jeudi 14 novembre 2019
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg
  • CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg

SDIS71_PIERI_ROUFFIANGE.jpg

 

Le président et le directeur du SDIS l'ont confirmé ce mardi : après étude, il s'avère qu'il n'y a pas de plus-value à créer un centre de secours à Prissé (commune du Le Val Lamartinien qui compte 3 autres communes : Bussières, La Roche Vineuse et Milly-Lamartine).

Le centre de première intervention de La Roche Vineuse est maintenu en l'état.

 

Cette décision a fait l'objet d'une réunion d'information lundi soir pour les sapeurs pompiers du Val Lamartinien et des élus locaux.

Décision prise selon deux critères : le premier, celui de l'équité dans la couverture opérationnelle sur le département ; le second et sur un critère budgétaire.

« Nous n'avons pas de zone blanche sur ce secteur, donc la création d'une centre ne se justifie pas. Par ailleurs, il en côuterait 80 000 de fonctionnement par an, somme qui n'est pas justifiée au vu des éléments objectifs qu'a révélé l'étude. » En d'autres termes, la direction des pompiers de Saône-et-Loire établit le schéma opérationnel avec un critère de temps pour se rendre sur un lieu d'intervention : « Il nous faut en moyenne au maximum 20 minutes pour nous rendre sur un accident ou un sinistre. Le Val Lamartinien répond à ce critère de temps. Sachez que 98% de la population de Saône-et-Loire se situe à moins de 20 minutes des pompiers. »

 

« Nous avons bien conscience que cela peut être vécu diffcilement par des hommes et des femmes dévoués et passionnés. Cette décision a été prise sur le mode pragmatique. Et nous avons fait oeuvre de pédagogie en l'expliquant. Je crois que chacun l'a bien compris hier soir. »

« Pour le SDIS, il y a deux visions du secours, communale et départementale. Du point de vue de la commune, l'on conçoit bien que les attentes sont importantes en terme d'organisation et de structures. Mais nous équilibrons les choses à l'échelle du département dans un contexte budgétaire contraint qui nécessite 350 000€ d'économie par an alors même que le nombre des interventions augmente. En 10 ans, nous avons eu à assurer 10 000 interventions supplémentaires. Il faut mesurer tous les impacts des changements à l'échelle du département. »

Ainsi, la Haute Mouge par exemple (Azé, Péronne, Igé, St-Maurice), qui est sur le bassin Mâconnais, pourrait être renforcée avec la création d'un centre de secours sur une commune qui reste à déterminer. Le plan « immo 2 » du SDIS envisage aussi une fusion de centres dans le Sud Mâconnais. Elle concernerait les communes de Crêches, La Chapelle, et Romanèche. Les décisions seront présentées en juin de cette année.

« Ce plan est couplée à une étude de l'INSEE pour avoir une approche démographique » a précisé le président Rouffiange.

On le sait par ailleurs, le secours à la personne prend de plus en plus de place. « Ce qui n'a va pas sans poser problème à un moment où à un autre » glissait le colonel Pieri.

 

Une expérimentation à Gueugnon et Bourbon

Pour tenter de résoudre ce problème, une expérimentaiton sera conduite sur le secteur de Gueugnon-Bourbon-Lancy. Dans les cas d'urgence relative (blessés non grave), les pompiers en 1ere intervention pourront faire appel à une ambulance privée pour le transport de la victime à l'hôpital. Le secteur n'a pas été choisi par hasard pour cette expérimentation : l'Ouest du département à une faible densité de population et des infrastructures hospitalières et de secours éloignées. Une expérimentation qui répond aussi à la pénurie de sapeurs pompiers volontaires en journée la semaine.

 

Appel aux volontaires

A ce sujet, le SDIS vient d'entamer une campagne de communication de grande ampleur pour inciter la population à s'engager. Notons que 85% des pompiers du département sont des volontaires. Ils assurent 50% des interventions. 33% quittent les pompiers dans les 3 ans. « Nous voulons donc aussi fidéliser. » La campagne publicitaire a été lancé à Charolles par le président du Conseil général André Accary.

 

Rodolphe Bretin

Photo : le président du SDIS le docteur Bertrand Rouffiange et le directeur, le colonel Pierre Pieri

SAPEURS_POMPIERS_VOLONTAIRES_TRAMAYES_.jpg

Une campagne que vous allez voir sur les abri-bus

HURIGNY : Les Bâton Mouche de Paris vainqueurs du 10ème Open de Mölkky Indoor

Molkky.jpg
Les Cas'quilles d'Hurigny ont accueilli ce week-end le deuxième Open de Mölkky de la saison.

