mardi 4 août 2020
  • MA RENTREE CCHEZ BUREAU VALLEE MACON 072020 - 3.jpg
  • TOUROPARC PUB 0720.png
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

SDIS71_PIERI_ROUFFIANGE.jpg

 

Le président et le directeur du SDIS l'ont confirmé ce mardi : après étude, il s'avère qu'il n'y a pas de plus-value à créer un centre de secours à Prissé (commune du Le Val Lamartinien qui compte 3 autres communes : Bussières, La Roche Vineuse et Milly-Lamartine).

Le centre de première intervention de La Roche Vineuse est maintenu en l'état.

 

Cette décision a fait l'objet d'une réunion d'information lundi soir pour les sapeurs pompiers du Val Lamartinien et des élus locaux.

Décision prise selon deux critères : le premier, celui de l'équité dans la couverture opérationnelle sur le département ; le second et sur un critère budgétaire.

« Nous n'avons pas de zone blanche sur ce secteur, donc la création d'une centre ne se justifie pas. Par ailleurs, il en côuterait 80 000 de fonctionnement par an, somme qui n'est pas justifiée au vu des éléments objectifs qu'a révélé l'étude. » En d'autres termes, la direction des pompiers de Saône-et-Loire établit le schéma opérationnel avec un critère de temps pour se rendre sur un lieu d'intervention : « Il nous faut en moyenne au maximum 20 minutes pour nous rendre sur un accident ou un sinistre. Le Val Lamartinien répond à ce critère de temps. Sachez que 98% de la population de Saône-et-Loire se situe à moins de 20 minutes des pompiers. »

 

« Nous avons bien conscience que cela peut être vécu diffcilement par des hommes et des femmes dévoués et passionnés. Cette décision a été prise sur le mode pragmatique. Et nous avons fait oeuvre de pédagogie en l'expliquant. Je crois que chacun l'a bien compris hier soir. »

« Pour le SDIS, il y a deux visions du secours, communale et départementale. Du point de vue de la commune, l'on conçoit bien que les attentes sont importantes en terme d'organisation et de structures. Mais nous équilibrons les choses à l'échelle du département dans un contexte budgétaire contraint qui nécessite 350 000€ d'économie par an alors même que le nombre des interventions augmente. En 10 ans, nous avons eu à assurer 10 000 interventions supplémentaires. Il faut mesurer tous les impacts des changements à l'échelle du département. »

Ainsi, la Haute Mouge par exemple (Azé, Péronne, Igé, St-Maurice), qui est sur le bassin Mâconnais, pourrait être renforcée avec la création d'un centre de secours sur une commune qui reste à déterminer. Le plan « immo 2 » du SDIS envisage aussi une fusion de centres dans le Sud Mâconnais. Elle concernerait les communes de Crêches, La Chapelle, et Romanèche. Les décisions seront présentées en juin de cette année.

« Ce plan est couplée à une étude de l'INSEE pour avoir une approche démographique » a précisé le président Rouffiange.

On le sait par ailleurs, le secours à la personne prend de plus en plus de place. « Ce qui n'a va pas sans poser problème à un moment où à un autre » glissait le colonel Pieri.

 

Une expérimentation à Gueugnon et Bourbon

Pour tenter de résoudre ce problème, une expérimentaiton sera conduite sur le secteur de Gueugnon-Bourbon-Lancy. Dans les cas d'urgence relative (blessés non grave), les pompiers en 1ere intervention pourront faire appel à une ambulance privée pour le transport de la victime à l'hôpital. Le secteur n'a pas été choisi par hasard pour cette expérimentation : l'Ouest du département à une faible densité de population et des infrastructures hospitalières et de secours éloignées. Une expérimentation qui répond aussi à la pénurie de sapeurs pompiers volontaires en journée la semaine.

 

Appel aux volontaires

A ce sujet, le SDIS vient d'entamer une campagne de communication de grande ampleur pour inciter la population à s'engager. Notons que 85% des pompiers du département sont des volontaires. Ils assurent 50% des interventions. 33% quittent les pompiers dans les 3 ans. « Nous voulons donc aussi fidéliser. » La campagne publicitaire a été lancé à Charolles par le président du Conseil général André Accary.

