mardi 10 décembre 2019
  • FEU_VERT_MACON_PROMOS_NOEL_DEC2019_-_1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • VILLA_OSMOSE_MACON_FLACE_NOV2019.jpg

Actualisé : Les réactions d'Evelyne Couillerot, d'André Accary, de Marie-Claude Jarrot, de Pierre Laurent, d'Emmanuelle Cosse, l’Union Patriotique des Elus de Bourgogne, de Jérôme Durain, Philippe Baumel, Lutte Ouvrière, Marie Mercier, du CRIF, de la Fédération socialiste de Saône-et-Loire...

Message de soutien aux victimes des attentats de PARIS.

« Face aux actes de barbarie qui ont coûté la vie à d’innocentes victimes la nuit dernière à Paris, face à la douleur des familles endeuillées et meurtries, face à des attaques contre les valeurs de la République, je tiens, au nom des élu(e)s du Groupe Gauche 71, à faire part de toutes nos pensées et à témoigner de notre fraternelle solidarité envers toutes les victimes de ce terrorisme aveugle.
Je veux aussi exprimer notre soutien aux forces de sécurité et d’urgence, ainsi qu’aux personnels médicaux engagés auprès des victimes blessées. Nous nous associons pleinement au message d’unité nationale et de mobilisation pour défendre la République et combattre les extrémismes prononcé par le Président de la République. »
Evelyne Couillerot
Présidente du Groupe Gauche 71 au Conseil départemental

 

"Il n'est rien de plus abjecte que cette barbarie dont la France vient d'être victime, encore.

Mes premières pensées sont évidemment pour les victimes, leurs familles, leurs proches. Je tiens donc à adresser, au nom de tous les élus et du personnel du Conseil départemental, mes très sincères condoléances à ceux qui ont perdu ici un être cher, et à faire part de mon plus grand soutien à toutes ces familles décimées et aux rescapés.
Je salue par ailleurs l'action sans relâche des forces de l'ordre, des services de secours et hospitaliers qui vivent l'horreur depuis ce vendredi soir.
Aujourd'hui plus qu'hier encore, nous devons nous mobiliser, rester unis, solidaires et nous montrer vigilants contre toutes les formes d'excès et prendre toute la mesure des valeurs et des libertés qui font notre culture républicaine.
Et ne jamais céder, ne jamais plier devant ces actes de barbarie et de terrorisme pour que vive la France. "
André Accary
Président du Conseil départemental de Saône-et-Loire

 

La France a été touchée en son cœur, toutes les communes de Saône et Loire ont été touchées dans leur cœur. Par-delà la condamnation absolue de cette escalade dans l’horreur, par-delà l’émotion, la compassion et l’immense désarroi qu’elle provoque, par-delà la colère et l’effroi, il doit y avoir l’unité nationale l’unité locale, mais aussi le calme. Il doit y avoir aussi la détermination collective et unanime à mener la guerre contre l’ignominie.
Je sais, pour m’en être déjà entretenue avec de nombreux élus depuis hier soir, pouvoir compter sur la sagesse et la responsabilité des maires de l’ensemble du département. Nous attendons tous naturellement les directives de Monsieur le Préfet de Saône et Loire.
Toutes les communes, leurs élus locaux et leurs habitants de Saône et Loire sont solidaires des victimes, de la commune de Paris et des Parisiens.
Restons unis autour de nos Valeurs Républicaines qui fondent notre France : Liberté, Egalité, Fraternité.
Marie-Claude Jarrot,
Maire de Montceau les Mines,
Présidente de l’Association des Maires de Saône et Loire

 

« Attentats de Paris »
Effroi, émotion et colère Paris, capitale de la France libre, fut de nouveau le théâtre de fusillades et d’attentats ce vendredi 13 novembre 2015.
Je veux faire part de mon effroi, de mon émotion et de ma colère, contre des actes de guerre, lâches, commis sur notre territoire afin de répandre des larmes de sang d’innocents.
Je tiens à saluer et à remercier, l’ensemble des forces de l’ordre, les services de secours et de santé, pour leur mobilisation et leur engagement. Je tiens à m’associer à la douleur de toutes les familles qui pleurent aujourd’hui la mort d’un proche.
Philippe CHERIN
Conseiller municipal de Chenôve
Président de l’Union Patriotique des Elus de Bourgogne

 

 

