mardi 23 avril 2024

 

Le match de samedi, Charnay vs Chartres, vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

 

 

Devine qui vient jouer ce soir...

 

Chartres, le gros morceau de LF2 qui fait acheter du carbolevure au nouveau coach du Cbbs ; Chartres qui bat d’un petit point le Charnay au match aller ; Chartres qui a vu naître Arlette Chabot, Mireille Dumas et Cécile de Ménibus, ça cause quand même... Chartres et sa cathédrale gothique ; Chartres et son préfet Jean Moulin qui a su dire non aux Allemands en 1941.

 

Chartres, c’est le CCBF. Dans l’ordre alphabétique, le CCBF est juste derrière le CBBS. En basket pas sûr… Quelques sympathiques supporters de l’équipe de Chartres, connus il y a quelques années, viennent me faire un petit coucou. Je vous embrasse.

 

 

En avant-première et partenaires

 

L’équipe des U15 /4 est présentée. Puis de retour de Corse, les jeunes du Centre de Formation rentrent toutes auréolées de leur titre de championnes de France 3x3 UNSS. Noa, Jasmine, Nathalie, Lyséa, Alexia et Lauryn ont très bien représenté le lycée Lamartine. Merci et un grand bravo.

 

Renault est le parrain du match. Le domaine Collovray-Terrier également. Merci à eux.

 

 

C’est parti mon kiki pour le match choc de la saison

 

Kankou Coulibaly ouvre les débats avec un 2+1. Johanna Muzet propulse un 3 points, suivie par deux points de Maëva (8-2).

 

Ensuite ça marque des deux côtés. Le CCBF grignote doucement son retard (11-9), et paf, un panier primé de la chartraine Marine Debaut fait passer son équipe devant (11-12). Puis Charnay repasse devant grâce à Kankou. Mais deux missiles longue portée chartrains signés Peytour et Farcy (aucune contrepèterie à chercher) pourfendent le plafond Cosecien et anéantissent l’avance charnaysienne (13-18). Kankou, dont je pense qu’elle est la seule à jouer dans ce premier ¼ temps, dépose deux gouttes de super glue-3 histoire de rester au contact. Les Chartraines prudentes ne mettent pas leurs baskets dessus et s’envolent vers la fin de ces dix premières minutes de jeu (17-21). Ce premier ¼ temps est pour Chartres.

 

Benoit et Aurélien, deux amis de longue date, participent au jeu du vigneron et repartent ex-aequo avec le lot offert par le domaine Collovray-Terrier.

 

 

C’est reparti mon kiki pour cet antépénultième ¼ temps

 

D’entrée de jeu, la Chartraine Emma Peytour enquille deux missiles consécutifs (19-27). (21-32). Kankou, seule Pinkie sur le terrain, tente de surnager au milieu de cette suprématie adverse (23-36). Diana Balayera marque timidement deux points. Les filles d’Eure-et Loire, chaudes comme des machines à hot-dogs, jouent au jeu de Jacques Chirac en 1998. Et un, et deux, et trois zéro en moins de temps qu’il n’en faut à une pomme dauphine pour terminer seconde à l’élection de Miss Patate (27-45).

 

Coralie Chabrier met un point d’honneur à clore ce dossier première mi-temps avec deux lancers-francs. C’est bien que les lancers soient francs à Charnay (29-45). Le second ¼ temps en particulier, et la seconde mi-temps en général sont chartrains.

 

 

Pendant la pause réglementaire et obligatoire de quinze minutes

 

Le groupe ‘’Entrée des artistes’’ propose une démo de danses et de chants, un peu rétros, mais tellement agréables à écouter. Bravo, ça fait toujours plaisir.

 

 

C’est re-reparti mon kiki où remontada rime avec à dada

 

Les Pinkies ont dû ramasser une sacrée chasse dans les vestiaires, car elles reviennent sur le parquet le couteau entre les dents, relâchent l’embrayage, appuient sur l’accélérateur et entament un virage digne de ce nom.

 

Maëva, Elyah et Kankou se liguent (Féminine) contre les visiteuses et leur passent un 11-0 (40-45). Les Chartraines restent bras ballants, regardent celles qu’elles ont battues au match aller, et ne bronchent pas pendant 7 minutes trente. Marine Debaut stoppe l’hémorragie en posant un pansement compressif sur cette remontada charnaysienne. Ouf, il était temps (petit navire).

 

Côté Charnay, Diana marque les trois derniers points de ce ¼ temps de folie (45-49). Ce troisième ¼ temps est pour le Cbbs, son adversaire n’ayant marqué que quatre petits points en dix minutes.

 

Christophe tente le tir du milieu de terrain pour repartir avec le vélo offert par GD Cycles. Ce n’est pas passé loin.

 

 

C’est re-re-reparti mon kiki pour un ¼ temps de feu où tout est possible

 

Les deux équipes se rendent coup pour coup, et il faut attendre un panier hors du cercle de Maëva pour que le score s’équilibre (52-52). Amandine Toi, et Diana Balayera confirment (56-52). Serait-ce le retournement de situation que tous les supporters attendaient ? Peut-être ! Les spectateurs s’embrassent, les gradins s’embrasent, les nageurs sans brasse, les bières se brassent.

 

Dans l’affolement, les pompiers de Charnay sont mis en alerte. On ne sait jamais ! Du cellofrais a dû être collé subrepticement sur le panier des filles de Benoit Marty, car rien ne rentre pendant cinq longues minutes. Il reste 4’26 à ma montre Breitling Aviator 8 (56-54). Les Chartraines en profitent pour mettre trois points et repassent devant (56-57).

