lundi 6 décembre 2021

TRIBUNALMACON3

 

Le prévenu est absent, son avocat aussi. Le déroulé des faits ne rendra pas l’accusé sympathique, bien que sa situation sociale laisse imaginer les difficultés dans lesquelles il se débat.

 

Mohamed R., né en 1970 au Maroc, est domicilié rue de Lyon à l’association Le Pont. Sans logement, imagine-t-on, puisqu’il va aller s’incruster chez Yves C., 20 ans de plus, et visiblement une situation sociale et matérielle bien chiche.

Début janvier 2014 Mohamed R. va donc dormir chez Yves. Il arrive avec son chien, et s’installera progressivement jusqu’à y vivre complètement, et à se comporter en tyran. En tyran violent, faut-il le préciser ? Pendant un an Yves subit des coups et des menaces de mort. Menaces accompagnées non seulement du geste, mais d’une arme : un couteau sous la gorge, par exemple. Mohamed doit les aimer, les couteaux : les policiers en saisiront un certain nombre, dont un poignard avec une lame de 17 cm, des sabres, mais aussi la réplique d’un pistolet, et des charges propulsives.

 

Yves est dans son propre logement avec un parasite devenu dangereux et effrayant, qui lui dit qu’il est « sur son territoire » et donc chez lui, et qu’il lui « coupera la tête » (c’est dans l’air du temps) s’il n’obtempère pas pour sortir son chien, de jour comme de nuit, ou ramassant une gifle parce qu’il ne lui avait pas versé d’eau dans sa gamelle, par exemple.

Caractériel, Mohamed. La police interviendra 3 fois durant l’année 2014, pour lui faire quitter les lieux. A chaque fois il revient. Et puis le 8 décembre, Yves porte enfin plainte, et le 10, il fait un complément de plainte et la police procède à l’interpellation. Mohamed reconnaîtra posséder les armes, et avoir donné « une gifle », une fois, parce qu’Yves avait « tiré sur la laisse du chien un peu fort ». Or le 5 janvier, il se présente à nouveau au domicile d’Yves, justement pour récupérer son animal. Or Yves l’a confié à la SPA… Mohamed lui dévisse la tête d’un aller-retour, en le menaçant de « lui crever les yeux » : un certificat médical décrira les hématomes et des lésions, les choses sont claires.

 

La victime fera sourire la salle en demandant 20 000 € de dommages et intérêts. Somme hors mesure par rapport aux pratiques, et évidemment sans mesure non plus avec la situation matérielle de son envahisseur sadique et excessivement brutal. Il en obtient 2 000. Mohamed R., qui a déjà 9 condamnations à son actif, est condamné à 6 mois de prison ferme. Le jugement lui sera signifié, rue de Lyon, à l’adresse de l’association Le Pont.

 

Florence Saint-Arroman

La France face au fléau des violences commises à l’égard des femmes

Le 29 novembre, une femme a été tuée à l’arme blanche par son conjoint : c’était la 105ème victime recensée en France cette année. Et l’année n’est pas finie…

MÂCON : Les policiers de la BAC ramènent à la vie une jeune fille de 13 ans électrocutée

ACTUALISÉ : Nous apprenons ce jour très tristement que l'adolescente est finalement décédée.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : L'auteur principal d'une série de cambriolages et tentatives interpellé par les gendarmes

Au cours des mois d'octobre et novembre, plusieurs cambriolages, tentatives et autres vols aggravés sont commis sur la commune entre autres.

MÂCON : Il frappe son père handicapé et insulte les policiers

Un Mâconnais de 39 ans comparaissait lundi pour des faits de violences envers son père, en fauteuil roulant…

MÂCON : Voitures incendiées dans le centre-ville, l’auteur condamné

Ce week-end, sept véhicules ont été détruits par les flammes, place Carnot. Retrouvé grâce à la vidéosurveillance, l'auteur des faits, qui n'a aucun souvenir de cette soirée, a été jugé ce lundi après-midi en comparution immédiate…

MÂCON : La préfecture condamne les runs en zone industrielle

Un rassemblement illicite de près de 300 voitures a été constaté samedi soir. 

MÂCON : Il percute volontairement la voiture des policiers municipaux et les insulte

Situation assez rare au tribunal ce lundi 27 septembre : le prévenu, jugé au cours d’une comparution immédiate, a nié quasiment tous les faits qui lui étaient reprochés…

TRIBUNAL DE MÂCON : 1 200 appels téléphoniques passés depuis la prison en 6 mois à sa compagne

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

NAVOUR-SUR-GROSNE : à plus de 70km/h au dessus de la vitesse autorisée pour traverser le village

Excès de grande vitesse constaté aussi ce week end sur la RCEA, à hauteur de Milliy-Lamartine.

MÂCON : Trois piétons percutés par une voiture devant le club 400

L'un d'eux était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours.

LYON : Il tentait de rentrer chez lui par le balcon

Un drame s'est déroulé dans le 7ème arrondissement dans la nuit du 30 au 31 juillet.

AUTOROUTE A6 : 2 morts dans un accident entre Vinzelles et St-Symphorien d'Ancelles

Jusqu'à 10,5 km de bouchon se sont constitués dans le sens Paris-Lyon. ACTUALISÉ À 12h00 : Les interventions sont terminées et toutes les voies sont ouvertes. La circulation reste difficile. L’important bouchon de 7 km tend à se résorber entre Vinzelles et St-Symphorien-d'Ancelles, au km 400.