jeudi 20 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

NICOLASLAMBERTMACON.jpg

 

Nicolas Lambert, metteur en scène, acteur et auteur français décapant présente au public mâconnais son dernier spectacle, « Le Maniement des Larmes », ces 15 et 16 octobre au théâtre. Il a dévoilé pour Mâcon-Infos des détails surprenants sur les coulisses de ses spectacles de théâtre-documentaire si polémiques. Un entretien... désarmant !


Vous avez réalisé ce dernier spectacle sur l’industrie française de l’armement à Mâcon en partie. Quelle est votre philosophie ?

On a eu deux résidences ici, des moments très importants du spectacle. On en a eu deux autres, une chez moi dans le Charollais, une autre en région parisienne. Ici on a finalisé tout le dispositif. On a préparé ce spectacle pour les grandes scènes nationales, comme c'est le cas ici, mais aussi pour des lieux plus petits parce qu’on veut se mettre à la disposition de toutes les personnes qui ont envie de voir ce spectacle et pour qui n’existe pas ce cadre Scène nationale pour le programmer. Le monde du théâtre ne va pas bien vous savez, il y a beaucoup de théâtres qui ferment en ce moment, et surtout beaucoup de salles de théâtre publiques. Elles représentent des lignes budgétaires qui n’intéressent pas vraiment ceux qui les mettent à disposition. Il y a des spectacles que je ne peux pas jouer dans des villes, des départements ou certaines régions.

Ah oui, lesquels et pour quelle raison ?

On a fait un petit récapitulatif avant d’entamer la diffusion de ce spectacle et, par exemple, en Provence Alpes Côte d’Azur, on n'y met pas les pieds. Ça dépend des spectacles mais, pour celui sur le nucléaire, on sait qu’on ne peut pas le jouer en Normandie. C’est une interdiction parce qu’on remet en question le nucléaire. En gros, ce n’est pas dit comme ça, mais on me l’a fait savoir : "si je te fais venir, AREVA va renoncer de financer ce truc ou ce festival". Je ne vais pas nommer les gens parce qu’ils ne sont pas heureux de cela. Je sais qu'AREVA a fait ce chantage à pas mal de monde. ErDF aussi, pourtant un sponsor important de la culture en France... Je ne m’étonne qu’ils ne nous financent pas. Ce qui est embêtant, c’est que le service public s'amenuise parce que les financeurs de théâtre d’aujourd’hui sont de plus en plus des groupes comme ça. Si on laisse des industriels nous dire ce que l’on peut dire, vous voyez ce que je veux dire… Or, c’est à ça que sert le service public selon moi, ne pas être liés aux industriels, aux gens qui sont aux manettes de l'économie globale. Ici en Saône-et-Loire, on est en train de re-laisser les maîtres de forges décider de ce qu’on peut dire.

Dans ces conditions, quelle programmation pour ce spectacle après les représentations de Mâcon ?

On pensait le jouer dans deux ou trois lieux qui nous ont fait confiance, mais ces théâtres soit ont disparu, soit la direction a été virée, notamment à l’occasion des dernières élections municipales. Les « enquiquineurs » qui dirigeaient ces théâtres, qui en plus font des propositions artistiques qui mettent en cause le "votez pour nous", on ne va évidemment pas leur laisser une ligne de budget. On préfère transformer la place en salle de fêtes. Ce spectacle va quand même se jouer aussi à Paris dans un théâtre, « Le grand parquet », qui n'existera plus à la fin de l’année suite à une fusion. J’espère que les gens viendront là pour découvrir le spectacle et le programmer chez eux.

Il y aura aussi un livre ?

Oui, une fois que le texte de la pièce seront terminés, on fera le travail avec un journaliste d’investigations qui bosse sur le sujet de l’armement et avec lequel j’ai travaillé sur la documentation de ce spectacle là : Karl Laske, de Mediapart.
Quand on voit le spectacle, la mise en scène aide à faire passer plein de choses. Quand on a un texte pour un bouquin, on essaye de l’agrémenterpar un vrai travail journalistique. Chaque fois qu’une chose est sous entendue dans le spectacle, pour le livre, on fait des pages de plus pour approfondir le sujet. Il y aura aussi des illustrations de Otto T (Thomas Dupuis, ndlr).

Combien de temps et comment avez-vous travaillé sur ce spectacle ?

