mercredi 24 avril 2019

NICOLASLAMBERTMACON.jpg

 

Nicolas Lambert, metteur en scène, acteur et auteur français décapant présente au public mâconnais son dernier spectacle, « Le Maniement des Larmes », ces 15 et 16 octobre au théâtre. Il a dévoilé pour Mâcon-Infos des détails surprenants sur les coulisses de ses spectacles de théâtre-documentaire si polémiques. Un entretien... désarmant !


Vous avez réalisé ce dernier spectacle sur l’industrie française de l’armement à Mâcon en partie. Quelle est votre philosophie ?

On a eu deux résidences ici, des moments très importants du spectacle. On en a eu deux autres, une chez moi dans le Charollais, une autre en région parisienne. Ici on a finalisé tout le dispositif. On a préparé ce spectacle pour les grandes scènes nationales, comme c'est le cas ici, mais aussi pour des lieux plus petits parce qu’on veut se mettre à la disposition de toutes les personnes qui ont envie de voir ce spectacle et pour qui n’existe pas ce cadre Scène nationale pour le programmer. Le monde du théâtre ne va pas bien vous savez, il y a beaucoup de théâtres qui ferment en ce moment, et surtout beaucoup de salles de théâtre publiques. Elles représentent des lignes budgétaires qui n’intéressent pas vraiment ceux qui les mettent à disposition. Il y a des spectacles que je ne peux pas jouer dans des villes, des départements ou certaines régions.

Ah oui, lesquels et pour quelle raison ?

On a fait un petit récapitulatif avant d’entamer la diffusion de ce spectacle et, par exemple, en Provence Alpes Côte d’Azur, on n'y met pas les pieds. Ça dépend des spectacles mais, pour celui sur le nucléaire, on sait qu’on ne peut pas le jouer en Normandie. C’est une interdiction parce qu’on remet en question le nucléaire. En gros, ce n’est pas dit comme ça, mais on me l’a fait savoir : "si je te fais venir, AREVA va renoncer de financer ce truc ou ce festival". Je ne vais pas nommer les gens parce qu’ils ne sont pas heureux de cela. Je sais qu'AREVA a fait ce chantage à pas mal de monde. ErDF aussi, pourtant un sponsor important de la culture en France... Je ne m’étonne qu’ils ne nous financent pas. Ce qui est embêtant, c’est que le service public s'amenuise parce que les financeurs de théâtre d’aujourd’hui sont de plus en plus des groupes comme ça. Si on laisse des industriels nous dire ce que l’on peut dire, vous voyez ce que je veux dire… Or, c’est à ça que sert le service public selon moi, ne pas être liés aux industriels, aux gens qui sont aux manettes de l'économie globale. Ici en Saône-et-Loire, on est en train de re-laisser les maîtres de forges décider de ce qu’on peut dire.

Dans ces conditions, quelle programmation pour ce spectacle après les représentations de Mâcon ?

On pensait le jouer dans deux ou trois lieux qui nous ont fait confiance, mais ces théâtres soit ont disparu, soit la direction a été virée, notamment à l’occasion des dernières élections municipales. Les « enquiquineurs » qui dirigeaient ces théâtres, qui en plus font des propositions artistiques qui mettent en cause le "votez pour nous", on ne va évidemment pas leur laisser une ligne de budget. On préfère transformer la place en salle de fêtes. Ce spectacle va quand même se jouer aussi à Paris dans un théâtre, « Le grand parquet », qui n'existera plus à la fin de l’année suite à une fusion. J’espère que les gens viendront là pour découvrir le spectacle et le programmer chez eux.

Il y aura aussi un livre ?

Oui, une fois que le texte de la pièce seront terminés, on fera le travail avec un journaliste d’investigations qui bosse sur le sujet de l’armement et avec lequel j’ai travaillé sur la documentation de ce spectacle là : Karl Laske, de Mediapart.
Quand on voit le spectacle, la mise en scène aide à faire passer plein de choses. Quand on a un texte pour un bouquin, on essaye de l’agrémenterpar un vrai travail journalistique. Chaque fois qu’une chose est sous entendue dans le spectacle, pour le livre, on fait des pages de plus pour approfondir le sujet. Il y aura aussi des illustrations de Otto T (Thomas Dupuis, ndlr).

