mardi 7 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

VOL_ARRACHE_MACON.jpg

Il venait de voler un sac à une dame de 74 ans.

 

Les faits se sont produits aux alentours de minuit dans la nuit de vendredi à samedi. Alors que cette dame rentrait chez elle tranquillement place Carnot, elle croise un individu qui revient sur elle pour lui arracher un sac de courses qu'elle tenait à la main. Dans l'agression, la victime a chuté, lâché son sac et appelé au secours.

Un jeune homme de 22 ans, entendant la dame appeler au secours, s'est précipité vers elle. Il apercevait l'agresseur prendre la fuite et partait à sa poursuite. Quelques mètres plus loin, il parvenait à revenir sur lui et récupérer le sac de la victime, qui contenait aussi son sac à main. Le jeune homme a pu le restituer. Hélas, le sac ne contenait plus les clefs de la porte d'entrée de chez elle, ni sa carte bancaire.

 

Coup de théâtre : les amis du jeune homme témoin des faits se trouvaient pas très loin, rue Victor Hugo. Et que voyaient-ils à quelques mètres ? Un homme essoufflé correspondant au signalement de leur ami, qui venait de les prévenir. Le jeune homme les rejoignait aussitôt et confirmait qu'il s'agissait bien de l'agresseur. Ni une ni deux, le petit groupe attrapait l'individu de 37 ans et le conduisait au commissariat ! La police retrouvait les clefs et la carte bancaire de la dame agressée sur notre homme... Une mauvaise aventure qui finit très bien. 

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.