SENNECÉ-LÈS-MÂCON : « Pour un Oui », le salon des futurs mariés

SENNECE salon mariage 2019 50.jpeg
Le salon du mariage « Pour un Oui », organisé par l’association Show Must Go On, a lieu tout au long du week-end à la salle des fêtes de Sennecé-lès-Mâcon.

SANCÉ : Déjà un beau succès pour le week-end d'Art et d'Histoire au Château Lapalus !

ArtHist.jpg
Le château Lapalus a ouvert ses portes ce samedi pour un week-end placé sous le signe de l’art et de l’histoire.

BUSSIÈRES : La passion des fossiles de Colette Tonneau

Nature (13).JPG
À l'occasion de la deuxième édition de la manifestation « Ouvrons les yeux sur la nature dans toute sa diversité », Colette Tonneau expose les arbres fossiles.

VIN DE BOURGOGNE : Un Sainchargny Ice Flow, de la cave de Lugny, ça vous dit ?... c'est tout nouveau

SAINCHARGNY ICEFLOW CAVE LUGNY01.jpg
Souvenez-vous, Sainchargny, c'était il y a un an, quasiment jour pour jour...

HURIGNY : L'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine fête ses 20 ans

20AnSauvPatri.jpg
La Sauvegarde du patrimoine d'Hurigny a célébré ce dimanche, son anniversaire au Tinailler du Château.

SENNECÉ-LES-MÂCON : 20 nouveaux pavillons rue Vrémontoise

MACONHABITAT AUDEVANT - 1.jpg
L'offre de logement du bailleur MÂCONhabitat s'élargit avec ces 20 nouveaux pavillons situés au 1448 de la rue Vrémontoise à Sennecé-les-Mâcon, commune associée à Mâcon, à 10 minutes du centre-ville de la cité lamartinienne. Claude Cannet : « Ici, on est à la campagne et si proche de la ville » ; Jean-Patrick courtois : « A nous d'organiser l'équilibre. »

SAINT-MARTIN-BELLE-ROCHE : Une délégation nipponne aux "Bassins en cascade" de Fabrice Catoir

karpe KoÏ.jpg
M. Yoshida, spécialiste japonais en élevage de la fameuse espèce de carpe Koï, était de passage dans le Mâconnais cette semaine.

ELECTION MISS VAL DE SAÔNE 2020 : La grande soirée est dans deux mois

candidates au titre de Miss Val de Saône 2020.jpg
L’Organisation Miss Val de Saône est heureuse d’annoncer que l’élection Miss Val de Saône 2020 aura lieu pour la seconde fois à Sancé le soir du 2 novembre prochain.

VTT : Encore un beau millésime pour le Roc d’Azé !

Roc_Azé_2019_0001.jpg
ARTICLE MIS A JOUR : les chiffres de participation

SOLUTRÉ : Mylène Dupasquier, un nouveau regard sur la mosaïque

MosaïsteM.A (6).JPG
Mosaïste d'art depuis dix ans, Mylène Dupasquier a établi son atelier à Prissé.

PIERRECLOS : Marylin Jurado, la joie de créer et partager

IllustratriceM.A (3).JPG
Marylin Jurado, peintre-illustratrice, a installé son atelier au cœur du village en 2008. Son travail d'artiste est une passion.

HURIGNY : Une saison estivale réussie au centre de loisirs

Loisirs.jpg
Le centre de loisirs d' Hurigny, géré par le service de l'enfance de la Ville de Mâcon, accueille chaque été des enfants de 6 à 12 ans.

HURIGNY : Lucas Baudot, la vie comme je la vois

patrimHuri (4).JPG
Lucas Baudot, jeune auteur de 17 ans, a publié son deuxième livre en juillet 2019.

HURIGNY : La Sauvegarde du Patrimoine, déjà 20 ans...

patrimHuri (3).JPG
L'Association Pour la Sauvegarde du Patrimoine d'Hurigny existe depuis 1999. Elle a pour mission de préserver et de sauvegarder le patrimoine de la commune.

PÉRIPLE : Péronne-Clairvaux-les-Lacs… en mobylette !

MOBYLETTE periple jura 6.JPG
Parcourir 200 km (aller-retour) avec des deux roues d’époque… C’est le pari fun (ou fou ?) de trois amis. Ce dimanche matin à 7 h, ils sont partis de Péronne en direction du Jura, pour une escapade qui leur laissera de sacrés souvenirs…

SANCÉ : Beau succès de la fête au château Lapalus

Lapalus19.jpg
Pleins feux sur la soirée qui a réuni plus de 500 personnes ce 14 août.

CLIN D’ŒIL : Les aéroglisseurs font étape au port de Fleurville à Pont-de-Vaux

AEROGLISSEUR raid 9.jpg
Pour son 30ème anniversaire, le raid des aéroglisseurs a fait étape dans l'Ain, en rive gauche de la Saône.