Combien de temps et comment avez-vous travaillé sur ce spectacle ?

J’ai commencé la série des trois spectacles (« Elf, la Pompe Afrique », « Avenir radieux – une fission française » et « Le maniement des larmes ») en même temps, en 2002-2003. Chaque fois, il m’a fallu un ou deux ans pour me documenter, comprendre le sujet, j’ai fait des visites, des reportages dans plusieurs lieux, des salons de l’armement. C’était un peut délicat parce qu’il y a des endroits comme les universités d’été de la Défense, riches en informations mais dont on ne peut pas tirer grand-chose. Quand tu es là en tant que journaliste, tu signes un papier qui t’engage à ne pas sortir de propos de ce que tu entends là. Je suis allé alors dans d’autres directions pour réussir à raconter un petit peu.

Quoi qu'il en soit, chaque spectacle a la prétention de parler d’un seul sujet, en 12 milles mots pour un spectacle qui dure 2 heures, en trois parties. Ça permet de dire deux ou trois choses mais pas de couvrir tout le sujet. On peut quand même faire comprendre aux spectateurs ce que cela signifie pour la France d’être un des plus grands exportateurs d’armes au monde.

La période de documentation a dû être assez palpitante ?…

Oui. Quand j’ai travaillé sur le nucléaire, le sujet était très proche de l’armement. Car les nucléaires civil et militaire sont deux facettes de la même médaille. Ça m’a permis de voir les coulisses des négociations sur le désarmement à New York, à l'ONU, ou au salon d’armement au Bourget. Ça permet parfois de toucher du doigt des choses et de voir que la France est une des grandes puissances de l’armement.

J’ai été à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Je me suis rendu compte que ces deux endroits ne sont pas idéal pour poser des questions, alors que l’armement est un domaine très important. J’ai cet exemple de la Suisse où les autorités confédérales ont voulu acheter des avions de chasse. Mais des doutes sur le prix d’acquisition ont fait surface. Un débat public a commencé et la population a sollicité un référendum sur l'opportunité du contrat, qui a finalement été annulé. C’est inimaginable une telle chose en France. Des telles questions ne vont même pas au Parlement, qui n’a pas les moyens d’avoir une opinion sur ce qui est décidé par le Ministère de la Défense. C’est le président de la République qui décide. C’est pareil quand on bombarde des gens à tel ou tel endroit de la planète comme les derniers présidents français l’ont fait : on le dit aux parlementaires après coup ! J'estime que l'on peut parler de démocratie dans le cas suisse, pas dans le cas français.

Vous voulez changer cette situation avec vos spectacles ?

Il y a des pans entiers de notre vie qui, me semble-t-il, sont hors du circuit démocratique. C’est cela que je veux raconter à travers ces trois spectacles sur le pétrole, le nucléaire et l’armement. A l’aide de la mise en scène, on plonge dans le bruit du monde et on essaye de voir comment les choses se combinent, de structurer une réflexion. Dans une démocratie, c’est bien le peuple qui a le rôle principal. Et la chance de ce pays, c’est qu’il y a encore quelques  espaces de service public comme le théâtre de Mâcon où l'on peut jouer notre rôle. Il ne faut vraiment pas laisser ces espaces disparaître.

 

Recueillis par Cristian Todéa

MÂCON : Broussaï présente son nouvel album à La Cave à musique le 26 avril

MACON broussai 1.jpg
Après une longue absence, Broussaï revient un nouvel album, le sixième, "Une seule adresse". Le groupe mâconnais sera à La Cave à musique ce vendredi 26 avril…

RAP : Bousta Bouzihaine, de retour des Etats-Unis, termine son 2e album solo

BOUSTA _ CLIP1.jpg
Le rappeur, originaire de Mâcon, revient d'un périple de près de trois semaines aux États-Unis où il est parti tourner son nouveau clip, en vue de la sortie de son prochain album solo, Les Chroniques de Bousta. ACTUALISÉ.

