dimanche 29 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

JOURNALISTES_ET_ROMS.jpg

 

Caroline Félix (originaire de Charnay les Mâcon) et Jolan Zaparty (Villefranche sur Saône), deux des membres d'une expédition journalistique chez les Roms de Roumanie, étaient vendredi de passage à Mâcon. Mâcon-Infos est parti à leur rencontre pour en savoir plus sur un ambitieux projet journalistique.

 

JOURNALSITES_ET_ROMS2.jpg

Cinq jeunes apprentis journalistes français, dont une Charnaysienne, ont parcouru, en janvier, pendant deux semaines, la Roumanie pour mieux comprendre l’identité d’une ethnie qui fait souvent la Une des journaux français : les Roms. Le résultat de ce voyage est un produit multimédia unique qui fait le portrait complexe de cette population. Photo : Aliénor Adrey, Caroline Félix, Claire Villalon, Harmonie Pacione et Jolan Zaparty

 

Pour ce reportage en Roumanie, ils étaient accompagnés par l’interprète roumaine Roxana Albu Mercié, médiatrice sanitaire auprès des populations roms vivant à Lyon.

 

Une réussite possible grâce à un agenda que ces journalistes ont établi eux-mêmes (leurs coûts ont été couverts en partie par l’école et le reste avec à un financement participatif). « On est à l’école de journalisme de Toulouse et, tous les ans, il y a un projet pour partir à l’étranger et réaliser un web – documentaire. On a choisi démocratiquement dans la classe d’aller en Roumanie même si la destination n'était pas forcement d’actualité. En revanche, le sujet des Roms en France est un sujet d’actualité qu’on connaît depuis longtemps, mais qui est, pour le moment, passé sous silence », explique Caroline.

 

« Malgré la couverture médiatique des évacuations de camps, des bandes de voleurs en métro, en effet on les connaît peu. On avait notre vision franco-française de la question. Le point de départ était ça, on avait envie de savoir qui sont ces gens. Donc on s’est logiquement tournés vers la Roumanie parce que c’est un pays où il y a la plus grande communauté rom d’Europe », explique à son tour Jolan.

Une démarche que lui et ses collègues ont appelée « Identité(s) rom » et qui a été envisagée autour de 5 pôles, lesquels, selon Caroline, « constituent ce qui fait l’identité de quelque chose : la langue, la culture, la politique, l’urbanisme et évidement les aspects liés à la discrimination. »

 

Pour Jolan Zaparty, ce sont les multiples rencontres et expériences personnelles qui ont été révélatrices : « Il y a, en effet, des multiples identités roms. On a vu à la fois ces Roms appelés caldarari, très traditionnels, des artisans du cuivre, qui gardent leur façon de vie ancestrale et d’autres qui vivent dans les villes, qui sont intégrés, mais qui subissent la discrimination.

« On a aussi rencontré cette élite rom qui est fière de sa culture après les années communistes quand on leur demandait de gommer toute identité rom. Il y a tellement de nuances, des  parcours différents pour les membres de cette communauté ! C’est ça qu’on a du mal à percevoir depuis la France », avoue de son côté Caroline Félix.

 

L’équipe française a dû se confronter à la fois à la réticence initiale des Roms qui étaient déjà mécontents de la façon avec laquelle la presse étrangère couvre leur ethnie, et résister au piège de certains interlocuteurs qui avaient essayé d' « orienter » leur travail : « On a laissé les gens parler le plus souvent possible, nos commentaires sont assez neutres. On a assumé le parti pris de parler des Roms de Roumanie sans faire de connections avec le mouvement migratoire même si le public verra que ce qu’on a mis en avant aide à comprendre les Roms qui sont déjà en France. On ne voulait pas non plus tomber dans le piège du misérabilisme. Pour nous, il a été important d’avoir aussi une version roumaine du site internet pour permettre aux gens qu’on avait rencontrés en Roumaine de comprendre ce qu’on avait fait. C’est une forme de respect » nous ont expliqué Caroline et Jolan.

 

Des ghettos de Bucarest, aux bords du Danube à Giurgiu et dans les villages de Transylvanie, le périple des étudiants de Toulouse les a mené à la rencontre des nombreuses communautés de Roms, des musiciens, artisans, intellectuels, représentants politiques et même de l’autoproclamé roi des Tsiganes. Un caléidoscope visuel (photo, vidéo) et sonore qui est accessible en ligne à l’adresse www.identitesrom.com et qui offre, au delà des reportages et des interviews, le contexte politique, historique et culturel d'un des groupes ethniques les plus controversés d'Europe.

Cristian Todéa

 

12193655_921639784581542_7815694363951560073_n.jpg

Jolan_Zaparty_et_lautoproclame_roi_des_tziganes_Dorin_Cioaba__photo_-_identites_rom.jpg

le_site_web.jpg

 

Cliquez sur l'image pour accéder au site identitesrom.com

photo_2-_identites_rom.jpg

photo_3-identites_rom.jpg

photo-_identites_rom.jpg

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.