J’ai commencé la série des trois spectacles (« Elf, la Pompe Afrique », « Avenir radieux – une fission française » et « Le maniement des larmes ») en même temps, en 2002-2003. Chaque fois, il m’a fallu un ou deux ans pour me documenter, comprendre le sujet, j’ai fait des visites, des reportages dans plusieurs lieux, des salons de l’armement. C’était un peut délicat parce qu’il y a des endroits comme les universités d’été de la Défense, riches en informations mais dont on ne peut pas tirer grand-chose. Quand tu es là en tant que journaliste, tu signes un papier qui t’engage à ne pas sortir de propos de ce que tu entends là. Je suis allé alors dans d’autres directions pour réussir à raconter un petit peu.

Quoi qu'il en soit, chaque spectacle a la prétention de parler d’un seul sujet, en 12 milles mots pour un spectacle qui dure 2 heures, en trois parties. Ça permet de dire deux ou trois choses mais pas de couvrir tout le sujet. On peut quand même faire comprendre aux spectateurs ce que cela signifie pour la France d’être un des plus grands exportateurs d’armes au monde.

La période de documentation a dû être assez palpitante ?…

Oui. Quand j’ai travaillé sur le nucléaire, le sujet était très proche de l’armement. Car les nucléaires civil et militaire sont deux facettes de la même médaille. Ça m’a permis de voir les coulisses des négociations sur le désarmement à New York, à l'ONU, ou au salon d’armement au Bourget. Ça permet parfois de toucher du doigt des choses et de voir que la France est une des grandes puissances de l’armement.

J’ai été à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Je me suis rendu compte que ces deux endroits ne sont pas idéal pour poser des questions, alors que l’armement est un domaine très important. J’ai cet exemple de la Suisse où les autorités confédérales ont voulu acheter des avions de chasse. Mais des doutes sur le prix d’acquisition ont fait surface. Un débat public a commencé et la population a sollicité un référendum sur l'opportunité du contrat, qui a finalement été annulé. C’est inimaginable une telle chose en France. Des telles questions ne vont même pas au Parlement, qui n’a pas les moyens d’avoir une opinion sur ce qui est décidé par le Ministère de la Défense. C’est le président de la République qui décide. C’est pareil quand on bombarde des gens à tel ou tel endroit de la planète comme les derniers présidents français l’ont fait : on le dit aux parlementaires après coup ! J'estime que l'on peut parler de démocratie dans le cas suisse, pas dans le cas français.

Vous voulez changer cette situation avec vos spectacles ?

Il y a des pans entiers de notre vie qui, me semble-t-il, sont hors du circuit démocratique. C’est cela que je veux raconter à travers ces trois spectacles sur le pétrole, le nucléaire et l’armement. A l’aide de la mise en scène, on plonge dans le bruit du monde et on essaye de voir comment les choses se combinent, de structurer une réflexion. Dans une démocratie, c’est bien le peuple qui a le rôle principal. Et la chance de ce pays, c’est qu’il y a encore quelques  espaces de service public comme le théâtre de Mâcon où l'on peut jouer notre rôle. Il ne faut vraiment pas laisser ces espaces disparaître.

 

Recueillis par Cristian Todéa

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Concerts de musique classique, expositions, visite ludique en famille, dimanche de la collection, concerts, ateliers, salon du chiot, sortie en raquettes ou en forêt, théâtre, cinéma, basket…

MÂCON - MJC Héritan : Le monde poétique et merveilleux de la marionnette ouvre la 7ème édition des Scènes Pop

PlumRge.jpg
Le comédien-mime-marionnettiste Jean-Michel Debarbat de la Cie Giovanni B a inauguré le festival avec une nouvelle création.

THÉÂTRE DE MÂCON : Une soirée placée sous le signe de l'immigration maghrébine

désintégration Mâcon.jpg
Le Théâtre de Mâcon, Scène nationale, a accueilli mardi le spectacle « Désintégration » de Kheireddine Lardjam et de la compagnie El Ajouad*, réalisé à partir d’un texte de 2004 d’Ahmed Djouder sur la condition des Arabes en France.

MACON : 200 artistes amateurs sur scène pour un Requiem à couper le souffle !

CANTORIA MACON 012020 - 26.jpg
Ce dimanche, La Cantoria de Mâcon, le Chœur Crescendo de Bron et l’Orchestre symphonique de Lyon sous la direction de Clément Mépas, ont investi la scène du théâtre de Mâcon pour un concert exceptionnel.

