droits à tous, et éradiquer les guerres. On peut tous être migrant un jour ! »

 

Un prix de traversée scandaleux

 

Il ne fait pas bon être migrant dans ce bas monde, c'est bien le moins que l'on puisse dire. Encore moins non-Syriens, on vient de le voir. Un chiffre éveille la colère (chiffre communiqué par Brigitte Maitre) : 1 200€ pour traverser la mer et rejoindre l'Europe du Nord. En soi, le chiffre ne dit rien. Mais quand la cardiologue de Médecin du monde développe, l'on comprend l'ignominie : « En temps normal, pour un non-migrant, la travervée, c'est 30€. Les passeurs profitent de la situation. » Scandale ? Brigitte Maitre relativise : « Les passeurs sont la conséquence de l'installabilité qui règne en Syrie. Ce qu'il faut, c'est éradiquer les guerres. » Idéaliste.

 

Des pathologies en nombre

 

Côtés pathologies, les Médecins de l'ONG sur place (ils sont 4, avec 3 infirmiers et 3 interprètes) sont servis : blessures de guerre, plaies infectées, éclats d'obus, la cardiologue a vu aussi une famille victime d'armes chimiques, brûlures du soleil, marche sur les oursins, rupture de soins pour les malades du coeur, déhydratation, mauvaise hygiène etc. A tout cela, il faut faire face, avec les moyens du bord, sauver des vies autant que possible.

L'appel est lancé aux associations mâconnaises pour envoyer du matériel qui améliorera les conditions de vie des ces milliers de migrants.

 

Rodolphe Bretin

Covid-19 – Didier Raoult : « D'abord observer les malades et soigner ! »

PRESCRIPTIONS RAOULT - 1.jpg
A l'heure où la France passe d'un scandale à l'autre, du manque de matériel de protection pour les soignants à la vaccination lente et poussive, où le petit Paris s'agite à nouveau autour de la vaccination, le professeur Didier Raoult, fidèle à son engagement, tenace, rappelle dans une vidéo qu'il existe une autre voie qui donne la priorité au soin.

DÉCONFINEMENT : Les cinémas invités à allumer leurs enseignes ce 15 décembre

Au lendemain de l’annonce par le Gouvernement de sa décision de ne pas rouvrir les salles de cinémale 15 décembre, la FNCF fait part de sa colère face à cette décision incompréhensible. Le Cinémarivaux participera à cette expression de la colère ce mardi.

SOS - SPORT EN DÉTRESSE : Le secteur du sport fédéré en appelle au Président de la République

SPORT ET COVID.jpg
Ce lundi 26 octobre, le mouvement sportif français a adressé une lettre ouverte au Président de la République, intitulée "SOS : SPORT EN DETRESSE", co-signée par 95 fédérations sportives. Nous vous en livrons le contenu intégral. « Le secteur du sport fédéré (...) ne compte visiblement pas dans les priorités d’action de notre pays en temps de crise » peut-on lire...

TÉLÉ : 12,5 millions de personnes devant la 1, la 2 et la 3

L'effet couvre-feu n'est pas si net que cela... A voir, le podium des audiences de samedi soir.

COVID-19 : Les bars, les restaurants, les discothèques etc. appellent à la mobilisation générale

UMIH 71 REVOLTE - 1.jpg
« Laissez-nous travailler ! » clament-ils. Une action nationale aura lieu ce vendredi.

Covid-19 : Petite cure de désintoxication avec le professeur Toussaint

Capture d’écran 2020-09-24 à 09.00.48.jpg
Interrogé par André Bercoff sur Sud Radio le 16 septembre, le professeur Toussaint a remis les choses à l'endroit comme il a désormais l'habitude de le faire. Le propos est éloquent. Petite cure de désintox ô combien nécessaire.

SACRÉE BESTIOLE : Une libellule géante vue dans les Pyrénées orientales

LIBELLULE GEANTE3 - 1.jpg
Actualisé : Elle a été vue également à Belleville-en-Beaujolais.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

CORONAVIRUS : L'école à la maison avec France 4, ça commence demain

A compter du lundi 23 mars, France 4 modifie toute sa programmation de journée pour diffuser en direct des cours dispensés par des professeurs de l’Education Nationale. Ceci pour répondre à la mission « Nation Apprenante ».

MONDE : Les épidémies les plus meurtrières à travers le temps

EPIDEMIES.jpg
Peste, choléra, variole, grippe, SIDA... les morts se comptent par millions depuis la première peste antonine survenue au IIème siècle. La peste noire du XIVème siècle avait fait 200 millions de morts !

MUNICIPALES 2020 - Coronavirus : Les recommandations du ministère de l'Intérieur pour les bureaux de vote

Le ministère de l'Intérieur adresse certaines recommandations : l'aménagement des bureaux de vote devra limiter les situations de promiscuité, chaque bureau devra prévoir un point d'eau et mettre à disposition du gel hydro-alcoolique. Les électeurs sont invités à apporter leur stylo personnel. etc.