mardi 25 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

FARGEOTPEULET.jpg

 

A l'heure où l'inetrcommunalité est concernée par la réforme des territoires, Catherine Fargeot et André Peulet, conseillers départementaux (PS) du canton d’Hurigny, donnent leur position.

 

Nous avons été élus en mars dernier par les citoyens de ce canton avec comme compétence première l’aménagement du territoire. Au cours de notre campagne, nous avons pu constater à quel point la question du bassin de vie mâconnais et de ses enjeux engageait l’avenir des habitants de ce territoire.

André Peulet, par ailleurs Délégué durant de nombreuses années à l’aménagement du territoire, connaît et maîtrise ces questions. Il a créé le Pays Sud Bourgogne et le 1er périmètre du Schéma de Cohérence et d’Orientation Territoriale (SCOT) mâconnais. Son analyse du territoire, dont celui de l’ex-canton de Lugny, est complété par la connaissance de sa binôme Catherine Fargeot qui réside dans la CAMVAL (18 communes de ce canton sur 28 sont dans la CAMVAL).

 

Notre position est sans équivoque : La Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône a tout intérêt et avantage à rejoindre la CAMVAL.

- Un nouveau canton, celui d’Hurigny, vient d’être tracé. Il est homogène et colle au bassin de vie mâconnais. De ce fait, la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône s’y intègre parfaitement. La population ne pourrait pas comprendre d’être aujourd’hui rattachée au tournugeois. Les deux entités, communauté d’agglomération et communauté de communes portent le meme nom de “Mâconnais –Val de Saône”.

- Le bassin de vie et d’emploi de notre canton est Mâcon. Les chiffres de la Préfecture font ressortir que seulement 3% des habitants de la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône travaillent sur le tournugeois, 38 % sur la CAMVAL.

 

Ce seul chiffre devrait être primordial pour la décision de rattachement : en travaillant et vivant dans le mâconnais, ils font leurs courses... et participent au développement économique du territoire de la CAMVAL. 3 % des habitants de la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône ne peuvent suffir à alimenter les caisses du Tournugeois pour son développement et la seule possibilité de ce bassin de vie résidera donc dans une forte hausse des impôts pour les particuliers et les entreprises.

- Notre situation économique repose principalement sur la viticulture : c’ est un point capital de notre territoire, toute la communication et la promotion de cette activité est faite par la Ville de Mâcon : les grands concours de vins, les Whine notes .. se déroulent tous à Mâcon.

- La loi NotrE conforte les agglomérations. Le grand Mâcon est pertinent face aux développement des communautés d’agglomération du Grand Chalon, de Bourg-en-Bresse, de Villefranche-sur-Saône, qui auront à terme plus de 100.000 habitants. On sait que les finances de l’Etat iront vers ces grandes agglomérations et face à ces villes qui ont su se structurer, Mâcon doit grandir par le Sud et par le Nord pour avoir un bel avenir.

- Le tournugeois, petite communauté de communes, ne bénéficie à l’heure actuelle que de très peu d’équipements et n’a pris que très peu de compétences. Cela signifie que cette communauté de communes va devoir rapidement faire des investissements massifs pour répondre légitimement aux attentes de sa population. Un exemple : Le tournugeois aura en tant que simple communauté de communes plus de 2 millions d’euros (soit 150 euros/habitant) à payer pour la mise en place du Très Haut Débit (THD). Ce même THD est d’ores et déjà développé par des opérateurs privés qui privilégient les agglomérations, donc la CAMVAL.

 

Rappelons ici que la CAMVAL s’est dotée depuis près de 15 ans maintenant de multiples équipements et compétences.

- Ce sont pour ces raisons que les précédents conseils municipaux de la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône ont déjà refusé à 2 reprises la fusion avec Tournus et mis une option pour se diriger vers la CAMVAL si la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône devait disparaître.

- Nous savons également que de nombreuses communes déjà intégrées dans la CAMVAL souhaitent voir le périmètre de celle-ci s’élargir au Nord comme au Sud et sont prêtes à accueillir de nouvelles communes avec impatience.

- Nous savons que le Préfet va prendre la décision de faire rejoindre la Communauté de Communes du Mâconnais-Val de Saône à Tournus, mais la décision finale qui sera prise entre le 16 octobre et le 16 décembre reviendra aux seules communes et nous espérons pour un sujet aussi important, qui va décider de leur avenir que ces communes consulteront leur population.

 

Nous sommes à la disposition des habitants de ce canton pour répondre à leurs questions.

CHARNAY : 2019, une année dense pour Charnay Événements, qui prépare le salon des vins !

AGChEvt (1).JPG
L'association Charnay Événements a tenu sa 14ème assemblée générale ordinaire ce lundi.

