var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="https://maconinfos.matomo.cloud/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '1']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src='//cdn.matomo.cloud/maconinfos.matomo.cloud/matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })(); Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - MÂCON - Économie : Inobyz donne des ailes aux startupers

 

 

jeudi 1 décembre 2022

 

Fabian Humbert, président d'Inobyz, a annoncé, entre autres, l'ouverture d'une formation de développeur informatique en septembre à Mâcon au cours de cette première soirée de remise de prix. Découvrez toutes les startups primées.

 

 

Au commencement, il y avait Stephan Marrocq, dirigeant de Itelios, Jean-Paul Medioni, dirigeant de Ubitransport, et Fabian Humbert, co-dirigeant de Kineti Technologies. « Je me rappelle être devant les dizaines de règlements de dispositifs d'accompagnement d'entreprise en essayant de comprendre comment ils s'imbriquent les uns aux autres... Franchement, les dossiers sont assez complexes et pas véritablement accessibles aux nouveaux entrepreneurs » entamait ce dernier. (…) « En 2016, je tombe sur l'étude du Boston consulting qui montre que l'accompagnement des entrepreneurs divise par deux le risque que l'entreprise disparaisse à 5 ans. »

 

C'est avec cet esprit chevillé d'entrepreneurs et d'accompagnateurs que ces messieurs ont donné naissance à Inobyz, propulseur de startups. En 5 ans, Inobyz a reçu 50 dossiers et accompagné 8 startups. Une seule n'a pas survécu au covid et à la fièvre équine. Forcément, il s'agissait d'une plate-forme de commerce de chevaux en ligne. Il se dit qu'en règle générale, sur dix startups, sept disparaissent en 5 ans, deux vivotent et une décolle. Bilan plus que positif sur cet accélérateur qui fonctionnait jusque là exclusivement sur l'investissement bénévole de ses messieurs.

 

Non pas qu'ils vont désormais gagner de l'argent avec Inobyz, pas du tout. Ils vont simplement faire évoluer la structure, la professionnaliser, dans la perspective d'en faire une anti-chambre de la future Saône digitale basée dans la zone d'activité sud et dont la vocation sera d'accueillir justement des startups qui grandissent et doivent quitter, naturellement, leur lieu de naissance qu'est la cité de l'entreprise.

 

 

Manquaient encore deux principes pour que l'accompagnement des jeunes entrepreneurs soit complet : la formation et la levée de fonds.

Inobyz, avec l'aide des élus de la Ville et de l'Agglomération et du député, va répondre au besoin de formation dès la rentrée en ouvrant une formation, en alternance, de développeur informatique.

 

Pour ce qui est de la levée de fond, Fabian Humbert a rappelé le très mauvais rang de la Bourgogne-Franche-Comté en la matière, avant dernière région en France avec 25 millions d'euros levés sur les 11,7 milliards levés en France pour les startups. Appel a été lancé au représentant de la Région présent ce soir, Nicolas Soret, vice-président en charge du développement économique, qui a reçu 5/5.

 

Les choses devraient donc vite changer. Mais comme on le sait, le temps de l'entreprise est compté. Celui d'une des startups récompensées ce soir, plate de forme de commerce en équipements de sport écoresponsable, qui a besoin de 400 000 € au plus vite pour financer l'accélération de leur pénétration de marché. L'appel est lancé.

 

Quoi qu'il en soit, Inobyz agit aussi dans ce domaine en lançant l'idée de d'un fond d'investissement qui se ferait le relais de d'investissement de l'amorçage.

 

 

Startupers, bienvenue à Mâcon, l'endroit de la Bourgogne où l'on croit le plus en vous ! La Silicon Valley bourguignonne n'attend plus que vous.

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

Fabian Humbert, ancien trader à Londres,

président fondateur de Inobyz, et très impliqué dans la vie locale

 

 

Les startups primées ce jeudi soir

 

par Inobyz

 

Wooskill

 

 

Florence Battard, vice-présidente de MBA en charge de la formation, remet le prix

 

Nauti concept

 

 

Benjamin Dirx, député, remet le prix à Nicolas Wolff

 

Explor games

 

 

Prix remis par Jean-Claude Lapierre, vice-président de MBA en charge du Tourisme

 

aum biosync

 

Blissports

 

 

prix remis par Nicolas Soret, vice-président de la Région en charge du développement économique

 

Orgavita

 

 

Lifestone link et Les Pénates de Stephan Marrocq (ci-dessous)

 

 

 

 

 

Jean-Patrick Courtois : « Cette cité de l'entreprise, c'était une ambition folle en 2001 de Christine Robin et moi-même, nouveaux élus. 15 millions d'euros d'investissement quand il y en avaient 3 inscrits au budget de la mandature précédente ! Aujourd'hui, 300 emplois sur le site. Et nous allons poursuivre cette ambition avec Saône digitale. »

 

 

 

Christine Robin, vice-présidente de MBA en charge de l'économie : « Le rôle des collectivités n'est pas de faire l'économie mais de créer les écosystèmes favorables au bon développement économique. C'est précisément ce que nous faisons ici, en aidant Inobyz. 500 000 € ont été attribués par MBA pour que cet accélérateur monte en puissance. Nous croyons à l'économie de demain et au réseau. »

 

 

 

Maxime Peguet, salarié de Inobyz