MÂCON : Isabelle Féraud présente ses "Vibrations colorées" à la galerie Mary-Ann

MACON expo feraud 11.JPG
Jusqu’au 28 avril, la galerie Mary-Ann accueille l'exposition photo intitulée « Vibrations colorées », proposée par l’artiste, Isabelle Féraud.

MÂCON : Soprano fait le plein au Spot

SOPRANO MACON 2019 SPOT.jpg
Les plus belles photos du concert avec macon-infos

MJC DES BLANCHETTES : Inédit, une soirée de danses populaires cubaines en hommage aux Rumberas

latinoBlanch.jpg
La MJC des Blanchettes a proposé ce samedi une soirée spéciale, inédite de danses d'Amérique Latine.

MJC DE L'HÉRITAN : Un spectacle pétillant pour clore la semaine culturelle du lycée Lamartine !

EstaWebster.jpg
La MJC de l'Héritan a reçu Esta Webster vendredi, pour la cloture de la semaine culturelle du lycée Lamartine.

CONCOURS ET SALON DES VINS : Mâcon, capitale des vins de France pendant trois jours

conférence presse concours grands vins France Mâcon 2019 (20).JPG
Le comité des salons, concours et foires a dévoilé, au cours d'une conférence de presse, les détails de l’édition 2019 du salon des grands vins de France et du concours des vins, qui verra un nombre d'échantillons jugés en forte augmentation. Le ministre de l'Agriculture est annoncé le 27 avril.

EXPO : Peinture, pixellisation, plastique avec Christine Vadrot à la Galerie Mary-Ann

vernisage Christine Vadrot.jpg
La galerie Mary-Ann accueille l'exposition intitulée « Multitude », proposée par l'artiste plasticienne Christine Vadrot.

MÂCON : Pleins feux sur le salon du bien- être à la MJC de Bioux !

BienetreB (1).JPG
Le salon se tient à la MJC ce samedi toute la journée.

CINÉMA : Le réalisateur Yvan Calderac est passé par Mâcon pour l'avant-première de "Venise n'est pas en Italie"

Venise (1).JPG
Le Cinémarivaux a accueilli ce vendredi, Yvan Caldérac, en tournée pour la promotion de son film joué notamment par Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton. Il nous a accordé un entretien.

CRESCENT JAZZ FESTIVAL 2019 : La programmation du festival dévoilée !

Crescent jazz festival 2019.jpg
Les organisateurs du festival de jazz de Mâcon ont bouclé la programmation de l’édition de cette année, qui se déroulera du 18 au 20 juillet.

PHOTOS : Les élèves de l’école Jeanne d’Arc protagonistes d’une comédie musicale

comédie musicale école Jeanne d'Arc Mâcon.jpg
Toutes les classes de l’école primaire Jeanne d’Arc à Mâcon étaient ce mardi sur la grande scène du théâtre Louis Escande pour un beau spectacle devant un public de plus de 750 personnes.

Symphonies d’automne à Mâcon : les nouveautés de l’édition 2019 dévoilées !

AG Mâcon Symphonies Macon.jpg
Réunie en assemblée générale ce lundi 1er avril, l’association Mâcon Symphonies a présenté les nouveautés de la prochaine édition du festival de chant, ainsi que le très bon bilan de l’édition 2018.

MÂCON : Le Kiwanis danse pour les enfants du monde

gala danse Kiwanis Macon.jpg
Ce week-end, samedi soir et dimanche après-midi, le Kiwanis Club de Mâcon présentait la 25e édition de son prestigieux gala de danse et fêtait à cette occasion le 40e anniversaire de sa création par Alain Galmard, président fondateur.

MÂCON : L'esprit de l'Irlande a soufflé au Spot !

IRISH CELTIC _ DETROYAT_05.jpg
Ce samedi soir, près de 1600 personnes sont venues au Spot à Mâcon pour le spectacle Irish Celtic – Spirit of Ireland.