MÂCON : Rendez-vous pour la Nuit des idées jeudi soir à la MJC de l'Héritan

Et deux autres rendez-vous cette semaine à la MJC.

CINEMA : Michel Hazanavicius, réalisateur oscarisé, est passé par Mâcon

HAZANAVICIUS CINEMARIVAUX MACON LE PRINCE OUBLIE - 1.jpg
Le Cinémarivaux proposait en avant-première la projection du film Le Prince oublié, avec Omar Sy, ce samedi 25 janvier.

ART DE VIVRE : Le Salon Essentiel se tient tout le week end à Bourg-en-Bresse

SALON ESSENTIEL BOURG 20201 - 1.jpg
Publi-information - Tout le programme de ces trois jours à découvrir

THÉÂTRE DE MÂCON : Arctique, l’improbable polar futuriste

Arctique Scene Nationale Macon (89).JPG
Le Théâtre de Mâcon, Scène nationale, propose en ce début d’année une pièce de théâtre atypique qui aborde le sujet grave des dérèglements climatiques et de leurs enjeux politiques et économiques.

CINÉMA : Elie Semoun et les 4 enfants du film à Mâcon pour l'avant-première de Ducobu 3

ESemoun.jpg
Plus de 400 personnes ont assisté ce dimanche à la présentation de Ducobu3, le tout premier film d'Elie Semoun.

GALERIE MARY ANN : Vernissage en musique pour le mosaïste bois Jean-Luc Mérigot

Jean-Luc Mérigot.jpg
Jean-Luc Mérigot expose pour la première fois à Mâcon. C’est la galerie Mary Ann qui accueille ses œuvres, des mosaïques faites avec des découpes de bois de bout.

CINÉMARIVAUX : 530 000 entrées en 2019 et déjà quatre stars annoncées en 2020

CINEMA cinemarivaux 0120.jpg
Élie Semoun, Albert Dupontel, Bérénice Béjo et Michel Hazanavicius… Rien que ça ! En ce début d’année, le Cinémarivaux déroule le tapis rouge aux stars du grand écran et propose un programme qui va une nouvelle fois séduire les amoureux du cinéma, toujours au rendez-vous.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Contes et légendes à l'abbaye de Cluny, expos, visites et ateliers en famille, patinoire à Mâcon, dernier jour de Tables en fêtes et du village de Noël, spectacles, salon du disque et de la BD, marché aux puces...

MÂCON – Contes et Lumières 2019 : Les chœurs du conservatoire ont enchanté Noël

Concert_Noel_Maîtrise_Cantoria_20122019_0067.jpg
Le traditionnel concert de Noël du conservatoire Edgar Varèse – exceptionnellement délocalisé en l’église Notre-Dame de la Paix – a eu lieu ce vendredi 20 décembre.

THÉÂTRE DE MÂCON : La magie de Georges Méliès opère encore !

M comme Méliès Macon.jpg
M comme Méliès, spectacle distingué cette année par le Molière du jeune public, était proposé ce jeudi au théâtre de Mâcon, par la Comédie de Caen-CND de Normandie.

CLIN D’ŒIL : Un Noël musical avec Holy Holly

holy Holly quatuor mâconnais (9).JPG
Nelly Meyer, Marie Clop et Lionel Reboux offrent ce weekend des concerts de rue dans le centre-ville de Mâcon.

CLUNY : Une commémoration et un devoir de mémoire pour dire « plus jamais ça »

CLUNY commemoration 14022020.JPG
Comme chaque année, le 14 février est une date chère aux Clunisois. Une date de souvenir pour ne pas oublier les arrestations perpétrées par les nazis le 14 février 1944.

MUNICIPALES 2020 : Henri Boniau, maire sortant, présente sa liste « Cluny en Clunisois »

CLUNY liste boniau 2020 1.JPG
Henri Boniau et ses colistiers inauguraient ce samedi matin leur local de campagne, installé dans le centre-ville, à l’angle des rues de la République et Merle.

CLUNY - Contournement d'OXXO : les détails et les bonnes infos avec macon-infos

CONTOURNEMENT OXXO CLUNY3 - 1.jpg
Le service communication de la Ville de Cluny nous alerte sur le fait que l'article consacré à ce contournement paru dans la presse papier départementale contient des erreurs qu'il souhaite rectifier d'ores et déjà via macon-infos. Ayant consacré un article sur cette entreprise et évoqué le projet de déviation, nous publions le communiqué bien volontiers.

