mercredi 1 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

EXPO_CHARNAY8.jpg

 

Vendredi soir, Jean-Louis Andrès, Maire de Charnay-Lès-Mâcon, a accueilli dans la salle du Conseil Municipal Florence Battard Vice-Présidente du Conseil Départemental, Odette Rolland adjointe à la mairie de Cluny, Michelle Terraz conseillère Déléguée et de très nombreuses personnes représentant notamment l’Académie de Mâcon, la Conservation des Musées de Mâcon, Les Archives départementales, la Médiathèque de Mâcon, et bien d’autres encore, pour cette exposition retraçant l’épopée du chemin de fer à Charnay.

 

100 ans d’histoire

Jean-Louis Andrès dira : « C’est quand même une exposition extraordinaire, elle est extraordinaire parce que le train fait partie de l’imagerie collective. Le train, malgré les craintes du début, la vitesse… 35-40 km/h… la fumée qui pouvait faire craindre des maladies, ETC. Mais le train c’était aussi les voyages : l’Orient Express ; le Transsibérien… En France à l’époque c’était le Mistral, avec les wagons en aluminium pour aller plus vite genre pullman. C’était aussi l’Aquitaine avec ses nouvelles motrices qui pouvaient aller à des vitesses extraordinaires. Tout ça fait partie de notre pensée collective, en tout cas, le train est très présent chez nous et votre présence très nombreuse ce soir le dit.

1870 création de la voie, 1970 fermeture : 100 ans ! 100 ans pour assurer le développement culturel, économique, agricole ; 100 ans pour les voyages, aller voir la famille proche à Cluny et même plus loin. C’est aussi la création de la cave coopérative à côté de la gare. C’est une véritable épopée ! La création de la gare de Charnay à l’épicentre de toute la région viticole : Charnay, Solutré, Vergisson…

En 1970, pour des raisons économiques la gare fut fermée et ne fit plus partie de la SNCF. Alors on peut le regretter, bien évidemment. Mais l’usage en « voie verte » que les décideurs politiques de l’époque ont voulu en faire est une excellente idée. Elle permet de faire revivre les paysages que les voyageurs ont pu connaître à l’allure du train que les personnes prenaient, et ça permet aujourd’hui par des moyens de locomotion « doux » de rejoindre Cormatin, qui est un joyau, de poursuivre également vers Chalon-sur Saône. Et bien sûr, découvrir le tunnel quand il n’est pas fermé pour ne pas troubler la période de reproduction des chauves-souris !

 

Certains encore aujourd’hui se souviennent de leur déplacement avec ce train pour aller notamment à Cluny. Ils mettaient le vélo dans le wagon… tout ça fait partie du patrimoine populaire de notre commune de Charnay-Lès-Mâcon et il faut le maintenir. Je remercie les services culturels et techniques de la Mairie qui ont réalisé cette exposition qui n’est certes pas la première, mais qui ne sera pas la dernière puisque nous avons prévu une exposition dans le domaine archéologique. Quelques éléments ont été mis au jour et nous permettront de découvrir ce qu’était la voirie romaine à Charnay ! »

 

C’est Eloïse Boutin qui s’est chargée de présenter et commenter l’exposition qui se présente sous forme de six panneaux retraçant chronologiquement et thématiquement l’histoire de la gare et du chemin de fer à Charnay.

1- La venue de la voie de chemin de fer : une histoire à rebondissements

2- Le train, une nouvelle façon de se déplacer

3- La gare et son environnement

4- Le chemin de fer, un développement commercial accéléré

5- 1950-1970 : vers la fermeture de la ligne

6- Une nouvelle jeunesse pour la voie

La vitrine contient des objets obligeamment prêtés par diverses personnes, dont des maquettes de trains qui furent présentées par Laurent Olivier. Cette exposition sera visible gratuitement pendant les heures d'ouverture au public de la mairie, pendant six mois.

 

Une exposition proposée aussi pour la jeunesse

Des documents pédagogiques de lecture de l’exposition seront mis à la disposition des professeurs des écoles et des professeurs de collège et lycée. Ils auront pour but de faciliter la compréhension des panneaux explicatifs pour les plus jeunes et d’apporter des éléments complémentaires en lien avec les thèmes étudiés par les élèves plus âgés.

Gilles Lalaque

EXP_CHARNAY7.jpg

EXPO_CHARNAY.jpg

EXPO_CHARNAY2.jpg

EXPO_CHARNAY3.jpg

EXPO_CHARNAY9.jpg

EXPOS_CHARNAY5.jpg

CORONAVIRUS : 232 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 229 personnes en réanimation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
12 morts de plus ces dernières 24h. 1,2 millions de masques ont été donnés aux hopitaux de la région.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

Coronavirus - Covid-19 : 43 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

7 personnes sont décédées en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.