MÂCON : Venez tester le tir plasma au Laser Game Évolution

LASER GAME MACON V3 - 1 (1).jpg
Publi-information - SOIRÉE NO LIMT PIZZA LE 5 AVRIL

MUSÉE DES URSULINES : Inédit, une visite contée d'Alphonse de Lamartine très originale !

Visitecont.jpg
Quentin Juy, de la compagnie Keichad de Besançon, a incarné magistralement le personnage de Lamartine, ce dimanche au musée des Ursulines, lors d'une visite contée de l'exposition qui lui était dédiée.

MÂCON : Messmer a envoûté le Spot

Messmer_Spot_Mâcon_22032019_0015.jpg
Environ 2200 personnes sont venues voir la représentation de Messmer au Spot ce vendredi soir.

SCENE NATIONALE MACON : Deux spectacles pour une soirée sous le signe de la culture russe

soirée musique russe théâtre Macon.jpg
Laurence Terk, directrice de la Scène Nationale de Mâcon et Eric Geneste, directeur de l’orchestre symphonique local ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, les détails d’une soirée d’exception en musique et danse au théâtre, le 5 avril prochain.

MÂCON : Les Fées Papillons mettent en scène le combat face au cancer à la MJC Héritan

Fées papilons spectacle MJC Héritan.jpg
Ce mercredi en soirée, dans une salle bondée, avec plus de 200 spectateurs, la MJC Héritan accueillait pour la seconde fois "Les Fées Papillons" dans leur nouveau spectacle amateur, enrichi et ô combien dynamique.

CINÉMA : « Nous sommes l'Humanité », un documentaire sublime !

Humanité (4).JPG
Le réalisateur du très beau documentaire « Nous sommes l'humanité » était l'invité de Laurence Boubet d'Amnesty International.

CLUNY : Les travaux de réaménagement du camping Saint-Vital inaugurés

CLUNY camping inaugure 1.jpg
Le camping clunisois est passé cette année en régie municipale. Après des travaux de réaménagement et l’arrivée de nouveaux services, l’heure était à l’inauguration ce mardi.

CLUNY : Le camping Saint-Vital reprend du service !

CLUNY camping 6.jpg
Repris par la Ville, le camping a ouvert ses portes le 15 avril avec des nouveaux services et plusieurs rénovations.

CLUNY - Portes ouvertes au collège Prud'hon : Un établissement où il fait "bon vivre et travailler"

PORTES OUVERTES _ COLLEGE PRUD'HON _ CLUNY_04.jpg
Samedi 30 mars, le collège Pierre Paul Prud'hon de Cluny ouvrait ses portes.

PETIT DEJEUNER DE L’ENTREPRENEURIAT À CLUNY : 30% de femmes créent une entreprise, un chiffre qui stagne

CLUNY PETITE DEJ FEMMES - 3.jpg
Le 21ème petit déjeuner de l’entrepreneuriat a pris une forme particulière ce jeudi à Cluny. Claude Taïeb, adjoint à l’économie, et Henri Boniau, maire, ont rassemblé quelques femmes pour une journée complète.

Jazz à Cluny : New Orleans avec Post K, en concert le 29 mars au Théâtre les Arts

POST K _ PORTRAIT.jpg
A l'instar du cinéma de genre post-apocalyptique, Post K propose une lecture du jazz de la Nouvelle-Orléans après le passage de l'ouragan Katrina.

CLUNY : Un défilé de Carnaval rythmé et haut en couleurs

DSC00857 _ CARNAVAL CLUNY.jpg
Cette année, c'est l'Afrique qui était le thème choisi pour le défilé du Carnaval de Cluny, organisé par le Centre social de la commune et les habitants. Et les petits comme les grands ont joué le jeu.

CLUNY : Les habitants.tes attendus.es pour la révision du PLU

PLU CLUNY MARS.jpg
A lire, le petit précis du PLU et le projet pour la ville.

CLUNY : Un point d’accueil commun des touristes est prévu d’ici juin prochain

Reunion_PIC_260219 (1).jpg
A l’initiative de la Ville de Cluny, une nouvelle réunion a eu lieu ce mardi 26 février entre les acteurs clunisois impliqués dans la création d’un point d’accueil commun des touristes, récemment nommé PIC (Point d’Information Cluny).

