arbre_laïcité_Mâcon.JPG

Le collectif « Agir pour la laïcité et les valeurs républicaines » et la Ville de Mâcon ont célébré ce mercredi la fameuse loi de 1905, qui instaurait la doctrine de la laïcité en France.

Ce fut un moment de commémoration mais aussi de appel à la vigilance de la part des organisateurs.

« Notre association regrette la décision du Conseil d’état qui permet, sous condition d’intérêt culturel, l’installation de crèches de Noël dans les bâtiments publics, en particulier dans les mairies, lieux emblématiques de la République. Afficher ne serait-ce que le temps d’une manifestation les symboles d’une communauté religieuse dans les mairies nous semble en opposition avec l’esprit de la loi de 1905. Cet arrangement n’est pas anodin et nous craignons qu’il ne soit une ouverture à d’autres revendications, qui s’opposeront de plus en plus aux valeurs de la République comme nous pouvons déjà le constater : remise en question de la liberté d’expression et de conscience, négation de l’égalité homme - femme, fraternité réduite au cercle communautaire », soulignait Eric Binet, président du collectif mâconnais pour la laïcité.

Hervé Reynaud, adjoint au maire de Mâcon en charge de la Culture, a tenu à rassurer : « La ville de Mâcon partage pleinement les valeurs de la laïcité. Son maire et son équipe sont très attentifs à ces questions. C’est la raison pour laquelle ont été initiés des rencontres entre les associations laïques et les représentants de différentes religions. Ici on pratique la tolérance et la liberté, et donc la liberté d’échanger et de faire des propositions. »

Une classe de CM2 de l’école Marc Chagall était également invitée à la cérémonie. Corentin Mémet, l’enseignant des écoliers, avait préparé le moment avec ses élèves : « Nous avons travaillé à partir de la charte de la laïcité à l’invitation des organisateurs. On a parlé d’abord de toutes les règles qui sont dans la charte de la laïcité, et j’ai demandé aux élèves de choisir parmi ces règles leurs petits extraits, ceux qui leur parlaient plus. C’est une activité qui entre d’ailleurs dans le cadre de l’éducation morale et civique. »

L’arbre de la laïcité de Mâcon sera planté au Vallon des Rigolettes. La journée de commémoration de la loi pour la laïcité continuait avec une conférence de Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République, conférence dans le cadre de l’université populaire de la MJC Héritan. Toujours dans le cadre des commémorations de la loi de 1905, une exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France arrivera bientôt à la médiathèque de Mâcon.

 

Polémique autour de l’héritage culturel du peuple français - Eric Binet répond à Nadine Morano

« La laïcité est un processus long qui a débuté bien avant 1905, au moment de la révolution française et au siècle des lumières. Elle fait partie aussi des traditions de notre pays au moins dans sa partie républicaine, et il est bien dommage que cet héritage soit si peu cité. Il faut rappeler à ceux qui évoquent à tour de bras les origines et les traditions de la France qu’ils ne doivent pas oublier d' y inclure la laïcité » martelait Eric Binet, président de l’association mâconnaise « Agir pour la laïcité et les valeurs républicaines », pour répondre aux propos de Nadine Morano, députée européenne des Républicains.

Cristian Todea

 

arbre_laïcité_Mâcon_1.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_46.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_50.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_57.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_59.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_75.JPG

La classe de CM2 de l'Ecole Marc Chagall

arbre_laïcité_Mâcon_6.JPG

 arbre_laïcité_Mâcon_12.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_13.JPG

Patrick Kessel président du Comité Laïcité République

arbre_laïcité_Mâcon_19.JPG

Eric Binet, président de l’association mâconnaise « Agir pour la laïcité et les valeurs républicaines »

arbre_laïcité_Mâcon_21.JPG

Hervé Reynaud, adjoint au maire de Mâcon en charge de la culture

arbre_laïcité_Mâcon_25.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_31.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_34.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_36.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_40.JPG

arbre_laïcité_Mâcon_38.JPG