Face aux attentats, rassemblons-nous pour la liberté, l'égalité, la fraternité, et la paix
Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.
Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s'en sent profondément meurtri.
Nous saluons l'action des forces de l'ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s'est immédiatement manifestée.
Moins d'un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.
Alors que l’État d'urgence vient d'être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.
J'appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l'égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.
La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.
Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l'émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.
Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d'espoir pour notre peuple.
Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.
Pierre Laurent,
Secrétaire national du Parti Communiste français

 

Déclaration d'EELV suite aux attentats du 13 novembre 2015
Suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, les plus meurtriers de l’histoire de France, nous partageons effroi et stupéfaction avec tous les Français et transmettons nos pensées solidaires aux familles et aux proches des victimes.

L’heure n’est pas aux conclusions définitives mais à un calme et digne recueillement. EELV a suspendu toutes ses campagnes électorales et appelle à faire preuve de retenue et de sang froid pour faire face à l’horreur de cette barbarie. Les écologistes s’inscrivent pleinement dans l’unité nationale, le soutien au Président de la République et aux autorités, et demandent à chacune et chacun de respecter les consignes de sécurité.
La vie ne sera plus comme avant mais nous ne nous arrêterons pas de vivre. A la lâcheté des tenants de la haine, nous opposerons le courage de la tolérance et notre détermination à défendre la paix.
Dans le cadre du deuil national, EELV appelle à se rendre aux rassemblements organisés en régions, s’ils sont autorisés par les autorités. En Ile-de-France et ailleurs, ils appellent à manifester par une bougie à la fenêtre, ou tout autre geste symbolique, sa solidarité avec les victimes et son attachement aux valeurs de la République.
Emmanuelle Cosse

 

Nous étions tous profondément émus et solidaires après les attentats de janvier. Nous sommes aujourd'hui tous émus de la même manière face aux événements de la nuit dernière : en frappant Paris, les terroristes visaient les personnes présentes au Stade de France, sur les terrasses de l'est ou au Bataclan pour nous effrayer et nous diviser. Ils ont aussi touché symboliquement habitants de Saône-et-Loire, les habitués des terrasses de la Place Saint Vincent, ceux du Colisée ou de la Cave à Musique.
Comme tous les saône-et-loiriens, je suis en deuil et je pense d'abord aux victimes de la tragédie d'hier. La France est aujourd'hui un pays qui pleure devant l'horreur. Mais la France demeure avant tout un grand pays qui saura répondre à ces attaques, dans l'unité et la dignité.
Jérôme DURAIN,
Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de Saône-et-Loire

 

La République doit vaincre
Au-delà de l'effroi partagé par l'ensemble de la communauté nationale, mes pensées vont aux familles et aux proches des victimes des agressions barbares qui ont ensanglanté Paris la nuit dernière. Ces attentats, les plus meurtriers sur notre sol depuis la Libération, nous rappellent que la France est en guerre contre la haine et l'obscurantisme qui veulent tuer la République et la démocratie. Dans ces circonstances exceptionnellement dramatiques, j'appelle à la solidarité et à la cohésion nationale. Ne cédons pas à la peur, faisons face à l'horreur, restons unis. La République doit vaincre.
Philippe Baumel,
Député de Saône-et-Loire

 

Massacrer des gens dans une salle de spectacle, dans des bars et des restaurants, aux abords d’un stade ; ceux qui ont perpétré hier plusieurs attentats, à Paris et à Saint-Denis, ont voulu faire le maximum de morts, aveuglément. Ces attentats sont des actes ignobles. Nous exprimons notre émotion et toute notre solidarité avec les victimes et avec leurs proches.
Quelles que ce soient les idées dont se réclament ceux qui ont perpétré ces attaques, ce sont des ennemis de tous les travailleurs. S’il se confirme qu’il s’agit d’islamistes, leur violence procède de la même barbarie que celle des djihadistes syriens ou irakiens, qui cherchent, par la terreur, à mettre en coupe réglée des populations entières, à réduire les femmes en esclavage et à liquider tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
L’horreur des attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis renforce ceux que leurs auteurs prétendent combattre. Ils renforcent l’État français, qui instaure l’état d’urgence et accroît les mesures policières. Ils renforcent l’extrême droite, ses discours haineux vis-à-vis des musulmans et des immigrés, et sa revendication d’un État plus fort.
Nous partageons entièrement l’émotion de la population, et en particulier de tous les proches des victimes de ces attentats. Mais nous n’avons aucune solidarité avec l’État français et avec ses dirigeants politiques. Ceux-ci ont une large part de responsabilité dans les guerres qui ensanglantent aujourd'hui le Moyen-Orient, des guerres dont Paris a eu, hier soir, un écho sanglant.
C’est pourquoi Lutte ouvrière n’ajoutera pas sa voix au concert de l’unité nationale. Nous ne partageons rien avec les Hollande, les Sarkozy et les Le Pen. Toute notre solidarité va aux victimes et à leurs proches. Nous poursuivrons notre combat pour un monde débarrassé de l’obscurantisme, de l’injustice, de la domination impérialiste et de tous ses avatars.
Claire Rocher pour Lutte Ouvrière

