samedi 13 avril 2024

Communiqué de l'Association des Climats du vignoble de Bourgogne - Patrimoine mondial

 

Chaque année, la soirée des Mécènes est un moment important pour l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne. Elle réunit ses donateurs privés pour les remercier de leur générosité, rendre compte de l’utilisation de leurs dons et les inciter à renouveler leur soutien à la cause des Climats et aux nombreux projets portés. C’est aussi un temps privilégié de rencontre, autour d’un lieu emblématique des Climats. Ici, le Clos des Lambrays, que les invités ont pu découvrir avec Jacques Devauges, le régisseur du domaine, et notamment la nouvelle cuverie et les caves inaugurées il y a peu, mariant subtilement innovation technique et respect du bâti et de l’histoire du Domaine et du village de Morey- Saint-Denis. Ce 8 novembre, plus de 80 personnes ont ainsi répondu à l’invitation pour célébrer les 10 ans d’existence du Cercle des Mécènes. 10 ans d’alliance d’un financement public et privé qui a permis de donner toute l’envergure aux missions et projets portés par l’Association… remémorés ce soir-là en vidéo. Gilles de Larouzière, Président de l’Association, est revenu sur la genèse et le développement de cette formidable aventure humaine avant de présenter, aux côtés de Cyprien Arlaud, Président délégué, les projets fédérateurs et ambitieux qui attendent le site Patrimoine mondial demain. Une soirée festive et émouvante, où l’implication et l’attachement des mécènes au projet était palpable.

Le mécénat, un financement vital, une mobilisation toujours aussi essentielle

Les prémices du mécénat ont débuté en 2011, pour la Marche des Climats. C’est en 2012 que le Cercle des Mécènes se structure et prend vie lors de la première soirée des Mécènes, accueillie aux Hospices de Beaune. Depuis 10 ans, les entreprises mécènes apportent un soutien représentant 200 000 € en moyenne chaque année. Plus de 180 entreprises ont pris part au projet au fil des ans, selon leur possibilité (les soutiens pouvant varier de 150 à 10 000 euros). Cela illustre combien le mécénat est au cœur d’une mobilisation économique plus vaste, qui va au-delà de la recherche de financement. Il s’agit ici de fédérer, de sensibiliser et d’être à l’écoute des acteurs du territoire. Une quarantaine d’entreprises sont aujourd’hui aux côtés de l’Association dans le cadre du mécénat, et plus de 150 en tant qu’adhérents ou Ambassadeurs. Le mécénat agit en complémentarité avec les financements apportés par les collectivités, les professionnels de la viticulture et les organismes publics. « Contrairement à certaines idées reçues, une inscription au Patrimoine mondial n’induit aucune subvention directe de l’Etat ou de l’UNESCO. Notre association est reconnue d’intérêt général ce qui lui permet de pouvoir bénéficier de ce double financement public / privé, sans lequel nous n’aurions pas les moyens d’assurer l’ensemble de nos missions sur le territoire, avec force et envergure. Nous devons être à la hauteur de la tâche qui nous est confiée », précise Bertrand Gauvrit, Directeur de l’Association.

Le visage du mécénat

Qui sont les mécènes de l’Association des Climats ?
Le mécénat permettra de réunir en 2022 environ 200 000 € pour financer des projets liés à la protection, la connaissance et la valorisation des Climats du vignoble de Bourgogne – Patrimoine mondial. Cette générosité est celle de :
- 22 Grands Mécènes Fondateurs et Grands Mécènes
- 3 Mécènes Grands Crus
- 17 Mécènes 1 er Cru et Amis

Les différents secteurs d’activités y sont représentés, celui du monde viticole bien sûr composé de vignerons, de maisons de vins mais aussi de tonneliers, pépiniéristes, importateurs de vins de Bourgogne… Un monde économique plus vaste est aussi attentif au projet, souvent avec un ancrage territorial fort et porté par des valeurs communes avec le site Unesco.

Des mécènes de la 1 ère heure…

« Nous avons la chance de bénéficier d’une grande confiance de la part de nos mécènes. Ils sont nombreux à nous soutenir depuis plusieurs années, parfois avec des « pauses », mais dans une continuité de la relation. C’est très important pour nous de conserver ce lien avec des entreprises historiques du territoire. » explique Gilles de Larouzière, Président de l’Association. « Certains mécènes viennent de loin. Ce sont souvent des amoureux des vins de Bourgogne, sensibles à la protection du site. Il est aussi important pour nous de renouveler ce socle d’entreprises qui nous accompagne. C’est la démarche qui nous anime et qui va prendre forme dans les prochains mois, à travers la création d’un nouveau comité de campagne. En parallèle nous allons renforcer l’animation du cercle des mécènes, afin de cultiver la dynamique de projet et d’appropriation. »

Les Climats, des projets ambitieux qui ont besoin de soutien !