CLUNY - Vœux du Maire au personnel : Une belle soirée pour les agents et les élus

VOEUX PERSONNEL CLUNY 2020 - 4.jpg
Une soirée qui a vu le maire remettre 5 médailles du travail et honorer 4 départs à la retraite

CLUNY : La tempête a causé d'importants dégâts matériels

TEMPETE CLUNY1.jpg
Les fortes rafales de vent ont entraîné des dégâts impressionnants dans le centre-ville de Cluny.

CLUNY : Le marché de Noël est ouvert

CLUNY marche noel 2019 45.JPG
Le traditionnel marché de Noël s’est installé aux écuries de Saint Hugues et à la salle Victor Duruy pour les fêtes de fin d’année.

CLUNY : La patinoire est ouverte

inauguration Cluny patinoire.jpg
Samedi après-midi, Henri Boniau, maire de Cluny, et ses adjoints ont inauguré la patinoire, installée sur le parking du Prado jusqu’au 8 mars.

PHOTOS - Fête des lumières à Cluny : La poésie investit la place du marché

FETE LUMIERES CLUNY 08DEC2019 - 20.jpg
Vers 17h45, la compagnie des Quidams a pris possession de la place de l'Abbaye pour célébrer la lune et sa lumière.

CLUNY : Joli succès pour le Village des droits de l’enfant

VILLAGE ENFANTS _ CLUNY3.JPG
Cette 2e édition organisée par les Francas de Saône-et-Loire à la salle des Griottons a accueilli près de 450 enfants durant trois jours.

CLUNY : « Beau millésime » pour la Foire de la Saint-Martin

FOIRE SAINT-MARTIN _ CLUNY20.JPG
C’est au Champ de Foire qu’une cinquantaine d’exposants s'est rassemblée pour la traditionnelle foire agricole de la Saint-Martin ce samedi.

Cluny et les sites clunisiens en route vers l'UNESCO

CLUNY UNESCO 20191.jpg
Ce vendredi 18 octobre 2019, Rémy Rebeyrotte, le président de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, a réuni les représentants des collectivités publiques européennes associées au projet pour faire le point sur le dossier.

CLUNY : Une marche, une arche et des t-shirts pour Octobre rose

CLUNY marche rose 2019 24.jpg
Tout au long du mois d’octobre, la ville de Cluny participe à l’opération Octobre Rose. Samedi matin, une marche rose s’est ainsi déroulée.

CLUNY - Fête de la pomme et de la nature : Belle fréquentation pour cette nouvelle édition

FETE DE LA POMME _ CLUNY6.JPG
La traditionnelle Fête de la Pomme et de la Nature, organisée par l’association Forêt fruitière, s’est tenue ce week-end à l’espace des Griottons et à ses abords.

CLUNY - Alternatiba : Escargeeks, une école autrement

L'AUTRE ECOLE _ ALTERNATIBA1.jpg
L’Autre école, c’est l’initiative que présentait Gaëlle Montmaron et Jean-Baptiste Folléa dans le cadre du Village des alternatives.

CLUNY – Alternatiba : Pleins feux sur le Village des alternatives !

DSC04311.JPG
C’est une quarantaine d’associations, de collectifs et de producteurs des environs de Mâcon, Cluny et Chalon qui était rassemblée ce dimanche pour la 4e édition d’Alternatiba sur le site du Quai de la gare.

CLUNY - Sécurité : Un bilan et des projets pour le CLSPD

CLSPD CLUNY SEPT20194.jpg
Mercredi 25 septembre, les acteurs concernés par la sécurité et la prévention de la délinquance se sont réunis en mairie à Cluny, à l’invitation du maire Henri Boniau.

CLUNY : La saison culturelle est ouverte !

SAISON CULTURELLE 2019 CLUNY2.jpg
24 spectacles seront proposés cette saison dans la ville abbatiale. Le maire Henri Boniau a présenté le programme mardi soir au théâtre. A noter que le Cluny day est reconduit, avec la présence de François Valéry en 2020 !

CLUNY : Des toilettes publiques rénovées à la gare routière

TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY3.JPG
L’été aura été l’occasion de poursuivre les travaux entamés autour de la gare routière à Cluny.