lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Deux jeunes gens mineurs ont été mis en examen.

Plusieurs mineurs ont en effet été interpellés ces derniers jours, pour deux séries de faits distincts.

Deux d’entre eux ont été déferrés devant le Juge des Enfants le 25 octobre dernier pour « dégradation par incendie » : du matériel sur des aires de jeux pour enfants. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire strict, et leurs parents ont été priés de participer à leur surveillance, pour l’instant.

La seconde série de faits concerne des incendies de voiture commis entre le 25 et le 27 octobre, et l’on passe à la cour des grands puisque, bien que les suspects soient mineurs, le Parquet a saisi le Juge d’Instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire, soit une enquête approfondie. Il se donne ainsi le temps, et les moyens, de savoir si d’autres faits peuvent être rattachés à ceux qui ont justifié leur mise en examen, savoir quelles autres personnes sont également impliquées. Le Juge pourra entendre autant de témoins que nécessaire, la police scientifique poursuit ses investigations et analyses.
Les grands ados concernés ont entre 16 ans et presque 18. Ils sont déscolarisés, et n’ont à ce jour aucune revendication particulière.

Provisoirement, les jeunes sont sous contrôles, avec des mesures éducatives aussi. Il y a un phénomène de bande, reste à savoir selon quelles modalités : effet d’imitation, d’entraînement, ou bien y a-t-il quelque chose d’un peu organisé ?

Une enquête, ce sont des questions : qui, quoi, où et comment ? Le Juge d’Instruction a tous les moyens de diligenter des investigations poussées, et le temps, donc, car si l’incendie urbain, de voiture, de poubelle, d’abribus, relève du vandalisme ordinaire, la répétition constante que connait la Ville en ce moment soulève des questions de différentes natures. La Justice, pour ce qui la concerne, leur apportera des réponses pénales, à l’issue de l’enquête : les jeunes gens, si leur culpabilité est établie, ont grillé le stade de la réponse purement éducative.

F.S.-A.

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.