EXPO_CHARNAY8.jpg

 

Vendredi soir, Jean-Louis Andrès, Maire de Charnay-Lès-Mâcon, a accueilli dans la salle du Conseil Municipal Florence Battard Vice-Présidente du Conseil Départemental, Odette Rolland adjointe à la mairie de Cluny, Michelle Terraz conseillère Déléguée et de très nombreuses personnes représentant notamment l’Académie de Mâcon, la Conservation des Musées de Mâcon, Les Archives départementales, la Médiathèque de Mâcon, et bien d’autres encore, pour cette exposition retraçant l’épopée du chemin de fer à Charnay.

 

100 ans d’histoire

Jean-Louis Andrès dira : « C’est quand même une exposition extraordinaire, elle est extraordinaire parce que le train fait partie de l’imagerie collective. Le train, malgré les craintes du début, la vitesse… 35-40 km/h… la fumée qui pouvait faire craindre des maladies, ETC. Mais le train c’était aussi les voyages : l’Orient Express ; le Transsibérien… En France à l’époque c’était le Mistral, avec les wagons en aluminium pour aller plus vite genre pullman. C’était aussi l’Aquitaine avec ses nouvelles motrices qui pouvaient aller à des vitesses extraordinaires. Tout ça fait partie de notre pensée collective, en tout cas, le train est très présent chez nous et votre présence très nombreuse ce soir le dit.

1870 création de la voie, 1970 fermeture : 100 ans ! 100 ans pour assurer le développement culturel, économique, agricole ; 100 ans pour les voyages, aller voir la famille proche à Cluny et même plus loin. C’est aussi la création de la cave coopérative à côté de la gare. C’est une véritable épopée ! La création de la gare de Charnay à l’épicentre de toute la région viticole : Charnay, Solutré, Vergisson…

En 1970, pour des raisons économiques la gare fut fermée et ne fit plus partie de la SNCF. Alors on peut le regretter, bien évidemment. Mais l’usage en « voie verte » que les décideurs politiques de l’époque ont voulu en faire est une excellente idée. Elle permet de faire revivre les paysages que les voyageurs ont pu connaître à l’allure du train que les personnes prenaient, et ça permet aujourd’hui par des moyens de locomotion « doux » de rejoindre Cormatin, qui est un joyau, de poursuivre également vers Chalon-sur Saône. Et bien sûr, découvrir le tunnel quand il n’est pas fermé pour ne pas troubler la période de reproduction des chauves-souris !

 

Certains encore aujourd’hui se souviennent de leur déplacement avec ce train pour aller notamment à Cluny. Ils mettaient le vélo dans le wagon… tout ça fait partie du patrimoine populaire de notre commune de Charnay-Lès-Mâcon et il faut le maintenir. Je remercie les services culturels et techniques de la Mairie qui ont réalisé cette exposition qui n’est certes pas la première, mais qui ne sera pas la dernière puisque nous avons prévu une exposition dans le domaine archéologique. Quelques éléments ont été mis au jour et nous permettront de découvrir ce qu’était la voirie romaine à Charnay ! »

 

C’est Eloïse Boutin qui s’est chargée de présenter et commenter l’exposition qui se présente sous forme de six panneaux retraçant chronologiquement et thématiquement l’histoire de la gare et du chemin de fer à Charnay.

1- La venue de la voie de chemin de fer : une histoire à rebondissements

2- Le train, une nouvelle façon de se déplacer

3- La gare et son environnement

4- Le chemin de fer, un développement commercial accéléré

5- 1950-1970 : vers la fermeture de la ligne

6- Une nouvelle jeunesse pour la voie

La vitrine contient des objets obligeamment prêtés par diverses personnes, dont des maquettes de trains qui furent présentées par Laurent Olivier. Cette exposition sera visible gratuitement pendant les heures d'ouverture au public de la mairie, pendant six mois.

 

Une exposition proposée aussi pour la jeunesse

Des documents pédagogiques de lecture de l’exposition seront mis à la disposition des professeurs des écoles et des professeurs de collège et lycée. Ils auront pour but de faciliter la compréhension des panneaux explicatifs pour les plus jeunes et d’apporter des éléments complémentaires en lien avec les thèmes étudiés par les élèves plus âgés.

Gilles Lalaque

EXP_CHARNAY7.jpg

EXPO_CHARNAY.jpg

EXPO_CHARNAY2.jpg

EXPO_CHARNAY3.jpg

EXPO_CHARNAY9.jpg

EXPOS_CHARNAY5.jpg