 

Le public devient muet comme une carpe le jour de l’ouverture de la pêche à la truite. Mais Kankou ranime la flamme comme un jour de 11 Novembre. Il reste 2’32. Une nouvelle fois, le score s’égalise (58-58). Puis (60-60). Soixante-douze secondes s’affichent au chrono.

 

Le rusé Benoit Marty demande et obtient un temps-mort. Bien lui en a pris puisque son artilleuse Marine Debaut se la joue exocet à 3 points (60-63). Le coach de Charnay demande un time out. Moins chanceux que son collègue Benoit Marty, ce soir il n’a pas de tireuse à 3 points, lui. Maëva n’en marque que deux (62-64).

 

Le public a compris que ça sentait mauvais et l’ambiance s’en ressent. Benoit Marty redemande et ré-obtient un temps mort. Tic, tac, tic, tac (comme les écureuils de Disneyland). 17 secondes pour faire la différence. Ce ne sera pas suffisant. Emma Peytour rate ou réussit un lancer-franc sur deux (62-65). Elyah tente un ultime 3 points histoire d’égaliser. En vain.

 

Pas de ban bourguignon, mais un tour d’honneur. La Chartraine Emma Peytour désignée meilleure joueuse du match repart avec le bouquet de fleurs MVP. Je plie mes gaules et vais boire une bière avec les bénévoles de la buvette.

 

 

Et les paniers à 3 points

 

2 sur 18 tentés, soit un petit 11 % de réussite. Partagés entre Johanna et Maëva. Chartres fait 43 % avec 10 réussites sur 23 tirs tentés.

 

Les scoreuses : Elyah 7; Coralie 2; Amandine 4; Kankou 20; Maëva 13; Johanna 3; Diana 13 et Amina, Laure et Sarah, pour Charnay.

Peytour 16 ; Elenga 15 ; Debaut 10 ; Enabosi 8; Farcy 5 ; Bienvenu 3 ; Mahoutou 3, Marié 3 et Diarisso 2 pour Chartres

 

 

Prochains matchs : Chez les Iséroises de la Tronche Meylan le 18 février, puis réception du Centre Fédéral le 25 février à 20h00 au Cosec.

 

 

Rémy MATHURIAU

 


BASKET - Playoffs LFB : Première manche ratée pour le CBBS

Pour cette grande première historique en quart de finale des playoffs de LFB, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud se sont inclinées sur leur parquet face à Montpellier. Tout n’est pas perdu, la revanche aura lieu mardi soir dans l’Hérault. Résumé et images

BASKET (LFB) : Le CBBS est en play-off, Historique !

En s’imposant face à Saint Amand hier soir, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud ont écrit une nouvelle page de l’histoire du club !

Basket (NM2) : Prissé enchaîne !

L’Étoile Sportive Prissé Mâcon a gagné son 3ème match d’affilé en nationale 2 face à Sorgues ce samedi soir.

BASKET - Flash-Score : Basket-Landes contre CBBS (LFB)

Les Pinkies étaient en déplacement ce soir.

BASKET (LFB) : Match décisif pour le CBBS face à Landerneau

Dans un cosec de Charnay affichant complet, les joueuses du Charnay Basket Bourgogne Sud devaient s’imposer contre un concurrent direct !

BASKET (NM2) : Prissé devait se racheter ce samedi soir !

Après deux défaites consécutives dont une sévère à domicile il y a 3 semaines à domicile face à Marseille, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé-Mâcon avaient pour obligation de s’imposer sur leur parquet contre Ail de Rousset.

BASKETBALL (LFB) : Le CBBS se donne de l’air !

Les Pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud ont renoué avec la victoire ce dimanche après-midi sur leur parquet face à La Roche Vendée, dans un cosec plein à craquer.

BASKET BALL (NM2) : Un match à oublier pour Prissé

Dans un match qui s’est terminé dans la confusion la plus totale, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon se sont lourdement inclinés face à Marseille sur leur parquet ce samedi soir.

BASKET (NM2) : Et les Tangos ont fini par céder...

L'ES Prissé Mâcon a été battue de 5 points à la maison.

BASKET (LFB) : Les pinkies démarrent bien l’année !

Une nouvelle victoire du Charnay Basket Bourgogne Sud face à Charleville-Mézières, 71-64.

BASKET (LFB) : Charnay fait tomber le 3ème de la ligue !

Les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud recevaient Basket Landes ce samedi soir à 20h au cosec de Charnay, match comptant pour la 9ème journée de Ligue Féminine de Basketball.

BASKETBALL (LFB) : Les pinkies du CBBS affrontaient le leader de la ligue !

Un match qui a tenu toutes ses promesses avec un suspens jusqu’à la dernière seconde du match qui s’est terminé dans les prolongations...

BASKET (NM2) : Cruelle défaite à domicile pour Prissé- Mâcon

Dans le cadre de la 9ème journée de Nationale 2, l’Etoile Sportive Prissé-Mâcon recevait ce samedi l’équipe savoyarde de La Ravoire-Challes Basket.

BASKET (LFB) : Une 3ème victoire cette saison pour le CBBS !

Pour cette 6ème journée de Ligue Féminine Basketball, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud recevaient l’Union Féminine Angers Basket.

BASKET (NM2) : Le réveil des tangos de Prissé !

Lors de cette 3ème journée de Nationale Masculine 2, l’Étoile Sportive Prissé-Mâcon a gagné son premier match de la saison face à Montpellier !

BASKET - CBBS : une belle soirée partenaires pour ouvrir la saison des Pinkies

Le président Jean-François Jaillet passe la main. Toutes les photos de la soirée