dimanche 29 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

Mise_a_leau_des_plongeurs.jpg

Il n'est pas si fréquent, et c'est une chance, que les professionnels de secours aient à sonder le fleuve. Chloé Marouby s'est rendue sur place et nous explique tout sur la façon de mener les recherches en milieu aquatique.

 

Ce matin au port de plaisance de Mâcon se déroulait une opération de recherche en milieu aquatique menée par les pompiers et la police, suite aux dires de deux témoins qui auraient vu une "masse" tomber à l'eau samedi soir.
Une chaussure a été retrouvée sur les lieux mais elle ne peut pas apporter une piste sérieuse, cette chaussure n'a peut être aucun lien avec la "masse" engloutie, néanmoins les policiers ne négligent rien, et l'examineront par la suite.

 

Cinq pompiers plongeurs se sont donc immergés dans les eaux du port de plaisance afin de rechercher la "masse" signalée par les témoins.

Un premier plongeur a indiqué grâce à un parachute le début des recherches aquatiques.

Une équipe de deux pompiers en bateau met en place dans un second temps un dispositif de deux bouée reliées par une corde sous marine afin de guider les plongeurs dans leurs recherches.

Puis les cinq plongeurs se mettent en ligne au niveau du parachute de départ et plongent ensemble au fond du port pour balayer la zone mise en place.

Ils indiquent leur position au bateau de recherche par des remontés de bulles toute les cinq secondes.

Après avoir balayé la zone les plongeurs remontent à la surface et sont questionnés par le pompier en bateau : la visibilité sous marine est de 50 cm indiquent les plongeurs, puis les éventuelles variations de chaleur du sol sous marins sont donné au pompier, ceci est important car un corps en décomposition émet de la chaleur et donc peut indiquer la possible présence d'un corps inerte enfoui sous la vase. Mais aucune variation de chaleur n'a été détectée par les appareils des pompiers plongeurs.

Puis les plongeurs se séparent et explorent plus avant la zone de recherche balisée par le dispositif.

Un plongeur examine les souches sous marines des arbres aux abords du port, d'autres un peu plus éloignés des abords et une équipe remonte au début de la zone.

 

Tout le monde ratisse scrupuleusement la zone autour du lieu où la "masse" aurait été entrevue. Aucune piste n'est écartée pour le moment, personne ne peut affirmer que cette "masse" signalée est un corps ou un colis suspect voulant être détruit ou peut être même un animal nocturne tombée à l'eau, ou peut être rien du tout, une confusion des sens.

 

Chloé Marouby

 

Mise_a_leau.jpg

 Mise à l'eau

Installation_balise_de_recherche_grace_au_parachut.jpg

 Installation de la balise grâce au parachute (la forme longiligne à droite)

Dispositif_de_depart_en_place.jpg

 Le dispositif est en place

Plongeurs_qui_recherche_dans_les_souches.jpg

 Inspection des souches

Police_et_pompiers_sur_le_bord.jpg

Chaussure_suspecte.jpg

 Une chaussure. On peut parier que la Saône en héberge d'autres...

IMG_9984_1.JPG 

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.