DSC09428.jpg

Les Maudits paradent, chacun dans leur univers. Ils tentent par quelques fanfaronnades de rendre tangible leur obsession : le temps qui passe, cet intervalle qui s’écoule entre deux sonneries de cloches… Puis vient le moment de félicité où tous les Maudits se retrouvent pour faire sonner ensemble le carillon céleste et décoller lentement dans les airs pour rejoindre l’éternité. 

Machine à rêver, envolée musicale au-dessus des nuées : Maudits Sonnants est une grande scénographie baroque et aérienne. La structure mouvante évoque une fleur de lotus qui se déploie. Le carillon suggère la nostalgie enfantine d’une boîte à musique et rappelle le vertige de la fête foraine.

CL.jpg

Photos R.B.