lundi 30 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

Communiqué de l'association AIDES

Mardi 15 septembre, les autotests VIH seront - enfin - disponibles en pharmacie. D'ici quelques mois, les associations habilitées comme AIDES pourront à leur tour les mettre gratuitement à disposition des publics les plus vulnérables. Annoncée depuis longtemps et maintes fois repoussée, l'arrivée de ce nouvel outil est une bonne nouvelle.

Le dépistage est le premier levier pour mettre fin à l'épidémie de VIH. Depuis 2011, AIDES mène avec succès des programmes de dépistage rapide partout en France afin d'en faciliter l'accès pour les publics les plus exposés. L'arrivée de l'autotest permettra de renforcer un peu plus cet accès et de toucher de nouveaux publics, éloignés des associations ou des centres de dépistage classiques. "L'autotest est un outil complémentaire que nous attendions depuis longtemps, explique Aurélien Beaucamp, président de AIDES. "Lorsque vous avez 30.000 personnes en France qui ignorent être porteuses du virus, tout ce qui peut diversifier l'offre de dépistage est bon à prendre."

AIDES ne cesse de le rappeler : la lutte contre le sida est entrée dans une nouvelle ère. Celle de la perspective d'une fin d'épidémie. "Nous savons désormais qu'une personne séropositive dépistée tôt et correctement prise en charge, a une espérance de vie proche de celle d'une personne séronégative. Nous savons aussi que grâce à un bon suivi et une mise sous traitement précoce, elle ne transmet plus le virus. Si nous parvenons à dépister et à accompagner dans le soin toutes les personnes séropositives qui s'ignorent, l'épidémie de sida s'éteindra en quelques années", poursuit Aurélien Beaucamp.

AIDES, qui a contribué à faire de l'autotest un outil accessible et simple d'utilisation, salue cette avancée. En cas de test positif, une ligne d'écoute est assurée 24h/24 par Sida Info Service et les militant-e-s de AIDES sont présent-e-s partout en France pour accompagner les personnes dans leurs démarches de prise en charge.

"Le message que nous souhaitons faire passer est clair", conclut Aurélien Beaucamp : "n’ayez pas peur, dépistez-vous, choisissez le mode de dépistage qui vous convient et si jamais le résultat est positif, ne restez pas seuls avec cette nouvelle. Venez nous en parler, des traitements performants existent, un avenir aussi. Votre vie ne s’arrête pas là."

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

CORONAVIRUS : L'école à la maison avec France 4, ça commence demain

A compter du lundi 23 mars, France 4 modifie toute sa programmation de journée pour diffuser en direct des cours dispensés par des professeurs de l’Education Nationale. Ceci pour répondre à la mission « Nation Apprenante ».

MONDE : Les épidémies les plus meurtrières à travers le temps

EPIDEMIES.jpg
Peste, choléra, variole, grippe, SIDA... les morts se comptent par millions depuis la première peste antonine survenue au IIème siècle. La peste noire du XIVème siècle avait fait 200 millions de morts !

MUNICIPALES 2020 - Coronavirus : Les recommandations du ministère de l'Intérieur pour les bureaux de vote

Le ministère de l'Intérieur adresse certaines recommandations : l'aménagement des bureaux de vote devra limiter les situations de promiscuité, chaque bureau devra prévoir un point d'eau et mettre à disposition du gel hydro-alcoolique. Les électeurs sont invités à apporter leur stylo personnel. etc.

LYCÉE LUCIE AUBRAC : Etude agro-écologique du Beaufortain pour la dernière promo de Terminale S

IMG_20190917_172133.jpg
Rien de plus efficace que les sorties sur le terrain pour appréhender l'écologie et l'agronomie.

CANICULE : Record de chaleur battu en France !

4 départements sont passés en vigilance rouge

PATRIMOINE : Ils ont retrouvé Cluny en Piémont et en Lombardie

CLUNY SITES CLUNISIENS01.jpg
A voir, un bel album photo à déguster sans modération

CONSO - Loi alimentation : Une hausse moyenne des prix de 6,3% à partir du 1er février

La hausse des prix dans l’alimentation entre en vigueur ce vendredi.