mercredi 3 mars 2021
  • VACCISERVICE MBA - 1.jpg
  • JPO Lamartine 2021 MACON_280x410.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg

Les Français parlent de leur armée

 

Les résultats d’un récent sondage de l’IFOP au profit de la DICOD [1] méritent d’être connus et médités en particulier par les responsables politiques:

  • 87% des Français ont une bonne opinion des armées françaises ;

  • 70% des Français, contre 23%, estiment qu’il faut moderniser les forces conventionnelles pour maintenir la crédibilité des armées ;

  • 52% des Français, contre 31%, estiment que le budget actuel de la Défense ne permet pas aux armées de remplir leurs missions de défense ;

  • enfin, 65 % des Français s’estiment mal informés sur les questions de Défense.

     

Une armée qui a la confiance des Français

 

Peu d’institutions atteignent ce résultat. Si ce niveau de confiance est rassurant pour les armées qui peuvent compter sur le soutien massif de l’opinion, cela devrait conduire les dirigeants politiques à s’interroger sur les raisons qui suscitent une telle conviction de la part de l’opinion publique plutôt que de tenter vainement de faire taire les anciens militaires.

L’armée, en tant qu’institution, a la confiance des Français parce qu’elle cultive d’abord et au plus haut niveau le courage et le sens de l’engagement, c'est-à-dire des valeurs portées par des hommes et des femmes qui les vivent au quotidien en choisissant de servir leur pays au risque de leur vie. Mais le courage et l’engagement ne sont-ils pas des valeurs essentielles qui doivent nourrir une Nation qui veut être à la fois indépendante et rayonnante et ne devraient-elles pas être partagées par l’élite dirigeante au-delà de la recherche des seuls succès électoraux ?

 

Des forces conventionnelles à moderniser

 

Grâce aux explications d’experts ayant une bonne connaissance des questions militaires et relayées par Internet ou dans la presse par de trop rares journalistes, les Français savent maintenant que les matériels dont disposent les armées sont souvent anciens et que les plus modernes sont en nombre insuffisant.

Ils comprennent que, si la dissuasion nucléaire demeure nécessaire, elle n’est pas suffisante et que, si les forces conventionnelles contribuent elles aussi à la dissuasion, ce sont elles qui se battent sur le terrain et dans les airs en Afrique et au Moyen - Orient. Or on sait que le succès ou l’échec au combat dépend pour une large part, de la qualité et de la disponibilité des équipements.

La simple lecture des rapports établis par les parlementaires, en particulier sur le maintien en condition et la logistique en opération, et celle des auditions des chefs militaires par les commissions de la Défense du Sénat et de l’Assemblée nationale suffisent à se rendre compte des effets désastreux générés par les reports et les glissements de programmes d’armement décidés et validés tant par les gouvernements que par les élus qui se sont succédé depuis des années.

D’ailleurs, on peut s’interroger sur leurs répercussions pour la sécurité des hommes et des femmes engagés dans ces combats. Ce sont en effet ces petites lâchetés politiques qu’ils paient au prix du sang et parfois de leur vie. Les Français demandent donc, à juste titre, que l’on équipe correctement et tout de suite leurs soldats.

 

Un budget de la Défense insuffisant

 

Les opérations que notre pays mène en France, au Moyen-Orient et dans le Sahel, pour ne citer que les plus importantes, imposent une remontée rapide de l’effort de Défense français à 2,5% du PIB (hors pensions), c'est-à-dire au niveau où il était en 1991 à la fin de la guerre froide. Cet effort doit être fait au plus vite et en tout cas avant 2025 tant l’état de notre armée se dégrade et ce malgré les quelques mesures de sauvegarde annoncées par le président de la République lors de ses vœux aux armées. C’est donc avec un accroissement annuel de 0,1% du PIB, soit environ 2 Mds €, qu’il faut remonter le budget afin d’atteindre 50 Mds € en 2025. On en est loin, mais sans cet effort continu, l’armée ne pourra plus faire face à ses responsabilités ni remplir les missions qui ne manqueront pas de lui être confiées à l’avenir. D’ailleurs48% (52% de jeunes) des Français, contre 32%, répondent aujourd’hui « non » à la question : « Avez-vous le sentiment que la sécurité de la France sera bien assurée dans les dix années à venir » ?

 

Une information insuffisante sur les questions de Défense

 

Les deux tiers des Français se déclarent mal informés. C’est considérable et dangereux alors que le pays est en guerre et que la Nation doit se mobiliser. Dans ces conditions, pourquoi ne pas faciliter l’accès des chefs d’état-major et de certains chefs militaires aux grands médias notamment du service public, à des heures de grande écoute, pour parler des opérations extérieures et sur le territoire national ? Qui mieux qu’eux peut expliquer les missions confiées aux 35 000 soldats, marins et aviateurs déployés à travers le monde ?

De même, au regard des films anglo-saxons, on peut se demander pourquoi le ministère de la Défense n’encourage pas davantage des productions cinématographiques françaises sur les armées. La DICOD ne devrait-elle pas se recentrer davantage sur la communication des armées, plutôt que sur celle du ministère ?

Les chiffres de ce sondage sont peu médiatisés. Ils montrent que, malgré une information très insuffisante sur les armées, les Français savent que celle-ci est en voie d’usure accélérée et risque de ne plus pouvoir faire face aux menaces à venir. Une remontée en puissance est donc indispensable et urgente. Les mesures de renforcement annoncées récemment par le président de la République sont très  insuffisantes à l’aune des besoins avérés si l’on veut que notre armée soit capable d’assurer durablement l’indépendance de la France et la protection des Français.

