jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

CMCHARNAY08DEC02.jpg

Le conseil municipal de Charnay-Lès-Mâcon s'est réuni lundi 7 décembre.

Le conseil municipal change : Madame Catherine Gardon ayant démissionné, c'est Madame Bodin qui entre au conseil.

Claude Patard est venu en ouverture du conseil présenter le rapport 2014 de la CAMVAL en insistant particulièrement sur le côté économique : la création d'Europarc Sud Bourgogne, le vote d'un fonds de développement économique d'un million d'euros, la dissolution d'Ademval. Et l'annonce du déménagement des bureaux de la CAMVAL qui occuperont au dernier trimestre 2016 1600 m² de bureaux sur l'esplanade Breuil.

Comme à son habitude Jean-Louis Andrès a commencé par quelques propos liminaires et, surtout, a demandé de rajouter un point à l'ordre du jour concernant le prêt toxique. Ses avant-propos concernaient cet emprunt. C'est le refinancement du prêt qui était donc à l'ordre du jour et la reprise de quelques extraits de compte-rendu de conseils municipaux de 2012 et 2013, pour montrer que cet emprunt était présenté sans risque par l'ancienne majorité, ce qui provoquera la réaction de Laurent Voisin lors de la discussion de ce point.

L'atterrissage de ce dossier a des conséquences importantes sur les finances de la ville : un capital de 818 209€ à rembourser à ce jour et une pénalité de 1 075 000€. L'aide du fonds de soutien interviendra à hauteur de 45,47% de la pénalité et la ville de Charnay doit refinancer le capital et le solde de l'indemnité de 541 180€. L'impact budgétaire sera de 48 290€ sur 11 ans. Une dette qui altère la capacité d'autofinancement, qui augmente le coefficient de surendettement, qui réduit les efforts faits sur le budget de fonctionnement.

Les 3 points suivants concernaient l'intercommunalité : fusion CAMVAL et CC Mâconnais Beaujolais, schéma de mutualisation des services de la CAMVAL et de ses communes membres et convention de mise à disposition de la mission économique communautaire à la ville de Charnay. Sur le premier point la liste "Bien vivre à Charnay" s'abstiendra après quelques demandes d'explications, surtout sur les syndicats appelés à disparaître.

La convention de mise à disposition de la mission économique a provoqué une polémique entre Laurent Voisin et Jean-Louis Andrès. Ce derneir a rappelé le grand projet économique de pôle santé de la ville et Laurent Voisin a rappelé que ce projet a pu se développer grâce au projet qu'ils avaient lancé : "vous tirez à vue sur Medic center mais c'est avec eux que tout a pu débuter" a insisté Laurent Voisin.

Le remplacement des représentants dans les syndicats et associations dû aux démissions récentes au conseil ont donné lieu à l'élection des candidats présentés mais avec l'abstention des uns ou des autres.

L'ouverture d'un poste de policier municipal a aussi été l'occasion de nombreuses questions.

La convention de refinancement du prêt toxique comme annoncé en préambule a provoqué l'intervention de Laurent Voisin : "Cet emprunt a servi à financer le centre de loisirs, un lieu citoyen. Quelques-uns d'entre vous ont participé au vote qui a amené la commune dans la situation difficile qu'on connaît. Ce n'est pas très grave, qui ne s'est jamais trompé dans les finances".

Christian Hamonic, qui avait déjà regretté que l'Etat ne soit pas intervenu dans ce dossier, déclarait : "on a joué avec le feu avec de l'argent public, il faut en tirer les conséquences".

Réponse du maire : "Je veux arrêter sainement cette affaire. On ne confond pas le centre de loisirs et le prêt. La fin ne justifie pas le moyens, ce n'est pas admissible". Quand la commune était endettée, souscrire un prêt avec un taux fixe sur 3 ans était intéressant, mais les conséquences sont catastrophiques. La puissance publique a été défaillante, mais on se retrouve avec 543 000€ à rembourser à quelqu'un qui ne le mérite pas. C'était une grave erreur."
5 abstentions sur ce dossier.

L'avance demandée par l'association OMS (office municipal des sports) a été aussi l'occasion de discussion sur l'intérêt de cette association pour les petites associations sportives.
Un nouvel acheteur a été trouvé pour le terrain chemin des Bruyères après la renonciation de la SCI de l'aérodrome. C'est la Société Habitat Beaujolais Val de Saône qui s'est porté acquéreur et construira des logements sociaux.

A la suite du rapport sur l'assainissement, Laurent Voisin a demandé si la convention était signée. Réaction immédiate de Jean-Louis Andres : "Quand on a exercé une autorité publique on sait ce qu'est une créance, la convention était légalement conclue donc exécutoire. Tentez de me reprocher de traîner, je ne traîne pas. Arrêtez de chercher des poux dans la tête des autres".

Le conseil s'est terminé par les questions diverses :
Patrick Buhot a informé que les associations qui participent à la fête des lumières vont vendre des bougies dont la recette ira à la fondation de France pour les victimes des attentats.
Jean-Louis Andrès a rappelé la vitesse excessive et le manque de civilité des gens sur le tri ou les poubelles.

