mercredi 24 juillet 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

THDSETL2.jpg

 

L'attractivité, la qualité de vie et le développement des territoires sont une priorité absolue pour les 6 Départements représentés ce lundi matin à la conférence de presse des présidents Accary et Sauvadet.

Objet de la conférence : la création d'une SPL (Société Publique Locale) pour mutualiser les moyens, SPL dans laquelle 6 départements sont d'ores et déjà actionnaires (Côte d'Or, Saône-et-Loire, Doubs, Nièvre, Jura, Yonne).
« Nous devrions être 8 rapidement » a précisé François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte d'Or, département qui sera la siège de la SPL, à Dijon précisément.


La mutualisation concerne l'exploitation, la maintenance et la commercialisation des réseaux de fibre optique à l'abonné (FTTH), les Départements restant maîtres d'ouvrage et propriétaires des réseaux. Cette initiative permettra également aux départements réunis en SPL de bénéficier d’un soutien accru au titre du Fonds pour la Société Numérique de l’Etat qui encourage ces regroupements.

 

Pour la Saône et Loire, l'aménagement numérique représente un investissement de 172 millions d'euros (dont 164,5 millions d’euros de travaux FTTH et 7,5 millions d’euros de Montée en débit) d'ici à 2020. Le déploiement des réseaux vise à équiper d'ici à 2022 l'ensemble de la Saône et Loire en THD pour un montant global prévisionnel de 300 millions d'euros. Des conventions de partenariat sont déjà établies avec les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).
En Côte-d’Or, la première phase du Schéma Départemental d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT) représente un coût de 75 millions d’euros pour couvrir plus de 300 communes d’ici à 2017. La couverture généralisée du Département est prévue pour 2025 pour un montant global prévisionnel de 220 millions d’euros.
 
La création de cette SPL sera proposée aux assemblées des Conseils départementaux concernés. En Saône-et-Loire, elle sera mise au vote lors de l’assemblée départementale du 24 septembre 2015. En Côte-d’Or, elle sera mise au vote lors de la session départementale du 12 octobre 2015.

 

Ce matin, l'ambition affirmée était bien la lutte contre la fracture numérique : « Nos Départements sont à la pointe de ce combat qui sert le progrès social, le développement économique et l'attractivité de nos territoires. Les Départements sont tout à fait dans leur rôle » affirmait le président André Accary, qui a dit espérer l'unanimité ce jeudi en assemblée départemental pour le vote de la création de cette SPL.

Il faudra néanmoins attendre 2020 à 2022 pour voir la totalité du territoire couvert en Très Haut Débit (THD). « Nous vivons une révolution telle que celle du téléphone ou des autoroutes. Il faut donc quand même un peu de temps pour mettre tout cela en place. »

 

THDSETL3.jpg

Malika Ounes, 4ième vice-présidente de l'Yonne, Fabien Genet, 5ième vice-président de la Saône-et-Loire, Denis Leroux, 10ième vice-président du Doubs, François Sauvadet, président de la Côte d'Or, André Accary, président de la Saône-et-Loire, André Villiers, président de l'Yonne, et Sébastien Martin, 1er vice-président de la Saône-et-Loire