CHARNAY : Dernier conseil municipal de l’ère Andrès

Charnay_CM_24022020_0001.jpg
Au menu : Rapport d’orientation budgétaire, municipalisation du service public de restauration scolaire, rénovation de la cantine et amélioration énergétique de l’école de la Verchère, et mise en place du télétravail au sein de la mairie…

MÂCON : Troubles à La Chanaye samedi soir...

GRABUGE LACHANAYE - 5.jpg
ACTUALISÉ dimanche à 12h15

MUNICIPALES 2020 – Crêches-sur-Saône : « Crêches nous rassemble » présente son programme

CRECHES municipales thevenot 2.JPG
Premier adjoint au maire sortant, Roger Thévenot se lance dans la course aux municipales avec treize conseillers sortants et dix nouvelles têtes. Le candidat a présenté sa liste « sans étiquette » et son projet « réaliste » jeudi soir devant une salle Joug-Dieu comble.

MÂCON : Philippe Meirieu aborde l'Education et la malédiction des certitudes à la MJC de l'Héritan

MEIRIEU MJC HERITAN FEV2020 - 5.jpg
C’est devant une salle bien remplie que Philippe Meirieu est venue traiter du sujet de l’éducation et plus précisément des certitudes qui se heurtent souvent au savoir.

SAONE-ET-LOIRE : France Victimes 71 s'implique en milieu rural

France victimes 71 2020.jpg
L’association d’aide aux victimes d’une infraction pénale en Saône-et-Loire a décidé de marquer cette année la journée européenne dédiée à ces personnes en mettant en lumière son activité dans le rural.

CLIN D’ŒIL : Un girafon vient agrandir la famille de Touporarc.Zoo

TOUROPARC girafon 2020 2.jpg
Oh mais qui voilà ? C’est le « petit » dernier né du parc de Romanèche-Thorins. Ce girafon mesure déjà 1,80 m pour une quarantaine de kilos.

CHARNAY : Deux boîtes à livres pour une lecture partagée

CHARNAY inaug boite a livres 7.jpg
La ville de Charnay vient d’installer deux boîtes à livres, une place de l’Abbé Ferret, l’autre au lavoir de Levigny, pour entretenir le goût de la lecture des enfants et des adultes.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (2)

MACON carnaval 2020 2.JPG
2ème volet de notre album photos.

MÂCON : Un dispensaire en psychothérapie brève ouvre ses portes pour les plus démunis

dispensaire thérapie brève Mâcon.jpg
Emmanuelle Piquet et ses collègues de l’association A 180 degrés/Chagrin Scolaire offrent désormais leurs services à des coûts adaptés aux patients à faibles revenus.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (1)

MACON carnaval 2020 1.JPG
1er volet de l’album souvenir…

SAÔNE-ET-LOIRE : L'Armée recrute 15 000 personnes, prenez contact avec le CIRFA

CIRFA ARMEE TERRE 15000 POSTES MACON - 1.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DÉPARTEMENT

THÉATRE DE MÂCON : À la découverte de la comédie musicale

atelier comédie musicale théâtre Mâcon.jpg
La comédienne Dalia Constantin accueillait mercredi des acteurs amateurs et des membres du chœur Les Trieurs de son à l'occasion d’un atelier sur le thème de la comédie musicale, The Pajama Game, organisée par le théâtre de Mâcon.

HÔPITAL DE MÂCON : Les adjointes administratives tirent la sonnette d'alarme !

AAHopital.JPG
Le syndicat CGT a évoqué ce mercredi la situation des agents administratifs hospitaliers. Les adjointes revendiquent une reconnaissance de leur travail depuis plusieurs années et l'arrêt de la discrimination salariale.

MÂCON : Et si un Repair Café s'implantait dans la ville ?

REPAIR CAFE MACON - 1.jpg
Avez-vous déjà entendu parler des Repair Café ? Il en existe notamment un à Villefranche-sur-Saône. Et si, en effet, un nouveau s'implantait à Mâcon ?

MÂCON : 11 stagiaires de Bourgogne Franche-Comté en formation d'animateur avec les Francas 71

Francas (1).JPG
Pendant trois jours, les Francas 71 accueillent des stagiaires adultes en formation professionnelle au brevet d'animateur loisirs tout public.

LYCÉE LAMARTINE : Une nouvelle section sportive basket à la rentrée 2020 !

basketLam (13).JPG
L'inspection académique a validé une nouvelle section sportive pour le lycée Lamartine.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une rentrée avec d’avantage d’étudiants sur le site universitaire de Mâcon

site universitaire Mâcon.jpg
Deux des principaux responsables du développement de l’enseignement supérieur à Mâcon ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, les perspectives de la prochaine rentrée.