lundi 6 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

charnay_réunion_petits_champs_2_Copier_Copier.jpg

Charnay est une ville de transit pour de nombreux habitants de la Camval, les riverains sont exaspérés par les difficultés et les nuisances. La salle était pleine pour en débattre...

 

Jean-Louis Andrès pose le problème

 

« Les voies de Charnay ne sont pas des voies structurantes pour le transit, de cet engorgement nait l'asphyxie du centre de Charnay. C'est une situation qui existe depuis l'ouverture du barreau Rambuteau qui arrive rue des Petits Champs sans échappatoire au Nord. C'est une somme de petits ruisseaux qui arrive sur un lit qui n'a pas l'emprise nécessaire pour accepter ça. Le problème ne vient pas des Charnaysiens, nous menons une discussion au niveau de l'agglomération pour faire comprendre que la ville de Charnay n'a pas la possibilité d'accueillir tous ces véhicules. 

 

Quelques chiffres sur la situation du trafic routier pour poser le problème :

 Comptages 2012 et 2015

Route de Davayé          8391   8963     +6,8%

Route de Cluny           11598   15165    +27%

Route A.Paré (Nord)    14810   18512    +25%

Rue du Vieux temple      5345   7505    +40,4%

Rue des Petits Champs   3643   12247  +236%

 

et tout ceci avec une population qui se maintient à Charnay, mais une étude au niveau de la Camval montre que de nombreuses communes (exemple Milly, sologny, Berzé,Prissé...) voient leur population augmenter et tous ces nouveaux habitants transitent par Charnay pour rejoindre le bassin d'emplois de Mâcon. »

En 2013, l'ouverture de la rue Barthelot de Rambuteau a provoqué un report immédiat de 5200 V/j sur la rue des petits Champs qui est une voie inadaptée pour le trafic et qui amène au constat suivant : trafic continu en "trains routiers", vitesse excessive, risque accru pour les piétons et les cycles, nuisances sonores et pollution pour les riverains, chaussée et accotements en état de délabrement.

 

La parole aux habitants

 

De très nombreuses interventions des habitants non seulement de la rue des Petits Champs, mais aussi de la rue Ambroise Paré et de la rue de la Ronze.

Des habitants excédés : « Ras le bol, la coupe est pleine, ça devient délirant de rejoindre nos lieux de vie ».

Le bruit, la pollution, le détour imposé par les sens uniques qui font faire à certains 1,8 km de plus pour aller dans les commerces, l'accès aux hôpitaux impose aussi le même détour, la difficulté de sortir de son domicile, la circulation des camions, des tracteurs et l'état des routes ont été les nombreuses récriminations des habitants.

 

La réponse du maire

 

« Vous me demandez de gérer l'ingérable, si on soulage une rue, on pénalise l'autre. Nous faisons un constat de situation qui démontre que la solution idéale n'existe pas. Nous avons une communauté de vie. Je ne joue pas une rue contre une autre. 520 nouveaux logements rue de la Coupée et le lotissement de la rue de la Ronze vont encore apporter une circulation supplémentaire, la rue des Petits Champs ayant besoin de gros travaux de réparation qui ne peuvent être faits dans l'immédiat. »

 

La solution retenue et la solution pour l'avenir

 

La mise en sens unique est-ouest, c'est-à-dire le sens unique dans la rue des Petits Champs testé depuis le 12 octobre 2015 va continuer.

Et pour l'avenir ,la voirie d'agglomération qui joindra la rue Rambuteau aux hôpitaux, un projet inscrit au programme de la Camval.

Le côté financier est déjà engagé avec la Camval, la modification du PLU pour mettre cette voie en terrain réservé règlera le problème juridique malgré quelques risques de contentieux, le tracé technique est presque fait.

Pas de délai pour cette voie d'agglomération mais un espoir que la circulation du centre de Charnay ne soit bientôt qu'un mauvais souvenir.

 

 

Danièle Vadot

 

charnay_réunion_petits_champs_1_Copier_Copier.jpg

 

charnay_réunion_petits_champs_3_1_Copier.JPG

Coronavirus - Covid-19 : 65 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

CARTE COVID.jpg
Actualisé - C'est 2 de plus en 24h. Le point complet de la jounrée du 05 avril avec le communiqué de l'ARS. A voir aussi, les cartes qui permettent de comparer la situation en Saône-et-Loire par rapport au reste de la France.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS : 18 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté à l'hôpital, 31 personnes de plus sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - L'ARS annonce dans son communiqué du jour 341 décès à l’hôpital depuis le 12 mars et 224 en établissements médico-sociaux depuis le 19 mars. C'est deux morts de moins ces dernières 24h en milieu hospitalier.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.