vendredi 3 février 2023

 

Communiqué de presse

Jean-Jacques Coiplet a été nommé directeur général de l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. Précédemment directeur général de l’ARS Pays-de-Loire, il prendra ses fonctions le lundi 21 novembre 2022.

A la suite du départ de Pierre Pribile nommé secrétaire général des ministères chargé des affaires sociales au mois de septembre, et après une période d’intérim assurée par le docteur Mohamed Si Abdallah, directeur général adjoint, Jean-Jacques Coiplet a été nommé en conseil des ministres le 2 novembre et prendra ses fonctions le 21 novembre.

Diplômé de l’école des hautes études en santé publique et de sciences politiques, il commence sa carrière en tant qu’inspecteur de l’action sanitaire et sociale à la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) dans la région Centre, puis à la direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) dans le département du Jura.

Jean-Jacques Coiplet a successivement été adjoint aux directeurs des DDASS des Alpes-de-Haute-Provence, du Jura et de Mayotte. Il a ensuite dirigé les DDASS de Lozère, de l’Aisne, puis des Bouches-du-Rhône.

En 2010, il rejoint les ARS à leur création. Il est d’abord directeur de la santé publique et environnementale de l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur durant deux années. Il est ensuite nommé directeur général de l’ARS Corse où il restera de 2012 à 2016.

Après une année au sein de la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS) en tant que directeur régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et directeur départemental des Bouches-du-Rhône, il prend la direction générale de l’ARS Pays de la Loire en 2017. Il occupait ce poste jusqu’alors.

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 27 janvier attribue 600,7 millions d'€ d'aides

223 769 € iront à la cité de l'entreprise de Mâcon pour la réhabilitation d'un bâtiment dont le coût global est estimé à 1,12 millions ; 40 000 € iront au recrutement d'un animateur numérique au PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

ACADÉMIE DE DIJON : En septembre 2023, les moyens seront en baisse mais les taux d’encadrement augmenteront

On comptera environ 3 100 écoliers en moins à la rentrée prochaine et 171 postes seront supprimés ainsi que l'a indiqué le recteur de l'académie de Dijon Pierre N’Gahane ce jeudi 26 janvier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La population baisse légèrement sur 6 ans

Au 1er janvier 2020, la région compte 2 801 695 habitants. Sa population baisse légèrement sur six ans, alors qu'elle continuait à augmenter entre 2009 et 2014. Le nombre d'habitants en Saône-et-Loire baisse également. En revanche, l'Agglomération MBA gagne des habitants, tout comme Mâcon.

La Carsat Bourgogne-Franche Comté est Engagée dans la vie locale et associative

La Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail Bourgogne-Franche-Comté est implantée au cœur de la région. La solidarité et l’équité sont les piliers des valeurs de cet organisme de Sécurité sociale. Tout au long de l’année, elle soutient de nombreuses causes et associations. 4 exemples d’actions en faveur d’acteurs locaux pour les personnes fragilisées.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une table-ronde pour « penser l'oenotourisme de demain »

«Nous poursuivons une stratégie qui vise l’excellence afin de devenir l’une des régions pilotes», a déclaré Patrick Ayache, ce mardi 29 novembre, à la Maison régionale de l'innovation à Dijon.

BOURGOGNE : Dernière ligne droite pour la Cité des Climats et des vins à Beaune

Mardi 22 novembre, Alain Suguenot, maire de Beaune, a inauguré la fin du gros œuvre du bâtiment, en présence de l'acteur Christophe Lambert.

La Région Bourgogne-Franche-Comté signataire de la charte de la diversité

La Région Bourgogne-Franche-Comté est ainsi la quatrième collectivité publique à s’engager officiellement en faveur de la diversité sur le territoire national, après Bordeaux métropole, les villes de Clermont-Ferrand et de Besançon d’ores et déjà signataires de cette charte.

ACADÉMIE DE DIJON - Grève du 18.10 : participation très faible des enseignant.e.s...

Elle est en forte baisse par rapport à la grève du 29 septembre.