Depuis l’inscription, un large travail a été engagé. L’engouement collectif a grandi et a donné naissance à de nouveaux projets pour lesquels le site Patrimoine mondial constitue un socle. Le 6 décembre 2022, la signature d’une Convention cadre 2022-2026 marquera un nouveau tournant, engageant plus de 50 partenaires dans un calendrier de 23 fiches-projets ambitieuses portant sur la connaissance, la sauvegarde, le développement et la valorisation du site inscrit. Parmi eux quelques projets phares animeront le programme de travail de l’Association en 2023 :

Lancement de l'inventaire des caves

Après une première phase d’expérimentation, menée avec les Hospices civils de Beaune et TT Géomètres Experts, le programme de cartographie et de modélisation 3D du réseau souterrain des caves va franchir une nouvelle étape. Il s’agit désormais de valider une méthodologie et un process adapté aux différentes configurations de patrimoine pour réaliser pour chaque lieu un diagnostic de l’état de conservation, de la volumétrie et de la typologie des caves et définir les exploitations connexes que nous souhaitons pour ces données, comme des visites virtuelles par exemple.

Création d'un fonds pour la biodiversité

Ce fonds aura pour but de soutenir les démarches collectives, de vignerons ou de structures publiques, souhaitant agir en faveur de la biodiversité. Ce programme apportera accompagnement, coordination et financement aux études environnementales, aux expertises-conseil, aux formations et aux investissements nécessaires à la mise en œuvre des préconisations (plantations d’arbres, installation de nichoirs…). L’enjeu est d’accompagner les porteurs de projet dans une dynamique cohérente et partagée à l’échelle du territoire.

Poursuite du fonds dédié à la restauration du patrimoine viticole

Déjà plus de 187 chantiers de restauration ont été soutenus depuis 2017, soit près de 6 kms de murs en pierres restaurés, 13 cabottes, des portes de clos, des escaliers… Sur 220 kms de murs identifiés, la tâche reste grande. L’engouement des propriétaires privés et publics impliqués doit continuer d’être soutenu. Plus de 2 millions de mécénat ont déjà été levés pour accompagner ces 5 millions de travaux ; et plus de 150 professionnels ont été formés, sensibilisés et accompagnés.  

Élaboration d'une stratégie d'animation et de promotion de la route des Grands Crus de Bourgogne

L’ambition portée et partagée par nos partenaires touristiques est de redynamiser cet axe, ses infrastructures et équipements, son offre oenotouristique et culturelle et de valoriser les villages viticoles qui la ponctuent et qui font l’âme des Climats. Ce projet est ambitieux. Nous sommes accompagnés pour cela par Atout France, la Région et Côte-D’Or Attractivité. Un diagnostic est en cours avant l’établissement d’une feuille de route intégrant une consultation des acteurs du territoire, des formations et une campagne de communication digitale. En parallèle, un comité scientifique et technique sera chargé de réunir des contenus sur l’histoire viticole de chaque village, qui servira ensuite de support à la création de nouveaux outils et parcours de médiation.

Poursuite de rendez-vous culturels réguliers, dans la veine du festival du Mois des Climats, qui se déroulera du 2 juin au 16 juillet 2023. L’objectif est de renouveler la découverte autour des Climats par une diversité de manifestations culturelles, sportives, ludiques, artistiques et viticoles.

Des contenus exclusifs pour la Cité des Climaats et Vins de Bourgogne

Membre du comité de pilotage de la Cité des Climats et Vins de Bourgogne, l’Association apporte depuis 3 ans son expertise et une participation active à l’élaboration des contenus du futur parcours muséographique, portant sur le modèle de viticulture des Climats. Une partie des « paroles vigneronnes » collectées depuis 4 ans y seront également valorisées. Une carte tactile XXL du site inscrit est quant à elle en cours de création, mettant en lien le parcellaire avec des contenus liés au patrimoine, à l’architecture et à l’histoire.

Enrichissement des formations et Eductours pour les ambassadeurs et professionnels

La journée de formation annuelle proposée à la Maison des Climats aux entreprises Ambassadrices sera complétée par des Eductours à thème pour chaque filière (viticole, tourisme, hôtellerie...) et sera étendue aux structures culturelles et éducatives.

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Démographie : La population régionale est en légère baisse

2 800 194 c'est le nombre exact d'habitants au 1er janvier 2021 (-0,1 % par rapport à 2015) selon l'Insee. Si Mâcon a vu sa population progresser (+ 1200 habitants), la Saône-et-Loire a perdu plus de 6 000 habitants. Retrouvez tous les chiffres de la grande étude de l'Insee.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L’emploi salarié toujours en baisse dans la filière automobile au premier semestre 2023

Fin juin 2023, les 363 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté emploient près de 38 000 salariés. Cet effectif baisse de 3,2 % en un an, après -5,3 % l'année précédente. Les détails avec l'INSEE BFC.