 

La REDACTION de l’ASAF

[1] DICOD : délégation à l’information et à la communication de la Défense

La Banque des Territoires lance une boîte à outils en ligne sur la méthanisation à destination du monde agricole

La « boîte à outils méthanisation » met à la disposition des porteurs de projets des instruments permettant de préparer la structuration de l’économie générale de leur projet.

DIJON : Près de 300 forains pour soutenir Gilles Platret devant le tribunal administratif !

Platret Chalon-sur-Saône 0303.png
Rue d’Assas ce mercredi 3 mars, «aux portes» du tribunal administratif de Dijon, le maire de Chalon-sur-Saône venu défendre son arrêté pour l’autorisation de la fête foraine a eu droit à un important comité d’accueil et de soutien. «Nous devons offrir une respiration à notre population», a réaffirmé l’élu local en écho à l’audience s'étant tenue en fin de matinée.

SAÔNE ET LOIRE : Le Département offre des tablettes numériques aux assistants familiaux

TableTAFMacon030321.jpg
Dans le cadre de son plan de soutien volet santé-solidarité voté en mai 2020, le Département de Saône et Loire attribue des tablettes informatiques aux 230 assistants familiaux salariés du Département.

CINÉMA : Medhi Brahamd, 25 ans, cinéaste en attente...

Mehdi Brahamd Autun 0303.png
Il attend avec impatience sa résidence d'écriture avec Talents en cour.

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Plus de 31 000 personnes vaccinées au 1er mars

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

ARMÉE DE TERRE : Deux Mâconnais signent, au CIRFA de Mâcon, pour devenir sous-officiers

CIRFA MACON ARMEE 03MARS - 1.jpg
Le clin d'oeil de macon-infos. L'Armée recrute, profitez-en !

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Les 12 grandes orientations inscrites au budget principal 2021

MACON CMMARS2021.jpg
Le conseil municipal réuni hier soir avait pour ordre du jour le rapport d'orientation budgétaire 2020 et la présentation des grandes oriantations 2021. Sécurité, empploi, animation, cadre de vie, développement durable, fiscalité... Revue de détails.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental donne un gros coup de pouce à l'emploi des jeunes

ANDRE_ACCARY_2711_CHARNAY-2.jpg
Avant l’assemblée départementale de ce jeudi et dans un contexte sanitaire particulier, André Accary a présenté ce lundi les principaux points qui seront à l’ordre du jour. Parmi ces sujets, l'annonce d'un vaste plan de soutien aux jeunes et à l’attractivité du territoire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de décès quotidiens est en forte baisse montre l'INSEE

MORTALITE BFC INSEE JANV2021 - 1.jpg
Et se situe désormais au même niveau que lors de l’épidémie de grippe de 2019. L'occasion d'évoquer aussi la mortalité de la grippe de 2017, qui fit bondir le nombre de morts. Le covid n'existait pas, l'état d'urgence sanitaire non plus...

SAÔNE-ET-LOIRE : 8 lauréats « Prodiges de la Républiques »

L’initiative nationale « Prodiges de la République » met à l'honneur des citoyens de moins de 30 ans qui s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personnes. Deux jeunes femmes, de Mâcon et Jalogny, sont parmi les lauréats.es.

MÂCON - Affaire Laronze : Olivier Bosson cherche des hommes pour La Chanson de Jérôme !

Olivier Bosson La Chanson de Jérôme Mâcon 2702 (1).jpg
Le célèbre réalisateur lyonnais était samedi après-midi à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de l’Héritan, à l’occasion d’une rencontre avec les personnes volontaires pour prendre part à son film en hommage à Jérôme Laronze.

MÂCON : Sur la pelouse comme au parc... vive le printemps malgré l'hiver !

Parc Mâcon 2802 (60).jpg
Ce dimanche, rassemblements improvisés et spontanés sur les espaces et parcs aménagés en bord de Saône... Temps des tribus (cf. Michel Maffesoli), désir de fête ou tendance éphémère ? Une certitude : le printemps refleurira !

MÂCON : Manifestation d'urgence culturelle... au son des teufeurs et de la techno !

MANIF TEUFEURS MACON FEV2021 - 1.jpg
Le besoin de se réunir pour faire la fête s'est exprimé cet après-midi à Mâcon dans les rues du centre-ville.

CHARNAY : Charnay événement réinvente le Salon des Vins de France en Mâconnais !

CharnayEvt270221.JPG
L'association Charnay Événement organise le Salon des vins de France en Mâconnais depuis 20 ans cette année.

MÂCON - Françoise Riss (présidente de la MJC Héritan) : « Notre premier objectif est de réintégrer la directrice »

AG_MJC_Héritan_08022020_0002.jpg
Après la tenue du conseil d'administration ce samedi, Françoise Riss est revenue sur la situation difficile que vit la MJC depuis le début du mois. Actualisé - Hervé Reynaud : « La MJC est souveraine dans ses choix. » ACTUALISÉ ce samedi 27 février : La directrice Nathalie Canard a été réintégrée.

COVID-19 EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La vitesse de diffusion du variant britannique inquiète l'ARS

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Elle alerte sur « l'amorce d'un rebond épidémique » dans le communiqué du jour.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le réseau Tréma lance le Vacci' Service

VacciService260221 (7).JPG
Mâconnais-Beaujolais Agglomération (MBA) met à disposition, sur les 39 communes du territoire, ses véhicules de Transport de Personnes à Mobilité Réduite aux personnes bénéficiant d’un rendez-vous, pour les conduire sur le lieu de vaccination.

SAÔNE-ET-LOIRE : Planning de rendez-vous complet jusqu'au 26 mars dans les centres de vaccination covid

11 282 rendez-vous dans les centres de vaccination de Saône-et-Loire ont été pris pour le mois de mars.