CLUNY : 130 personnes au Grand débat

DEBAT CLUNY2 - 1.jpg
Les interventions ont été nombreuses ce lundi soir à la salle des Griottons, qui accueillait le grand débat national voulu par le président de la République.

GRAND DEBAT NATIONAL : Henri Boniau, maire de Cluny, face à Emmanuel Macron

HENRI BONIAU EM MACRON.jpg
Jeudi 7 février, comme plusieurs de ses collègues du département, Henri Boniau était présent à Autun pour échanger avec le président de la République sur les problématiques des collectivités locales.

CLUNY : La Fédération Française des Itinéraires Culturels Européens reçue en juin prochain

IMG_1216.jpg
Du 11 au 13 juin 2019, une cinquantaine de représentants d’itinéraires européens, avec des responsables culturels de dix pays d’Europe, seront accueillis par la Fédération Européenne des Sites Clunisiens (FESC) dans la cité abbatiale.

CLUNY : Ça se passe au 1er forum de la rénovation énergétique

FORUM RENOVATION ENERGETIQUE MACONNAIS8.jpg
Découvrez la petite révolution du boitier iWindo avec macon-infos...

CLUNY : Marine Valot, cavalière de dressage de haut niveau, s’installe au Haras

MARINE VALOT EQUIVALLEE CLUNY - 1.jpg
Soucieux de se développer tout en épaulant la filière, le GIP Équivallée – Haras national de Cluny a décidé d’accompagner une jeune cavalière de dressage en lui permettant d’installer son activité professionnelle au sein des prestigieuses écuries du Haras national de Cluny.

SAÔNE-ET-LOIRE : Cluny s'engage dans le festival OMB à Montceau

CLUNY OMB - 1.jpg
Ce mardi matin, 15 janvier, Christiane Mathos travaillait avec deux adjoints de la ville de Cluny pour élaborer la programmation d’une journée de prolongation du Festival Outre-mer en Bourgogne

CLUNY - Voeux 2019 : Henri Boniau revient sur 2018 et évoque 2019

VOEUX CLUNY 2019 - 2.jpg
Le maire a reçu les Clunisoises et les Clunisois vendredi soir à la salle des Griottons pour leurs adresser ses bons voeux. Extraits de son discours.

CLUNY : Quatre 1ers prix au concours d'écriture

CONOURS ECRITURE CLUNY20181.jpg
Actualisé : les textes lauréats en intégralité avec macon-infos

CLUNY : Ils seront vos recenseurs à partir du 17 janvier

RECENSEMENT CLUNY JANVIER2019 - 1.jpg
Le recensement se déroulera jusqu'au 16 février.

CLUNY : Le marché de Noël à l’heure du bilan

Collage marché Noël Cluny 2018.jpg
macon-infos a recueilli les impressions de trois commerçants à l’issue des trois week-ends consécutifs de marché.

CLUNY : Une nouvelle école d’enseignement supérieur !

Nouvelle_ecole_Cluny_281118.jpg
La rentrée 2018 a été l’occasion d’accueillir 36 nouveaux étudiants dans la toute nouvelle École d’ostéopathie animale, Biopraxia, ouverte en septembre.

CLUNY : Guillermo Guiz a fait le plein au théâtre « Les Arts »

Le théâtre « les Arts » de Cluny était bondé hier soir à l’occasion du spectacle du chroniqueur de France Inter Guillermo Guiz, dans le cadre du festival « Les vendanges de l’humour ».

CLUNY : Trois étudiants en médecine accueillis à la Maison de santé et à l’Hôtel Dieu

ETUDIANTS MEDECINE CLUNY - 6.jpg
Cet accueil est rendu possible par l’action conjuguée du PETR (Pôle d'Équilibre Territorial et Rural), de la Région Bourgogne-Franche-Comté et du Département de Saône-et-Loire, qui permettent une mise à disposition d’appartements à des loyers très modérés,