MACONGOLMUSMJCHERITAN_3.jpg

Bien dans le rôle qu'elles se sont donné de favoriser la diffusion du spectacle vivant amateur, les Scènes pop de la MJC Héritan accueillaient hier soir une troupe de jeunes comédiennes de Montceau.
Les sept jeunes filles de la Compagnie Golmus avaient choisi un propos dur, exigeant, sans compromis, traitant de la situation actuelle en Syrie.

 

Alice, Anna, Claire, Léana, Marion, Noélie, Téa, de jeunes comédiennes, pour dénoncer la violence, la vie au quotidien en Syrie en donnant vie et corps à la pièce de Didier Barth, écrite pour des acteurs adolescents : livrées à elles-mêmes dans le cauchemar de la guerre, elles racontent, et l'auteur s'est inspiré d'histoires vraies.

 

On pouvait imaginer au premier abord, que la difficulté du sujet aurait conduit à un spectacle ardu. Il n'en fut rien et la poésie du texte a permis de délivrer un message humaniste à un public passionné.
Une salle qui pour être moins pleine que pour les concerts, a réuni près de quatre vingts spectateurs de tous âges (dont de nombreux jeunes), amateurs de théâtre mais aussi sensibles au drame humain qui se joue de l'autre côté de la méditerranée. Le Docteur Seddik, chirurgien à l'hôpital de Montceau, président de l'association Syria Ch
arity et fondateur d'un hôpital mères/enfants proche de la frontière turque a conclu la soirée.

 

 

 

MACONGOLMUSMJCHERITAN_2.jpg

 

MACONGOLMUSMJCHERITAN_1.jpg