 

Rodolphe Bretin

Photo : le président du SDIS le docteur Bertrand Rouffiange et le directeur, le colonel Pierre Pieri

SAPEURS_POMPIERS_VOLONTAIRES_TRAMAYES_.jpg

Une campagne que vous allez voir sur les abri-bus

LA SALLE : Succès au rendez-vous pour le nouveau marché local

LA SALLE marche producteurs 20.JPG
Depuis le 17 juillet, le village de La Salle accueille un marché de producteurs et d'artisans en plein air dans la cour de la salle communale.

TRAMAYE : Michel Maya présente ses rénovations écologiques

TRAMAYE GENDARMERIE 2007 - 2.jpg
Maire de la commune, il a reçu ce lundi après-midi le député Benjamin Dirx, le sous-préfet Anthony-David Delavoët et le président de l'association des maires ruraux de Saône-et-Loire Jeans-François Farenc.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

LA ROCHE VINEUSE : Près de 80 entrepreneurs au pique-nique des entre'entrepreneurs, à la Roche bleue, pour se reconnecter en douceur

ECOGITACTIONS LAROCHE 0307 - 1.jpg
Séverine Lasserre, maitresse des lieux, ne voulait pas débuter l'été sans proposer une rencontre entre entrepreuneurs. C'est chose faite avec son réseau écogit'actions. C'était vendredi. Retour sur ces retrouvailles.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

TRAMAYES : Le Gaec Pardon, le goût de l’authentique

GAEC PARDON TRAMAYES - 2.jpg
Le cadre est bucolique, le paysage magnifique et l’ambiance sereine. C’est dans cet univers privilégié que la famille Pardon élève ses animaux pour proposer une viande goûteuse à souhait et des fromages aux séduisantes saveurs.

SANCÉ : Gilles Jondet a revêtu son écharpe de maire

GILLES JONDET SANCE 2 - 1.jpg
Mercredi 27 mai, les élus du conseil municipal ont élu le maire et ses 4 adjoints. Gilles Jondet succède en tant que maire à Roger Moreau. A voir aussi, la composition complète du conseil municipal.

SANCÉ - Déconfinement : le point sur les horaires et le fonctionnement des services municipaux

SANCE MAI2020.jpg
Aux premiers jours du déconfinement, la prudence reste de mise face à l’épidémie de Covid-19. Les élus de Sancé, soucieux de protéger les habitants et les agents ont décidé d’opter pour une levée progressive du déconfinement. Ces mesures sont valables jusqu’au 2 juin 2020.

LA ROCHE VINEUSE : Des ruches au Château de la Greffière

RUCHES CHATEAU GREFFIERE LRV.jpg
Engagés dans la protection du vivant et la préservation de l'environnement, les vignerons bien connus du Mâconnais ont mis en place des ruches sur leur terrain depuis le 22 avril. Clin d'oeil.

VIRÉ : Les travaux du nouvel Ehpad avancent bien

chantier EHPAD Viré.jpg
Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, André Accary, et Claude Cannet, vice-présidente en charge des affaires sociales, ont visité lundi le chantier de l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, à Viré. L’occasion de faire le point après un an de travaux…

SANCÉ : Deux records à la belote gourmande de l’association des Cuisiniers des collectivités du Mâconnais

SANCE belote asso 2020 6.jpg
L’association des Cuisiniers des collectivités du Mâconnais a mobilisé ses troupes pour son 26ème concours de belote gourmande organisé le troisième vendredi de janvier, à la salle des fêtes de Sancé.

PRISSÉ : Climats de fêtes chez les Vignerons des Terres secrètes

VTSDEC20191 - 1.jpg
Publi-information - Découvrez la sélection de Noël et Jour de l'An

MANZIAT : L'Union musicale met à l'honneur Roland Renoud Grappin

REMISE MEDAILLE UNION MUSICALE23.JPG
C’est à la salle des fêtes de Chevroux, mise à disposition gracieusement par le maire, que les 220 bénévoles du festival de musique organisé les 29 et 30 juin dernier, se sont retrouvés pour visionner le film de la manifestation.