 

Ce matin, quelles que soient nos origines familiales, nos racines culturelles ou cultuelles, nous sommes touchés au plus profond de nous-mêmes par les attentats perpétrés à Paris, plongés dans la douleur aux côté des familles endeuillées, inquiets pour notre avenir.
Les attentats suicide ont pour objet, avec un effectif réduit et un matériel minimum, de tuer et de susciter la peur : leur effet de surprise, leur violence et leur côté spectaculaire ont un impact médiatique et psychologique fort.
L’environnement international actuel est confronté à une mutation des menaces qui pèsent sur la sécurité mondiale, nous donnant le sentiment de vivre dans une époque agitée, éclatée, instable. Le terrorisme contemporain constitue un défi sécuritaire majeur dans la mesure où il n’oppose pas les états, mais les idéologies, sans limites géographiques, parce qu’il s’agit d’un conflit déstructuré qui n’a cessé de s’amplifier et s’en prend aux fondements mêmes de notre démocratie. C’est une arme qui vise notre cœur, en s’attaquant à notre liberté, à notre sécurité, à tout ce qu’un état démocratique est censé garantir à ses citoyens.
C'est ensemble, au-delà des clivages, que nous devons nous mobiliser et faire front, réfléchir à comment protéger nos libertés individuelles et collectives, comment faire vivre et grandir l’esprit de fraternité dans notre pays et partout dans le monde. Tous les témoignages internationaux de solidarité face au drame que traverse la France sont réconfortants. Il est question, plus que jamais, de la défense de nos valeurs républicaines et démocratiques, de porter haut les droits de l'homme, et de mettre en place une politique de lutte efficace contre les particularités d’un conflit d’une violence sans nom. Il est question de transmettre un monde meilleur à nos enfants.
Marie Mercier, Sénateur de Saône-et-Loire

 

Devant la gravité des événements, la Fédération du Parti Socialiste de Saône et Loire exprime sa plus forte compassion et apporte son soutien aux victimes de la barbarie terroriste. Elle tient également à apporter son soutien aux forces de sécurité, aux sapeurs-pompiers, urgentistes et secouristes. Face à de tels événements, la République doit faire front. Nous suspendons notre campagne dans le cadre des élections régionales. Les socialistes s'associent au message fort délivré par le Président de la République et aux décisions prises pour répondre à ces attaques. Nous appelons de nos vœux à l'unité nationale et au combat de tous les extrémismes. La République est debout, la France est debout. Liberté, Egalité, Fraternité.
Fédération du Parti Socialiste de Saône-et-Loire

 

Communiqué du CRIF

Massacres Terroristes à Paris
Aucun mot ne peut décrire l'horreur qui s'est abattue sur la France.
Notre pays est ensanglanté de toutes ces vies innocentes fauchées par les balles de ces nouveaux barbares.
La guerre mondiale contre la monstruosité du fanatisme djihadiste doit devenir la priorité absolue des nations démocratiques.
Il faut le combattre sans pitié, sans relâche pour le terrasser.
Le CRIF partage avec l'ensemble de la nation ce deuil national et présente à toutes les familles des victimes ses condoléances les plus attristées.

 

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un blessé dans un carambolage en chaîne route de Juliénas

ACCIDENT ROUTE DE JULIENAS1.jpg
L'accident s'est produit ce samedi matin avant 11 heures, entre les communes de La Chapelle et de Juliénas.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre un véhicule et un poids lourd

CRECHES faits divers 1er aout.jpg
Toutes les photos de l'accident. Actualisé : les circonstances de l'accident.