Danièle Vadot

CMCHARNAY08DEC01.jpg

CHARNAY - EREA Claude Brosse : « Non à la suppression du poste de notre collègue M. Alain Cornu » protestent-ils

Une lettre adressée au DASEN est restée sans réponse à ce jour. Une manifestation est prévue cet après-midi sur le parvis de la cité adminsitrative à Mâcon.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

MUNICIPALES 2020 : Le 2ème tour aura bien lieu le 28 juin

Les candidats.es sont invités.es à déposer leur candidature entre le 29 mai et le 02 juin

SAÔNE-ET-LOIRE : Avec les Francas, des Ados confinés mais des ados qui s’expriment !

ADOS FRANCAS71.jpg
Les Francas de Saône-et-Loire proposent aux jeunes du département de s'exprimer sur leur condition de vie durant cette période de crise sanitaire, soit directement, soit par l'intermédiaire des accueils de jeunes.

SAÔNE-ET-LOIRE : La directrice départementale de la Sécurité Publique Myriam Akkari sur le départ

MYRIAM AKKARI DEPART.jpg
Ne pouvant organiser une cérémonie de départ, Myriam Akkari, commissaire divisionnaire à Mâcon depuis 5 ans, a posté un message sur la page facebook de la police. Elle avait reçu récemment le secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñes fin janvier, lui montrant des photos réalisées par Emilie Fontaine au sein du commissariat, commandées par elle-même.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Emilie Clerc et Maxim Plat, nouveaux adjoints et benjamins de l'assemblée municipale

MAXIME PLAT EMILIE CLERC ADJOINTS CM MACON - 1.jpg
À 28 et 27 ans, ils ont été élus hier soir respectivement 11ème et 4ème adjoints.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Hervé Carreau installé dans sa fonction de maire

HERVE CARREAU MAIRE LACHAPELLE GUINCHAY2 - 1.jpg
Actualisé - « Nous débutons ce mandat sans prétention mais avec la volonté de favoriser la mise en place projets ayant pour but le bien-être des Chapelloises et Chapellois » annonce le nouveau maire dans un communiqué

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Roger Thévenot installé dans sa fonction de maire

CRECHES conseil et ses adjoints.JPG
Réuni ce lundi soir, le conseil municipal a élu Roger Thévenot, nouveau maire de Crêches, et ses six adjoints.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois a revêtu l'écharpe de maire

ELECTION CONSEIL MUNICIPAL MACON 25 MAI JPC - 4.jpg
A lire aussi, les noms et attributions des tous les adjoints.es. Actualisé : le discours intégral du maire lors de ce conseil municipal d'installation.

THÉÂTRE DE MÂCON - Laurence Terk : « La saison 2020-2021 est prête depuis mars ! »

LAURENCE TERK THEATRE MACON MAI2020.jpg
La directrice du théâtre - Mâcon Scène nationale s'est confiée à macon-infos sur le confinement, l'intervention du chef de l'état pour soutenir la culture et ses acteurs, ainsi que sur l'état de santé du théâtre. 5 questions à Laurence Terk.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

MÂCON : Plus de 87 000 masques distribués en 3 jours !

MasqueS BIOUX 2205.jpg
La population était encore bien au rendez-vous ce matin, sur les trois derniers sites de distribution : les parkings du théâtre, du centre commercial de Bioux et de la salle Pavillon.

HÔPITAL DE MÂCON : « Les personnels des hôpitaux en ont assez des promesses, des mensonges » rappelle la CGT

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Un préavis de grève est déposé au niveau national, il sera suivi localement, tous les mardis à compter du 29 mai et au moins jusqu'au 16 juin 2020. Il est temps d'aller au delà des applaudissements des soirs de confinement.

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CHARNAY : La distribution de masques gratuits, un bel exemple de solidarité, salué par le maire

distribution masques Charnay maire.jpg
Le maire Jean-Louis Andrès a salué, lors d’une conférence de presse tenue ce mardi, l’élan de solidarité des bénévoles et des agents de la commune de Charnay qui ont distribué gratuitement plus de 4 000 masques à tous les habitants.

MÂCON : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer de nouveau ouvert

LIGUE CANCER MACON 2005.jpg
Rappelons que le cancer tue 150 000 personnes tous les ans en France !

MÂCON - MJC Héritan et confinement : Continuer avec les adhérents.es !

MJC HERITAN MASQUES COVID - 3.jpg
Tel fut le mot d'ordre de la MJC pendant cette longue période de confinement. De nombreux masques ont été confectionnés. Les nouvelles de la MJC.

MÂCON : Une distribution de masques à grande échelle

MASQUES MACON 19052020 - 1.jpg
La Ville de Mâcon a débuté ce mardi à 11h la distribution de masques gratuits aux Blanchettes, aux Gautriats et à Flacé. La population était au rendez-vous dès les premières minutes.