samedi 25 septembre 2021

DSC08133.JPG

De l'amitié entre Eric Ponchaux, à gauche, et le peintre burkinabé, Hippolyte Kaboré est née une association, La Graine de Karpala. Une histoire de toiles, comme l'école présentée ici, de tuiles, comme l'école construite là-bas, une histoire aussi féconde qu'un arbre fruitier sous le soleil de Ouagadougou.

 

Le Burkina Faso est un petit pays niché dans la partie nord ouest de l'Afrique. Sa capitale est Ouagadougou.
Hippolyte Kaboré y est né, il y a 37 ans, puis s'est installé à Karpala, un quartier périphérique qui n'a cessé depuis de croître jusqu'à devenir immense, et très pauvre.

 

L'artiste, dont la renommée fait son chemin, et dont l'Envoûtée va exposer des œuvres tout le mois d'août, est sensible à cette misère, délaissée par les pouvoirs publics et dont les enfants sont les premières victimes : la scolarisation y est hasardeuse, et dans des conditions mauvaises (60 à 120 enfants par classe, par exemple).

 

Aussi il va s'attacher à construire une école, qui s'appellera "La Graine". 

Eric Ponchaux et Catherine Amaro, amis du peintre, sont allés en février dernier à Karpala, par amitié et pour donner la main. Ils en sont revenus avec la conviction que ce projet un peu fou était viable, mais qu'un seul dos ne pouvait le porter plus longtemps, et ils ont créé l'association La Graine de Karpala, ici, pour aider, là-bas. Mâcon-Infos l'avait relaté début mai.

Cette histoire est donc celle d'une rencontre, une rencontre comme un arbre à fruits. L'association compte désormais 60 adhérents, et toutes les adhésions sont des promesses d'autres fruits.

 

« C'est la personnalité d' Hippolyte qui fédère tout. », dit Eric. Hippolyte qui fait des choix, qui a toujours peint tout en faisant des études de gestion, Hippolyte qui fonde famille et qui reste à Karpala, Hippolyte qui construit une école, mais qui n'en viendrait pas à bout sans d'autres...et certains de ces autres vivent à Mâcon.

 

Avant-hier une partie du bureau de La Graine de Karpala se réunissait pour parachever ses préparatifs : c'est une grande exposition qui se profile à la galerie L'Envoûtée (nous y reviendrons), et il y aura une soirée, le 19 août, pour fêter la synergie entre La Graine et l'association Réseau Education sans Frontières : aider les enfants étrangers à être scolarisés ici quand ils y sont, aider les enfants de Karpala à accéder à l'instruction chez eux, dans des conditions porteuses d'avenir là-bas.

 

Une telle cohérence influera sur ce quartier lointain, et sera décisive pour bien des enfants, et bien des avenirs. Ici à Mâcon, entre 50 et 60 toiles, ainsi que des sculptures en bronze d'Hippolyte Kaboré seront mises en vente, et une partie des gains sera réinvestie là-bas. Nous présenterons l'artiste très prochainement. Il n'a pas de discours sur son œuvre, il la présente, c'est tout, mais la puissance qui s'en dégage confirme ce qu'Eric Ponchaux désigne par ces simples mots : « C'est la personnalité d' Hippolyte qui fédère tout. »

 

FSA

 

DSC08098.JPG

Une partie du bureau de La Graine de Karpala finalise les préparatifs pour la soirée du 19,
en association avec le Réseau Education Sans Frontières

MÂCON - Festival : Les Barbacane classics reviennent !

Barbacane Classics est LE festival de musique classique dédié au jeune public, produit par l’association Le Concert impromptu.

TRIBUNAL DE MÂCON : 1 200 appels téléphoniques passés depuis la prison en 6 mois à sa compagne

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

SAÔNE-ET-LOIRE : Lionel Duparay nouveau président de l'OPAC

Il succède à Dominique Lanoiselet à la présidence de l’organisme. À voir aussi, tous les membres du nouveau conseil d'administration.

MÂCON : Le point sur les différents chantiers dans le centre-ville

Jean-Patrick Courtois, maire, accompagné de Gérard Colon, conseiller délégué au suivi des délégations de service public, de plusieurs élus et des partenaires institutionnels ont visité les chantiers ce lundi après-midi. De la place Genevès au parking Monnier en passant par la salle des Cordeliers, l’îlot Laguiche ou encore La Visitation.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

MÂCON : C'est parti pour le 1er défi déplacements doux pour se rendre à l'école !

À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, la Ville de Mâcon organise le « Défi déplacements doux » du 20 au 24 septembre dans les écoles élémentaires.

PEUGEOT NOMBLOT MÂCON fête la rentrée avec des offres inédites pour ses portes ouvertes du 17 au 19 septembre

Publi-info - L’ensemble de l’équipe commerciale est prête pour vous accueillir